Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de ANIMAL

(1) 2 3 4 ... 17 »
Passionnément hersen : À l'ombre de l'oranger
Un poème très émouvant, une scène de vie poignante. La différence entre la pauvreté et la misère tiendrait-elle, parfois, à un ou deux kilos d'oranges que l'on parvient à vendre ? "tant de rides pour tant de travail tant de soins pour ces récoltes dépréciées dont la teinte vive exacerbe le bleu du ciel" Il y a énormément d'émotion dans... (30/11/2019)
Passionnément Gouelan : À petits pas de sable
Plage d'aujourd'hui, plage d'hier... très bel hommage aux soldats venus mourir sur le sable d'un pays qui n'était pas le leur. J'ai tout aimé dans ce poème. Le beau paysage d'été, l'air marin, les enfants et le chien, la lumière, le ciel, les arbres, la chapelle, tout commence comme une carte postale de vacances. Et puis, à petites touches d... (2/9/2019)
Passionnément abadboumsong : Spider (En route vers la nuit)
Excellent. Je me suis laissée porter par ce poème de bout en bout. Puisqu’il fait partie d’un recueil, peut-être y a-t-il, dans un autre texte, des indices pour en situer le contexte, mais qu’importe. Il se suffit à lui-même. Je ne peux juger de la prosodie mais l’émotion y est. Je n’ai ressenti aucune rupture de musicalité, les vers coulent... (31/8/2019)
Passionnément Castelmore : Murmures
Voici pour moi un exemple parfait de poésie à la fois pure et expressive. Un texte léger, presque éthéré, qui butine de strophe en strophe pour raconter une vie d'amour jusqu'à l'ultime séparation. Des émotions profondes partagées avec des mots simples. Chaque terme est à sa place, chaque image est parlante et le tout est superbe. Je ne c... (27/9/2019)
Passionnément Queribus : Hommage à la rime
Etourdissant, cet hommage à la rime qui vous entraîne dans une folle farandole pleine de rais de soleil, de pluie et d'étoiles pour servir le poème sous toutes ses formes, avec ou sans rime. Je me suis laissée emporter par cette joyeuse ronde où l'on retrouve les mêmes mots sous tant de formes vivantes. Ces répétitions qui n'en sont pas serpe... (3/10/2019)
Passionnément Curwwod : Comme des ronds dans l'eau...
Quel poème magnifique ! Délicat, recherché, servi par une écriture limpide, il vous chuchote ses mots doux sur la pointe des pieds, vous enveloppant d'un léger parfum de nostalgie et d'espoir. "Ne m'oublie pas" semble chanter chaque vers. Le thème de l'être qui vit, vieillit et espère ne pas sombrer dans l'oubli, s'engageant à se faire souven... (10/10/2019)
Passionnément hersen : Le baiser
Un poème minimaliste qui en dit beaucoup. Chaque vers, chaque mot presque, illustre le titre et jamais le mot bouche ni lèvre (ni baiser d'ailleurs) n'est utilisé au long de ces quelques strophes. Juste la suggestion. Quel tour de force de nous laisser tout imaginer en mettant nos propres images sur vos mots ! Cette poésie pleine de charme... (27/10/2019)
Passionnément josy : L'automne à l'intérieur
C'est beau, c'est parfumé, c'est doux et sucré... c'est un enchantement de poésie. Je ne saurai dire si l'on parle ici d'une saison ou d'un être aimé, peut-être les deux qui se confondent ? Mais qu'importe. Je me suis laissée emporter par ces vers si harmonieux, qui glissent et coulent sans un pli en m'emportant dans un monde de couleurs, de ... (21/10/2019)
Passionnément Robot : Les voix de la nature
Superbe ! Je n'ai pas d'autre mot pour décrire ce poème. Les voix de la nature sont là, discrètes ou tonitruantes, se déroulant au fil de cette belle poésie. C'est un hommage comme je les aime, basé sur l'observation et la communion avec la nature. Les arbres chuchotent, le ruisseau murmure, les pierres gémissent, le monde vit. C'est telle... (26/10/2019)
Passionnément Pouet : Asato
Un très bel hommage à tous ces condamnés à perpétuité qui n'ont commis d'autre crime que de naître animaux et sont tombés aux mains des pires geôliers de la planète : les humains. Les seules créatures qui enferment d'autres êtres pour les regarder vivre et mourir, avec, suprême cruauté, le prétexte de les sauver de l'extinction qu'ils perpètrent... (13/11/2019)
(1) 2 3 4 ... 17 »

Oniris Copyright © 2007-2020