Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de senglar

(1) 2 3 4 ... 44 »
Passionnément ↑ Pimpette : Autant le dire…
Bonjour Pimpette, "Autant le dire..." Cette poésie est une explosion de santé ! "Autant le dire..." Cette poésie est un déferlement de vie ! "Autant le dire..." Cette poésie est un quarantième rugissant de mots ! "Le bic transperce les A4" "Autant le dire..." Cette poésie est un tsunami d'optimisme ! "Autant le dire..." Ce poème... (11/10/2013)
Passionnément ↑ Spinoza : Regard
Bonjour Spinoza, Aux vers du départ j'ai pensé à Rimbaud et aux tercets à Villon. Je n'ai pas trop vu là de quoi me rattacher à Spinoza, encore qu'à sa façon il fut lui-aussi un rebelle. Mais peut-être pas au point de préférer l'oeillet à la tulipe... Qu'importe ! Ce poème a un staccato ! brabant (1/12/2015)
Passionnément ↑ leni : Aux tout premiers glaïeuls
Salut Léni, Bon ben je me remets difficilement d'un tsunami bleu couillon et d'un grand coup de pied dans les vallseuses :) lol, mais me voili me voilou ! V'là un chef qui vient de décimer ses troupes (et c'est pas fini) Snif ! Pas facile d'écrire une "ballade simplissime" ;-) Des "tout premiers glaïeuls aux premières cerises" et d... (1/4/2014)
Passionnément ↑ SAINT-AMOUR : L'Heure s'est arrêtée…
Bonjour SAINT-AMOUR, "Ô mort où est ta victoire ? Ô mort où est ta pointe [l'aiguillon] ?"... car "... les morts ressusciteront incorruptibles. Ô mort où est ta victoire ?" (Paul. 1ère épître aux Corinthiens. Chap. 15) Mais je ne vous rappellerai pas votre Evangile que vous possédez sur le bout des doigts :) Je retrouve l' "aiguillon ... (13/1/2014)
Passionnément ↑ Pimpette : Fricassée de plaisirs
Bonjour Pimpette, D'une pétillance inégalée ce poème est un cocktail bien plus qu'une fricassée, on y fricote mais ça n'est pas un fricot. Il y a là trop de fraîcheur, une candeur assumée, avec de la force et de la tendresse. Je pourrais relever beaucoup d'exemples ( v. 3 et 9 et 14... et TOUS les autres). Allez, j'en relève un : "Un... (19/11/2013)
Passionnément ↑ leni : Les pierres écoutent ce que vous dites
Bonjour Léni et Yves, Le refrain de ces pierres en confidence est tout à fait extraordinaire de charme et de simplicité... - A l'auvent de l'écho des savanes ;-) piloté par Philémon :D - Au lierre accommodant ; j'ai adoré et privilégie cette image du lierre :) - La troisième strophe est un jaillissement de champagne à la fête de ... (17/12/2013)
Passionnément ↑ pieralun : Le presbytère
Les presbytères toujours ont leur part de mystère. Ils ont l'allure de leurs hôtes, en robe et chapeautés. (mais non ! pas barrés) Et quand ces hôtes ont disparu Et que leurs retraites sont vendues à l'encan Elles nimbent de sagesse leurs nouveaux habitants et restent des havres de paix. La mécréance même y devient acte de foi. Ô le monde... (30/1/2019)
Passionnément ↑ Oslow : Dimanche (I, II, III)
Bonjour Oslow, Instantanément ce poème m'a renvoyé à Cros par son humour, à Forneret par son absurdité. Vous poétisez sur un sujet a poétique par excellence : la maladie ! Vous faites de la poésie sur l'a poésie allant à rebours de ce que font tous les poètes sérieux. Et avec un style sautillant vous y parvenez parfaitement. Je ne vous cache ... (2/2/2019)
Passionnément ↑ leni : Tu barres quelques mots
Bonjour leni, Je crois que Robert n'eût pas renié ce remaniement, cet assaisonnement de son dictionnaire à la sauce malicieusement arrangée par Pizzicato en de sautillants accords parfaitement sautés. L'accord entre texte et musique est éminemment à point... au point que j'ai salivé et que je salive encore. Ô le "larmicher" de l'avant-de... (10/2/2019)
Passionnément ↑ BlaseSaintLuc : La veuve qui vient me voir
Bonjour BlaseSaintLuc, Je ressens ce poème comme un défi, le patronage ultime, l'allégorie suprême. Qui ose aujourd'hui NOMMER et DEFIER l'allégorie suprême alors que l'on nous envoie pour mourir au fond des hôpitaux - inhospitaliers - Où êtes-vous templiers et vos confrères ? Qui aviez une certaine idée... Un cheval pour deux ! Mon s... (17/2/2019)
(1) 2 3 4 ... 44 »

Oniris Copyright © 2007-2019