Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Policier/Noir/Thriller
nanardbe : Jack Bye - Saison 1 - Épisode 3
 Publié le 04/04/07  -  6 commentaires  -  3098 caractères  -  27 lectures    Autres textes du même auteur

La suite des aventures de Jack Bye, Saison 1.


Jack Bye - Saison 1 - Épisode 3


Épisode 3 – Pour l’amour du cri


Ce qu’il y a de bien avec la folie, c'est que l'on peut se permettre presque n'importe quoi ! Par exemple ? L'autre jour, j'étais dans mon bureau, enfin ma chambre (Ah oui, je ne vous ai pas dit… je vais mieux !) et une envie presque - j'ai bien dit presque - insurmontable me fait pousser un cri !


Attention pas un petit cri que l'on pousse quand on se fait mal, ou quand votre club favori vient de marquer un but capital lors d’une finale.

Non ! Ici, il s'agissait d'un cri plus ambitieux, celui qu'on remarque à travers une foule, celui qu'on pousse en ultime ressort quand vous avez tout essayé, que l'espoir vous a quitté. À ce moment-là, il ne vous reste plus qu'un cri de bête, celui proche du cochon qu'on égorge, de la gazelle rattrapée par le lion, celui de l'enfant apeuré tapi dans une cave ! Bref un cri ! Un vrai !


Après un long moment de concentration, je décidai de pousser mon cri, celui que tout le monde m'enviera dans les années futures, la référence du cri...


AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHIIIIIIIIIIIIIIOOOOOOOOOOOOUUUUUUUUUUUUUUU UUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE


(Bon je vous le fais court !)


Ce qui est vraiment chouette, c'est tout le mécanisme qui se met en place dans un asile, lorsqu’un des occupants se met à péter les plombs. D'abord les infirmiers, deux costaux qui ne rigolent jamais, ils entrent, vous plaquent contre votre lit, vous obligent à retenir votre respiration pendant des heures.

Ensuite l'infirmière, une voix douce, vous dit que ce n'est rien, qu'elle va vous faire une piqûre et qu'après vous vous sentirez mieux !


Pensez-vous qu'après avoir pris une dose massive de somnifères on se sent bien ? Essayez, vous verrez bien !


À votre réveil, le moment que je préfère : le psy ! Vous vous retrouvez attaché à votre lit, pour éviter que vous ne vous fassiez mal, qu’ils vous ont dit ! Connerie oui ! Si vous entendiez comme moi le tas d'âneries qu'un psy peut débiter par minute, vous aussi vous auriez envie de le tuer ou de vous tuer... L’attachement est une mesure de prudence, mais pas pour la personne qu’on croit !


Le plus drôle avec le psy, c'est le fameux :


- Bonjour ! Tu as une petite crise, mais là, tout va très bien, raconte-moi ce qui ne va pas ?


Ce qui ne va pas ? À son avis ? Il s'imagine peut-être que voir des murs blancs toute une journée, sortir pour faire une partie de domino avec un neurasthénique profond pour finir ensuite par un dîner de pommes de terres vapeur, ça stimule le corps et l'esprit ?!


Ce qui ne va pas ? C’est que je commence à devenir dingue de rester là, avec des activités à la con, sans que personne ne m'explique ce qui m'est arrivé !


Où est ma femme ? Pourquoi vois-je des gens et des personnes que les autres ne voient pas ? Il faut que j’hurle, que je sorte, j’en ai marre, cette fois je...



Quelques heures plus tard, j'entendis une voix me dire :


- Bonjour ! N’ayez pas peur, vous avez eu une petite crise, racontez-moi…


 
Inscrivez-vous pour commenter cette nouvelle sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Nico   
4/4/2007
Et bien, heureusement que les pages du site sont prévues extensibles...

   kif   
6/4/2007
J'ai trouvé les deux premier opus sympa, mais je pense que tu aurais du attendre d'avoir un épisode 4 pour le lancer avec le 3 car le lire sans suite crée une sorte de chute dans le rythme de l'intrigue. mais te décourages surtout pas!! c'est difficile de publier chapitre par chapitre. bonne chance!

   Tchollos   
11/4/2007
Nanar, j'aime vraiment ton style. Quand je ne mets pas une plombe pour lire une ligne; qu'au contraire, mes yeux ne vont pas assez vite pour mon cerveau, c'est vraiment que j'éprouve du plaisir à lire. (lire est avant tout une émotion non?) C'est vivant, dynamique, sans prise de tête sans pour autant être idiot. Pour le moment, cela relève plus de l'exercice de style que du roman feuilleton mais c'est vachement prometteur.

   Maëlle   
14/4/2007
Pas mal... et assez representatif de l'avis général sur les HP. Cela dit, oui, la suite manque!

   oxoyoz   
19/5/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
L'épisode s'incrit dans la continuité de la fin du précédant, donc en rupture avec le premier. On est passé à autre chose : la folie. La folie comme on la voie, comme on la vie. C'est très expressif et ca colle assez à l'idée qu'on s'en fait.

De facon indépendante, l'épisode est une anecdote agréable à lire. Inscrit dans la saison, il nous fait plonger dans la spychose du personnage. Bien.

   Menvussa   
29/4/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Bonne continuation, mais un peu court peut-être. Vive la saison 2, j'espère qu'il n'est pas que fou.


Oniris Copyright © 2007-2019