Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de senglar

(1) 2 3 4 ... 17 »
Passionnément ↑ Pimpette : Autant le dire…
Bonjour Pimpette, "Autant le dire..." Cette poésie est une explosion de santé ! "Autant le dire..." Cette poésie est un déferlement de vie ! "Autant le dire..." Cette poésie est un quarantième rugissant de mots ! "Le bic transperce les A4" "Autant le dire..." Cette poésie est un tsunami d'optimisme ! "Autant le dire..." Ce poème... (11/10/2013)
Passionnément ↑ Spinoza : Regard
Bonjour Spinoza, Aux vers du départ j'ai pensé à Rimbaud et aux tercets à Villon. Je n'ai pas trop vu là de quoi me rattacher à Spinoza, encore qu'à sa façon il fut lui-aussi un rebelle. Mais peut-être pas au point de préférer l'oeillet à la tulipe... Qu'importe ! Ce poème a un staccato ! brabant (1/12/2015)
Passionnément ↑ leni : Aux tout premiers glaïeuls
Salut Léni, Bon ben je me remets difficilement d'un tsunami bleu couillon et d'un grand coup de pied dans les vallseuses :) lol, mais me voili me voilou ! V'là un chef qui vient de décimer ses troupes (et c'est pas fini) Snif ! Pas facile d'écrire une "ballade simplissime" ;-) Des "tout premiers glaïeuls aux premières cerises" et d... (1/4/2014)
Passionnément ↑ SAINT-AMOUR : L'Heure s'est arrêtée…
Bonjour SAINT-AMOUR, "Ô mort où est ta victoire ? Ô mort où est ta pointe [l'aiguillon] ?"... car "... les morts ressusciteront incorruptibles. Ô mort où est ta victoire ?" (Paul. 1ère épître aux Corinthiens. Chap. 15) Mais je ne vous rappellerai pas votre Evangile que vous possédez sur le bout des doigts :) Je retrouve l' "aiguillon ... (13/1/2014)
Passionnément ↑ Pimpette : Fricassée de plaisirs
Bonjour Pimpette, D'une pétillance inégalée ce poème est un cocktail bien plus qu'une fricassée, on y fricote mais ça n'est pas un fricot. Il y a là trop de fraîcheur, une candeur assumée, avec de la force et de la tendresse. Je pourrais relever beaucoup d'exemples ( v. 3 et 9 et 14... et TOUS les autres). Allez, j'en relève un : "Un... (19/11/2013)
Passionnément ↑ leni : Les pierres écoutent ce que vous dites
Bonjour Léni et Yves, Le refrain de ces pierres en confidence est tout à fait extraordinaire de charme et de simplicité... - A l'auvent de l'écho des savanes ;-) piloté par Philémon :D - Au lierre accommodant ; j'ai adoré et privilégie cette image du lierre :) - La troisième strophe est un jaillissement de champagne à la fête de ... (17/12/2013)
Passionnément dom1 : Logarithmes…
Bonjour Dom1, Surgénial mariage de mathématique et de poésie. Je relève "l'axiome ecchymoses" et "les tables d'addictions", la "somme des ombres" et les "mots qui soustraient" et aussi deux vers entiers : "Même si l'on somme, le carré n'amuse plus" "Le calcul est vite fait lorsqu'on ne s'aime plus" Vous avez suradroitement su jouer de la... (20/1/2014)
Passionnément Fanch : On est toujours d'un au-delà…
Bonjour Fanch, J'aime beaucoup ce poème qui est d'un rabougri (!) sous l'incipit qui le chapeaute, comme une vie en raccourci. Tout en vibration. A fendre l'âme. Emprisonner un destin, LA destinée en quatre quatrains d'octosyllabes et UN vers, quatre petites strophes de quatre petits vers est un exploit de condensé. Car tout y est des chimè... (21/1/2014)
Passionnément Damy : Mes univers
Bonjour Damy, Alors là vous vous êtes surpassé Damy, que dis-je "surpassé" ? Vous vous êtes sublimé ! J'ai retrouvé dans ce poème l'esprit de l'exergue, mais c'est bien à du Damy que j'ai à faire ici, avec sa spécificité, sa culture et son vocabulaire. Un esprit qui sait rester léger tout en étant profond. Fripon qui s'en dédie ! Seng... (13/10/2013)
Passionnément leni : De bouche à oreille
Bonjour Léni, J'étais parti pour un TB bien tassé à la lecture mais mon alcool test a viré au champagne Merci Hé ! dès les premières notes d'Eric, confirmé à son excellent rot. Me suis vu déboucher Nabuchodono..., crime de lèse-empereur et mordre Al Capone d'un de bec de Piaf... le délirium quoi. Ah le cul des bouteilles, l'amour en chambre... (3/10/2013)
(1) 2 3 4 ... 17 »

Oniris Copyright © 2007-2018