Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
Absolue : Cow-boy
 Publié le 08/05/09  -  22 commentaires  -  609 caractères  -  594 lectures    Autres textes du même auteur

Lorsque le lien ne se noue pas...


Cow-boy



De ta bouche décousue
Déferlent des lassos
Qui se nouent, désinvoltes,
Tout autour de ma peau.

Tu les lances,
Au hasard,
Sans rechercher l’étreinte.
Ton sourire et ta voix
Jouent les cow-boys pour toi.

Quand tu me désarçonnes
Et que je suis à terre
J’aimerais que le nœud
Vienne abîmer ma chair.
Que le lien
Se resserre
À ma respiration
Et qu’au bout de ta main
Je morde la poussière.

Mais déjà tu t’éloignes,
Tu reprends tes sourires
Et l’écho de ta voix
Se déroule, inutile.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Ariumette   
8/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
J'ai vraiment bien aimé ce texte et je trouve ton idée très originale. La première strophe est sans conteste ma préférée. J'aime l'idée de soumission qui se dégage.

Pour les petits points négatifs :
"Jouent les cow-boys pour toi." casse un peu le rythme et dont les sonorités sont moins jolies surtout avec le placement de "pour toi" en fin de vers
"Que le lien
Se resserre" un avis tout personnel mais je n'aurais pas coupé cette proposition en 2 vers. Le rythme essouflé est important mais ici je trouve ça dommage
"Tu reprends tes sourires" tu reparles de sourire et contrairement à la première évocation celle-ci me semble fort peu originale (encore une fois ce n'est QUE mon avis).

Merci pour cette sympathique lecture matinale !

   Anonyme   
8/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Très sympa ce petit poème. J'aime bien ce petit coté rodéo (des mots). Il y a de la fougue dans tes vers. C'est exprimé de manière assez originale et en plus ça sonne plutôt pas mal.
"Bouche décousue" : belle image par ailleurs.

   Anonyme   
8/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Un récit vif et enlevé, une métaphore filée, et qu'on voudrait voir filer encore, avant que le cow-boy ne se défile!!! Ce cow-baoy mérite le goudron et les plumes!
Et puis, j'aurais aimé avoir la réaction de la "victime".

   Marquisard   
8/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien
un zeste de salace supplémentaire ne m'aurait pas dérangé outre mesure... néanmoins, l'écriture est fine, j'ai apprécié. merci

   nico84   
8/5/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
A part le deuxième paragaraphe d'un niveau inférieur pour ma part, le reste est original, j'adore le côté sauvage. C'est bien écrit, naturel.

Une sorte de domptage. Bravo.

   Anonyme   
8/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Ah j'adore, c'est frais, léger, très agréable à lire au saut du lit.

On dirait une comptine détournée, un peu.
Moi, j'ai plutôt bien aimé 'Ton sourire et ta voix
Jouent les cow-boys pour toi', j'ai trouvé ça mignon.

C'est vrai que 'resserre' ne nécessitait pas forcément un retour à la ligne, ni 'au hasard non plus' d'ailleurs... mais bon
Opinion personnelle ^-^

   Menvussa   
8/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Un petit poème bien tourné, léger. Cette image du cow-boy désinvolte est originale et donne une note d'humour qui me plaît bien.

La première strophe est très belle et se suffirait presque à elle seule.

   Anonyme   
8/5/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
j'aime ce poème pour la sensualité et la sensibilité qu'il dégage, pour ce lien qui ne se noue pas, un désir palpable évoqué avec force et délicatesse.

   ristretto   
8/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
bonjour
oui, une lecture bien agréable .
bien d'accord: la première strophe toute seule, j'adore.
une soumission désirée , avec un brin d'humour .. ça me plait bien
:-)
merci

   LeopoldPartisan   
8/5/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Vraiment bien affuté ce petit côté Sado-maso, que dis-je super bien ficelé ce petit côté Sado-lasso...

