Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   2 Utilisateur(s) anonymes



« 1 2 3 (4) 5 »


Re : Un septain (ou une strophe royale) de vous libre
Maître Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Là-bas
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 13315
Hors Ligne
Il se lève à l’étale et lévite sur l’eau
Ne cherchez pas ce chou ses cheveux chiffonnés
Silence ! Ses stylos ! Qui soustrait ses stylos
Perclus de pureté pour poème parfait ? 
Rebroussez route si son regard râle et rage
De sa sphère sortez ! Solitaire et sauvage 
Le Poète a posé partout des p’tits papiers



Contribution du : 24/10/2018 23:17
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Un septain (ou une strophe royale) de vous libre
Expert Onirien
Inscrit:
24/08/2018 12:05
De Près de ceux que j'aime
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 3691
Hors Ligne
Petits papiers où êtes vous ?
Envolés, emportés au vent
Mes notes, mes mots doux
Pour dire à mon amant
Combien je languis ses doux bras
Sous le dais de ma couche
Nichant nos langoureux ébats.

Contribution du : 25/10/2018 10:59
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Un septain (ou une strophe royale) de vous libre
Visiteur 
J’écris le grand studio tendu de rideaux fauves,
Les ombres des palmiers quand la lumière glisse
Justine à ma fenêtre où, noir d’un vol d’ibis,
Son rire impéri-eux tombe sur les lacs mauves :
Un jour me rendras-tu l’amour, Maréotis?
L’amour de mon amante au creux des berges chauves ?
Le désir obsédant de Cybèle et d’Attis ?

(Réminiscence du quatuor d'Alexandrie )

Contribution du : 25/10/2018 14:14
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Un septain (ou une strophe royale) de vous libre
Visiteur 
Suzanne suivit sa sœur Sally
Derrière de douces devantures.
Les lascives louèrent le lit ;
Âmes acquises aux aventures
Étranges entre elles et Éros.

Les libertines, longeant Lesbos,
Vérifiez vos vapeurs, vos voilures.

Contribution du : 26/10/2018 19:18
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Un septain (ou une strophe royale) de vous libre
Visiteur 
Debout Divinité de ces lieux enchantés !
Dites à ma douleur quel grand orage tonne
Aux vertiges fiévreux des souvenirs d’automne !
Ma Dame de jadis sur les chemins chantez,
Chantez dans les replis du fleuve lentement
Les frêles amitiés cruelles d’un serment
En la vaine saison de la fragilité !

Contribution du : 27/10/2018 01:05
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Un septain (ou une strophe royale) de vous libre
Maître Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Là-bas
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 13315
Hors Ligne
Joli septain Klingsohr

Contribution du : 27/10/2018 01:14
_________________
"Parce que la forme est contraignante, l'idée jaillit plus intense"
Charles Baudelaire
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Un septain (ou une strophe royale) de vous libre
Visiteur 
Merci Cristale, mais vous avez de la fièvre

Contribution du : 27/10/2018 01:15
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Un septain (ou une strophe royale) de vous libre
Maître Onirien
Inscrit:
02/10/2012 20:34
De Là-bas
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Primé concours
Post(s): 13315
Hors Ligne
Oui et ce qui est beau me parait encore plus beau

Contribution du : 27/10/2018 01:21
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Un septain (ou une strophe royale) de vous libre
Visiteur 
Flamme farouche, feu, fauve, fière ferveur
Appert* en celui né de l’éclair et du chant ;
Sous le ciel musicien, mystique voyageur
Il sait, dans les vergers du monde, la saveur
Des fruits que le soleil murit, en rapprochant
Les Edens pressentis du jardin clos des cœurs…
Mais ne veut rien de l’or facile des marchands.

*Apparaît

Contribution du : 28/10/2018 21:23
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Un septain (ou une strophe royale) de vous libre
Expert Onirien
Inscrit:
24/08/2018 12:05
De Près de ceux que j'aime
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 3691
Hors Ligne
Superbe Kligsohr

Contribution du : 29/10/2018 10:36
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 2 3 (4) 5 »





Oniris Copyright © 2007-2020