Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



« 1 2 (3) 4 5 6 ... 61 »
Luz : La glace de l'étang
 15 commentaires | 3917 caractères | 70 lectures | Lire cette nouvelle 

Souvenir d'enfance : deux amis dans la montagne et leurs jeux sur la glace d'un étang.


SQUEEN : L'immortalité
 7 commentaires | 58590 caractères | 51 lectures | Lire cette nouvelle 

Je me suis enfermée dans ma chambre. J’y ai passé toute la journée, passant d’un demi-sommeil agité à des moments d’éveils désagréables.


JMCO : La méridienne jaune
 6 commentaires | 4508 caractères | 74 lectures | Lire cette nouvelle 

Les souvenirs ont toujours une bonne raison d'être oubliés.


Louie : To the moon and back
 13 commentaires | 2800 caractères | 185 lectures | Lire cette nouvelle 

Une nuit d'été.


Thimul : Avril
 13 commentaires | 8153 caractères | 71 lectures | Lire cette nouvelle 

Toujours bien réfléchir avant d'agir.


mimosa : Au fil des pages
 3 commentaires | 17356 caractères | 57 lectures | Lire cette nouvelle 

'' On m'a dit d'écrire, alors j'écris. Écrire est une thérapie...''
Un drame, une rencontre et peut-être la résilience.


SQUEEN : Poupées d'argile
 10 commentaires | 22696 caractères | 116 lectures | Lire cette nouvelle 

Cette nuit résignée, parfumée, complice de cette brise légère caressante, qui me chuchote – je l’entends encore : « Toi, tu ne peux rien, lui il peut tout. Tu n’es qu’un corps à disposition, et n’essaye pas de te défendre, tu le sais bien on te l’a assez répété: tu ne pourras jamais rien y faire ».


Respy : Après le cinéma
 6 commentaires | 11211 caractères | 67 lectures | Lire cette nouvelle 

Samedi dix-neuf heures.


Jano : Un amour fou
 15 commentaires | 19974 caractères | 129 lectures | Lire cette nouvelle 

Elle s'appelait Maeva, état civil schizophrène. Et moi Franck, infirmier en déroute.


plumette : Dernier été
 15 commentaires | 14104 caractères | 99 lectures | Lire cette nouvelle 

Les promesses implicites, celles que l'on se fait à soi-même, sans les énoncer à voix haute, sont les plus difficile à trahir.


« 1 2 (3) 4 5 6 ... 61 »

Oniris Copyright © 2007-2018