Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Humour/Détente
nanardbe : Junion Caesar - Episode 1 : Question de chiffres
 Publié le 15/05/07  -  4 commentaires  -  3238 caractères  -  19 lectures    Autres textes du même auteur

Faire des miracles, c'est à la portée de tous ! L'important c'est surtout de faire un miracle médiatique et que l'Église ne pourrait pas contester.


Junion Caesar - Episode 1 : Question de chiffres


Faire des miracles, c'est à la portée de tous ! L'important c'est surtout de faire un miracle médiatique et que l'Église ne pourrait pas contester. Et je pense l'avoir trouvé. À votre avis quelle est la chose que l'homme souhaite le plus ? À votre avis ? L'argent bien sûr, l'argent c'est le rêve absolu ! Si vous saviez le nombre de mails, enfin de prières, que le boss reçoit chaque jour et dans lesquels on lui demande de l'argent… phénoménal !


Ce qui revient le plus souvent c'est : « Seigneur, donnez-moi les bons numéros du l o t o. » Il leur répond simplement : « Regarde les infos, tu les auras ! Comment veux-tu que je le sache, moi ! »


Il n'a pas tort. Il y a environ trois cents tirages de l o t o par semaine dans le monde, impossible de les avoir tous ! Un jour j'en ai eu deux cents. À un près, je faisais mieux que le boss ! Pas de chance, hein ?


Donc voici mon premier miracle : je vais faire gagner quelqu'un au l o t o ! Je crois que mon coup est plutôt bien préparé. Je vais aller dans une ville au hasard, par exemple, hum, Chicago ! J'adore les États-Unis et j'y vais rarement. Je choisis le plus pauvre des clochards. Tiens, celui-là me plaît bien ! La trentaine, déjà les cheveux grisonnants, manifestement plus lavé depuis quelques jours, la chemise qui a un jour été blanche, et le pantalon troué ; enfin pantalon… disons « dessous », car franchement, cela ressemble à tout sauf à un pantalon. Allez, je le choisis !


- Alors, mon brave, c'est pas la forme on dirait ?

- Ah ça non ! Je suis clochard depuis six ans, j'ai plus mangé depuis cinq jours, je crois que c'est la fin.

- Je peux t'aider, si tu veux ! Il te suffit d'y croire et demain tu seras riche !

- Ben j'aimerais mieux manger, si ça te fait rien, mon gars ! Tu as rien pour moi ?

- Non, non, je n'ai rien. Écoute-moi, je veux que tu pries Dieu très fort... Prends ce ticket de l o t o et va voir demain s’il est gagnant.

- Merci, mais j'aimerais plutôt une bonne tartine, moi !

- Prie, je te dis !


Oh ! Sont pénibles à la fin, ces gens ! Ils n'ont rien, tu leur offres un ticket gagnant d'une valeur de soixante millions de dollars, et monsieur pense à son ventre... Bon, j'ai pas envie d'attendre demain comme un idiot, moi ! Alors hop ! une petite rotation de la Terre et je vais regarder les infos...


« ... bla bla bla et enfin, comme quoi les miracles arrivent encore, un clochard de trente-six ans vient de remporter la somme de soixante millions de dollars avec un ticket de l o t o qu'il a reçu d'un inconnu. Cet homme a reversé un million à l'église Saint-Antoine de Chicago pour remercier Dieu et la bonté d'âme de cet inconnu !

Sport : victoire des Bull's lors d'un match de championnat...


Quoi ? Mais ? Et mon miracle ? C'est incroyable ça ! Je fais gagner un pauvre mec et l'Église se contente de ramasser l'argent sans même chercher à comprendre qui je suis ? Mais on leur apprend quoi, à ces curés ? Je peux vous dire que du temps de Charlemagne, il y aurait eu enquête ! L'homme aurait peut-être été brûlé pour hérésie, mais au moins, il y aurait eu enquête...


Il ne me reste plus qu'à tenter ma chance ailleurs !


Ce n'est que partie remise !



Fin de l'épisode



 
Inscrivez-vous pour commenter cette nouvelle sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Tchollos   
18/5/2007
Toujours ce même style nerveux et drôle avec le héros qui interpèlle directement le lecteur. Le problème, c'est que c'est court. J'ai l'impression qu'on a pas le temps de s'identifier, d'entrer dans l'univers, c'est difficile d'émettre un commentaire parce que on reste un peu sur sa fin, en attente...

On a que des ébauches :

Junion est naïf? Que se passe-t-il dans sa tête?
Donner de l'argent = miracle?
Le clochard est très caricaturé.

Ca va un poil trop vite.

   nanardbe   
18/5/2007
effetivement mais c le but, un truc rapide, mais je prépare une histoire bien plus longue... ça risque de devenir mon best seller lol

Mais ici le but c un truc commique, une sorte de mini strip

   oxoyoz   
2/6/2007
 a aimé ce texte 
Bien
au pire si tu cherches l'efficacité dans la briéveté, tu peux compiler qlq tentative de miracle dans un seul envoie.

C'est vrai que c'est court mais toujours agréable de la meme manière.

Le dialogue avec le clodo est caricaturale en effet. A soigné. Et puis Junion bosse pour Dieu, donc il partage ses principes que tu devras aborder, meme si c'est de facon caricaturale vonlontaire.

   Maëlle   
6/6/2007
Ca devient presque un gag mais... oui, c'est trop court. Là, pour le coup, allez voir Marc Lévy (pourtant pas mon auteur préferé): il les suit, ses personnages! Il a fait quoi, ce clochard? Est-ce qu'il a essayé de revendre le billet? Est-ce qu'il a pensé tout de suite à vérifié qu'il avait gagné? Imaginez toute l'histoire qu'il pouvait y avoir autour de tout ça. Là, c'est juste une anectode, presque une brêve de comptoir.


Oniris Copyright © 2007-2018