Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Accueil Oniropédia B Oniropédia
Chercher par lettre
Tous | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | Autre

B

En ce moment, nous avons 123 entrées qui commencent par cette lettre.

Imprimer Envoyer cette Définition à un ami Basilic [Absurdus Virtuelum Encyclopediae]

Dragon d’architecture baroque et de "final fantasy", dont le souffle chaud exhalé de sa gueule, possède par un paradoxe mystérieux jusqu’alors inexpliqué : l’étrange vertu d’aromatiser avec fraîcheur certains mets culinaires comme les salades de tomates…


Imprimer Envoyer cette Définition à un ami Bastille [Absurdus Virtuelum Encyclopediae]

Célèbre établissement pénitencier parisien de l’époque pré-révolutionnaire. La bastille fut prise en 1789 comme l’on prend des pastilles valda ou des pastilles vics par le peuple de Paris qui avait pris la noblesse en grippe. La prise de la Bastille entraîna la prise de la parole qui se propagea, à la vitesse de la poudre à canon, sur l'ensemble de l'hexagone (ses habitants étant déjà à ce temps jadis, sous pression excessive de tous côtés, c'est à dire sur ses six, puisqu'un hexagone, pour rappel, est formé de six côtés, ce qui, là encore, était déjà vrai à cette époque) et aboutit, par un effet de cascade, de boule de neige, de dominos ou de réactions en chaîne évidentes, à la chute de la monarchie française tout en devenant le symbole de la naissance de la république. Ce fait reste de nos jours un évènement historique que l'on peut qualifier d'important, même si à l'époque celui-ci resta en travers de la gorge de la famille royale qui, mauvaise joueuse, ressassa sa rancœur jusqu'à en perdre la tête.



Imprimer Envoyer cette Définition à un ami Bataille [Absurdus Virtuelum Encyclopediae]

Jeu pratiqué par certaines personnes particulièrement désœuvrées. La bataille se joue en général avec des cartes, mais à défaut, on peut utiliser les polochons. Certains esprits particulièrement engourdis par l'ennui préconisent d'utiliser plutôt des armes lourdes. Une étude scientifique approfondie tend à prouver que ces individus, heureusement rares, souffriraient de confusion mentale les amenant à confondre l'inoffensive bataille avec la roulette russe.


Imprimer Envoyer cette Définition à un ami Bataille [Absurdus Virtuelum Encyclopediae]

Echauffourée qui vise à supprimer la partie inférieure de ses adversaires. La mesure de rétorsion qui lui succède vise à enlever le haut (c’est la hautaille).


Imprimer Envoyer cette Définition à un ami Bâtard [Absurdus Virtuelum Encyclopediae]

Homme d’origine douteuse qui se défoule de préférence le soir.


Imprimer Envoyer cette Définition à un ami Batifrôler [Dictionnaire parallèle]

Gambader sans l’air d’y toucher.
NdlR : technique de drague assez délicate qui évite d’avoir l’air de prendre un râteau au cas où.


Imprimer Envoyer cette Définition à un ami Bâtiment [Absurdus Virtuelum Encyclopediae]

Construction mensongère.


Imprimer Envoyer cette Définition à un ami Batmayonnaise [Dictionnaire parallèle]

Super héros qui a mal tourné.


Imprimer Envoyer cette Définition à un ami Batracien [Absurdus Virtuelum Encyclopediae]

Espèce animale se partageant en plusieurs catégories mais qui se ressemblent par leur peau visqueuse, leurs yeux globuleux et leur propension à fréquenter les milieux humides surtout quand ceux-ci sont bien achalandés en feuilles de nénuphar, ce qui leur permet de montrer de réelles capacités acrobatiques. Malgré leur apparence peu avenante, certaines d’entre elles sont recherchées pour la partie la plus charnue de leur anatomie que l’on peut faire sauter à la poêle ou sur une planche à dissection. Ce qui est constitue la preuve irréfutable que des compétences de gymnaste n’ont guère de lien avec un quelconque contrôle cérébral…


Imprimer Envoyer cette Définition à un ami Bazar [Absurdus Virtuelum Encyclopediae]

Local extensible dans l’univers domestique, allant de la cave au grenier, et où se retrouve collectée une quantité de choses hétéroclites et invraisemblables. Le bazar est généralement régi et conduit de main de maître par monsieur Hasard en personne, qui contrairement à ce que son nom indique, ne fait rien en son nom, ce qui peut paraître compliqué à comprendre. Toujours est-il que, celui-ci faisant bien les choses, le Bazar se trouve être, dans la catégorie vaste de « maisons et jardins », le seul endroit avec le cosmos où chaque chose est correctement rangé en sa place et son temps, avec le sérieux que caractérise bien évidemment tout choix aléatoire.



« 1 2 3 4 5 (6) 7 8 9 10 11 ... 13 »



Oniris Copyright © 2007-2019