Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Fantastique/Merveilleux
Twinkle : Le café de l'étoile
 Publié le 13/01/09  -  9 commentaires  -  3269 caractères  -  44 lectures    Autres textes du même auteur

Un tout petit conte de Noël où une étoile et un berger ont un grand rôle à jouer.


Le café de l'étoile


Par une nuit de grande magie, une comète visita le désert, et le trouvant à son goût y resta, causant un certain émoi parmi les hommes. Certains dirent qu'elle annonçait la venue d'un grand roi. D'autres pensèrent qu'elle indiquait le lieu d'une source inépuisable d'eau claire et partirent à sa rencontre. Les plus humbles ne pensaient rien du tout, mais ils aimaient regarder la douce lumière et rêver.


La rumeur courut bientôt que la comète exauçait les souhaits. Les amoureux prièrent l'étoile. Les enfants lui confièrent leurs bonheurs. Les femmes voulurent de l'eau et des chants.


Faites qu'il m'aime toujours

Faites que le lait ne manque pas

Faites que la mort nous épargne


La comète bien sûr ne pouvait pas exaucer tous ces vœux. À trop les entendre, la colère l'envahit.


- Au fond, seuls leurs désirs leur importent, nul ne se soucie de moi. Je vais partir et bon débarras.


Mais elle resta malgré tout, car le désert était si beau, et elle aimait les feux des campements qui scintillaient dans la nuit. Son amour la rendait plus brillante encore, et les hommes se tournaient vers elle et disaient :


- Voyez comme elle est belle.


Plus ils l'admiraient plus la comète se renfrognait. Sa tristesse frappa en plein cœur un berger qui vivait dans le désert, et il eut envie de chanter. Il ne trouva pas les mots, mais son murmure s'éleva dans la fraîcheur de la nuit. Puis il se tut, médita un instant et s'adressa à la comète.


- Pourquoi es-tu si triste ?


Mais l'étoile ne voulait pas qu'on la sache triste et elle ne répondit pas.

Le berger rencontra tantôt une caravane qui lui offrit des nouvelles et du café. Le parfum des épices lui chatouilla la gorge et il eut une drôle de pensée. Si la comète pouvait goûter cette boisson, elle ne serait pas si triste. Mais voilà, comment faire ? Grimper au ciel ; usage de prince et lui n'était que berger ! Il se gratta la barbe et oublia son idée.


La caravane apporta de nouveaux souhaits qui augmentèrent la colère de l'étoile. Et pourtant, pourtant, elle ne pouvait se résoudre à partir. La pluie soudaine accompagna ses larmes de feux, et les fleurs d'un jour recouvrirent le sable. L'étoile n'avait jamais rien vu d'aussi beau, et cette beauté calma sa colère.


- Si la pluie peut créer une telle magie, se dit-elle, je pourrais essayer moi aussi.


Alors, elle tenta de toutes ses forces d'accomplir les souhaits des hommes, de rendre l'amour éternel, les terres plus fertiles, les hommes plus forts. Elle essayait de son mieux mais elle n'y arrivait pas. Le berger seul comprit les efforts de l'étoile. Il ne savait que faire pour l'encourager, même chanter ne semblait plus approprié. Sa drôle d'idée lui revint. Il prépara un bon café bien parfumé et le posa sur la dune.


- Voilà pour toi, dit-il à l'étoile.


C'était bien la première fois que la comète recevait un cadeau, mais elle n'osait pas l'approcher ni le toucher. Ça aurait été la mort du berger. Seul le parfum délicat parvenait jusqu'à elle, lui chatouillait les atomes et elle avait envie de rire.


Cette nuit, la comète fut si belle que pas un homme n'osa lui présenter un souhait. Ils pouvaient juste la regarder et se sentir heureux. Cette magie-là valait bien toutes les autres.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette nouvelle sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Menvussa   
13/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Un conte pour enfant sage, joliment raconté... Bon le coup du café... j'ai cru voir une pub poindre son nez.

   xuanvincent   
13/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Il me tardait de lire un nouveau conte de Twinkle...

J'ai apprécié ce conte, que j'ai trouvé original et joliment raconté, comme pour les précédents textes.

Merci à l'auteur pour cette agréable lecture !

   Flupke   
14/1/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Très joli. Féérique. J'aime bien la philosophie sous-jacente. Je ne sais pas si c'est voulu, mais j'aime bien le titre à deux sens qui pourrait évoquer un bistrot près de la place de l'étoile. Twinkle excelle dans sa spécialité. Un recueil de contes en préparation ?

   guanaco   
15/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Un joli moment de lecture qui éveille tous les sens.
Le Ciel qui descend sur Terre pour chercher un sens à sa vie, original!
Merci Twinkle
Guanaco

   victhis0   
15/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Merde...Menvussa a bousillé ma lecture ! C'est vrai qu'on verrait bien un pack shot avec un truc du genre "l'arôme du Café Oniris, volutes divines et sensations uniques"...
Sino, c'est quand même vachement bien, non ?

   Anonyme   
16/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
J'ai aimé ce petit conte et la morale qui s'en dégage. Merci pour la magie et pour avoir nourri notre âme d'éternel enfant

   Anonyme   
15/5/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour - je suis p'tit nouveau - J'ai aimé votre conte et je me suis mise à la place de la comète - on se sent vite transporté -
Il faut savoir donner pour recevoir- merci pour ce récit- SYLPHIDE

   Asrya   
4/11/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Un très joli conte !
Une écriture simple, sans arabesque ni frivolité qui crée une atmosphère de tendresse et de beauté.
Une belle découverte que je reviendrai lire avec plaisir,

Merci beaucoup,

Asrya.

PS : juste un petit reproche, étoile et comète ne sont absolument pas la même chose ; cela a légèrement tourmenté mon esprit scientifique

   Francis   
24/8/2014
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Un joli conte qui me fit penser à l'écriture de Saint Saint-Exupéry.
Attendre l'impossible d'un être extraordinaire avant de l'aimer !
Aimer sans attendre en retour, voilà ce que veut la comète! Le berger l'a compris.


Oniris Copyright © 2007-2020