   calouet   
8/5/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Une fois ou deux, j'ai été sorti du trip par des tounures qui m'ont déplu. Mais ce n'est rien au regard de l'originalité de l'angle de vue, de ce qu'on peut suggérer avec les belles images que tu es allées chercher. Merci pour ce bon moment, je suis peu présent actuellement, mais toujours un petit peu pour te lire ;)

   PetiteMarie   
9/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien
J'ai beaucoup aimé l'effet des vers suivants :
"Quand tu me désarçonnes
Et que je suis à terre
J’aimerais que le nœud
Vienne abîmer ma chair."
Pour le reste, j'ai trouvé que certaines coupures n'étaient pas appropriées, mais c'est un style comme un autre, il faut savoir l'apprécier.
Ah, et la dernière strophe... tout a pris une tournure cavalière, sauf la dernière strophe. Bien sûr, elle était jolie, mais ça gâche un peu le thème, non?

   Pandora   
9/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Thèmes originaux et subtilement mariés.

La première strophe est sans conteste ma préférée tant au nive*u du rythme que de la musicalité qui s'en dégage.

Les autres se laissant quand même lire aussi avec plaisir.


Pandora.

   Anonyme   
9/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonsoir Absolue ! N'arrivant pas pour ma part à écrire de la poésie moderne ( c'est vrai, je le jure !), j'ai beaucoup apprécié ce rodéo métaphorique un rien sensuel...

   Anonyme   
11/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Une jolie ambiance se dégage de ce rodéo d'amour.
Un petit côté squaw maso dans la troisième strophe, pô désagréable (lol).

   David   
11/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour Absolue,

L'image est très claire, j'ai vu le lasso qui s'enroule autour de la taille, il y en a des versions romantique dans les western, c'est un peu comme la libellule qui se fait engluer par la langue du cameleon, dévoré en un instant... l'avantage du lasso, c'est que parfois, c'est le cow boy qui tombe de cheval, quand sa prise ne se laisse pas faire.

   Flupke   
17/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Joli travail de comparaison. Bien réussi. Bravo.

   colibam   
18/5/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Exercice original et coquin sur l'attente et le désir inassouvi.

Les vers sont bien domptés dans ce rodéo affectif.

J'aime bien les vers
"J'aimerais que le noeud
vienne abîmer ma chair"

Je termine en lançant un coup de lasso au "con-boy", reparti sans comprendre.

   MCboulette   
23/4/2010
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
et bien félicitation : aussi bon à lire qu'a dire ,c'est simple et puissant tout se que j'aime .Tu n'a pas la prétention de faire de la poésie d'élites (comme bcp).Le rythme respect le sujet et les mots s'enchainent parfaitement. Encore bravo.

   alex2   
16/7/2010
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Tout en sensualité ! J'adore tout, sans réserve : le rythme, les sonorités, la métaphore bien menée. Ce n'est certes pas constructif, mais je trouve que c'est vraiment une très belle réussite.

   MarionTouvel   
16/7/2010
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Évocation d'un art érotique japonais à la sauce barbecue zoophile américaine, sans vulgarité, et surtout façon poétique et réflexive. La classe !

Cette métaphore filée des mots qui attache le je du poème est vraiment bien trouvée et lie son lecteur avant de le marquer au fer rouge passion, un soupir haletant, le yeux dans le vague et retournant à la lecture pour en profiter encore.

C'est bref, ça évoque, original. Un poème parlant d'attirance charnelle sans tomber dans les platitudes clichés d'un lyrisme adolescent. C'est muri, c'est clair, c'est beau. Rien à redire.

   Anonyme   
6/12/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Au fil de vos mots, je découvre un peu de votre univers,
c'est une sensation que j'apprécie parce je m'installe
dans ce plaisir de vous lire encore et encore.

Votre façon de nous dire vos émotions est sans pareil.

Comme il est difficile parfois de se faire comprendre des autres,
nous ne sommes pas toujours sur la même longueur d'ondes,
et ce n'est pas sans conséquence.

Un amour, une amitié nous échappe ... pourquoi celui-ci plus que
celui-là, mystère de la vie ...


Oniris Copyright © 2007-2019