Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Accueil Oniropédia C Oniropédia
Chercher par lettre
Tous | A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | Autre

C

En ce moment, nous avons 203 entrées qui commencent par cette lettre.

Imprimer Envoyer cette Définition à un ami Cabale [Absurdus Virtuelum Encyclopediae]

(ou Kabale) : Sac mystérieux à multiples épaisseurs où certains juifs initiés transportent leurs nourritures spirituelles les jours de marché.


Imprimer Envoyer cette Définition à un ami Cabane [Absurdus Virtuelum Encyclopediae]

Construction sommaire si c’est un lieu où on se réfugie pour être tranquille, comme au fond du jardin, dans la cime des arbres, au Canada…
Nettement plus solide, peuplée, voire surpeuplée, quand on y est enfermé de façon autoritaire, au terme de longues joutes oratoires proférées par des dignitaires en longues robes noires, dans un lieu prestigieux.


Imprimer Envoyer cette Définition à un ami Cabrioleur [Dictionnaire parallèle]

Monte-en-l'air farceur.


Imprimer Envoyer cette Définition à un ami Cacahuète [Absurdus Virtuelum Encyclopediae]

Petit fruit sec ovoïde utilisé essentiellement dans trois circonstances :

1. pour faire passer le verre de trop (faut éponger !)

2. chez l’humain pour montrer sa supériorité sur le singe, surtout si celui-ci est derrière les barreaux (gare au gorille !)

3. lors d’une expérience éminemment scientifique où il s’agit d’étudier les différentes urines des piliers de comptoir (beurk !)


Imprimer Envoyer cette Définition à un ami Cacatoès [Absurdus Virtuelum Encyclopediae]

Vertébré ovipare originaire d’Océanie pourvu d’ailes comme n’importe quel oiseau, ce qui lui permet de voler, ce qui est déjà bien, ainsi que de voir les kangourous de haut, ce qui est encore mieux. Le cacatoès partage avec les cucurbitacées (qui eux, ne peuvent généralement pas voler) une certaine susceptibilité quant aux moqueries dont ils sont parfois victimes à cause de leur nom. La moquerie étant injuste, puisque le cacatoès n’a pas choisi son nom ni sa famille, il se fâche tout rouge et voit ses cheveux (qui sont des plumes) se dresser sur sa tête en forme de houppe, ce qui lui donne une similitude avec un célèbre héros de bandes dessinées belges. Il exprime alors son irritation (pas le célèbre héros de BD, mais le cacatoès !) par son célèbre cri de guerre :
Cacatoès !!! Cacatoès !!!... Qui résonne comme un sifflet de contrôleur de gare dans la foret australienne…


Imprimer Envoyer cette Définition à un ami Cache-cœur [Absurdus Virtuelum Encyclopediae]

Vêtement censé mettre à l’abri des convoitises de jeunes cœurs féminins…
Reste à savoir s’il s’agit là du cœur ou d’une pudique métaphore pour désigner certaines rondeurs tentatrices… La confusion entre ces deux éléments anatomiques est en effet fréquente, bien que les fonctions qu’ils sont censées remplir, d’un point de vue strictement physiologique, n’aient que peu de rapport entre eux sauf dans l’imaginaire collectif et fantasmatique plutôt masculin, mais pas seulement.


Imprimer Envoyer cette Définition à un ami Cachexy [Dictionnaire parallèle]

Maigreur séductrice.


Imprimer Envoyer cette Définition à un ami Cacophonie (journée de la) [Absurdus Virtuelum Encyclopediae]

Événement culturel de promotion du bruit. La journée de la cacophonie permet à tous les individus cacophones comme les klaxons, les moteurs d’automobiles, les automobilistes et toutes les sonneries diverses et variées de se retrouver et de s’exprimer ensemble de façon conviviale. À la grande tristesse des individus qui aiment les événements festifs, mais avec modération, la journée de la cacophonie est organisée de façon quotidienne dans toutes les communes dites urbaines.


Imprimer Envoyer cette Définition à un ami Cadeau [Absurdus Virtuelum Encyclopediae]

Objet de communication qui peut prendre de multiples sens selon l’expéditeur, le destinataire et l’intention.
L’intention peut être louable, circonstanciée ou destinée à se faire pardonner.
Il semble impossible d’en définir les contours exacts tant ses formes, dimensions, compositions chimicophysiques, textures, odeurs, poids, etc. peuvent varier allant de la matérialité la plus lourde, voire la plus onéreuse, à l’immatérialité la plus vaporeuse, et parfois dangereuse. L’objet en question peut être de nature minérale, végétale ou même carbonée allant jusqu’à désigner un être vivant. Il peut aussi être symbolique, gestuel, voire charnel… mais aussi en espèces sonnantes et trébuchantes. Dans certains cas, exceptionnels, il peut provenir d’une entité indéterminée que certains nomment Nature ou Dieu, selon le degré de conviction ou de mysticisme.
Il peut susciter diverses réactions allant de la surprise à la suspicion, en passant par diverses manifestations émotionnelles dont le prototype en est l’érythrodermie.
Afin de ne pas alourdir la conscience d’un sentiment de dette, il nécessite, de façon quasi réflexe de la part du destinataire, un retour équivalent… il est parfois difficile d’évaluer cette équivalence si l’objet ne peut prendre la même forme que celle offerte par l’expéditeur. Mais la bienséance, l’hypocrisie ou le souci de ne pas blesser interdisent d’y faire référence.


Imprimer Envoyer cette Définition à un ami Cadran [Absurdus Virtuelum Encyclopediae]

Objet superflu devenu indispensable, vaguement cousin du calendrier pour une raison qui nous échappe faute de temps. Il peut être solaire, à quartz, ou à uranium appauvri selon les époques. Apprécié ou détesté (plus souvent) pour son exactitude infaillible et son côté psychorigide. Le cadran est moraliste, rabâcheur et adore se montrer, ce qui le rend franchement insupportable.


(1) 2 3 4 5 6 ... 21 »



Oniris Copyright © 2007-2017