Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
andrejalex : La ronde des divas
 Publié le 18/11/16  -  15 commentaires  -  1270 caractères  -  158 lectures    Autres textes du même auteur

Un chanteur d'opéra perd progressivement sa voix en cédant aux avances de ses conquêtes féminines.


La ronde des divas



C’est en chantant Tosca
Que j’ai connu Lola
Qui m’a dit tout de go
Tu s’ras mon Mario.
Mais la friponne, zut, a volé mon contre-ut
Me voilà presque aphone à cause de cette…

Ténor dans Traviata
Je louchais sur Maria
Qui m’a dit au dodo
Tu s’ras mon Alfredo.
Mais la luronne au jour où je l’ai découverte
A tant fait que depuis je chante en voix ouverte.

À Scala dans Bohème
J’ai dégotté Marlène
Qui m’a dit, mon coco
Tu s’ras mon Rodolfo.
Mais la goulue, pardi, a tant fripé mon si
Que pour monter au la, je me fais du sous-si.

Interprétant Norma
J’ai craqué pour Olga
Qui m’a dit, polissonne,
Tu s’ras mon Pollione.
Mais la coquine, hélas, a déréglé mon la
Penaud et déconfit, je me trouve sans voix.

À la fin de Carmen
J’ai reconduit Lucienne
Qui m’a dit, si t’osais
Tu s’rais mon Don José.
Mais la bougresse, diable, a lippé tout mon grave
Et lors de ces ébats, j’ai perdu une octave.

Claironnant Othello
J’suis tombé sur Cloclo
Ce trav’lo aux hormones
S’ra pas ma Desdémone.
Fi de ce tourne-dos, je m’en vais illico
Cesser de forniquer pour retrouver mon do.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Ora   
23/10/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Quelle ronde! Je me suis laissée emporter avec plaisir dans toutes ces aventures au fil de votre écriture efficace et polissonne. Un beau moment, merci!

   bipol   
18/11/2016
 a aimé ce texte 
Bien
bonjour,

je n'ai pas été très emballé

par votre texte

le trouvant très peu poétique

et je ne suis pas friand des chansons humoristiques

peut être une autre fois

   Annick   
18/11/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Une chanson où l'on a peine à plaindre "le héros" tant elle est plaisante.
Entraînante, entêtante, elle s'articule autour d'un "Qui" "Tu" "Mais" avec bonheur. A mettre en musique ! Je l'écouterais avec plaisir !

   PIZZICATO   
18/11/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
L'idée d'associer des opéras et leurs personnages à des ébats amoureux est originale. Ce texte amusant m'a bien plu.
Je verrais bien une musique et interprétation dans le style Barbier de Belleville (Reggiani).

" Mais la friponne, zut, a volé mon contre-ut
Me voilà presque aphone à cause de cette… " hihi

   sourdes   
18/11/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour andrejalex,

j'ai essayé d'imaginer une suite à cette ronde des divas avec Orphée et Eurydice de Gluck, puis Roméo et Juliette et Salomé...Vous m'avez donc entrainé dans votre jeu. J'apprécie la forme des strophes à 6 vers dont les deux derniers chaque fois sont une chute et un rebond. J'ai goûté l'humour moqueur et coquin de l'ensemble sauf dans la dernière strophe pour laquelle il y avait peut-être matière à une référence plus personnelle avant de retrouver enfin le do-do!

Merci pour ce voyage à mettre en musique.

   plumette   
18/11/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Andrejalex,

Après la ballade des apéros, la ronde des divas! Vous nous emportez joyeusement dans votre univers festif et c'est plutôt savoureux à lire.

pour cette ronde, une musique me paraitrait bien venue! Entendre ce Ténor aux grand coeur déraper sur les notes, conquêtes après conquêtes seraient bien plaisant.

Merci pour ce divertissement

   funambule   
18/11/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Cultivé et déjanté, décalé (dans plusieurs sens)... et bien fait, il faut le dire. Pour en extraire tout le jus il faudrait un groupe (je l'imagine ainsi) "hors norme" capable de surprendre même l'auteur, sinon le risque serait de sombrer dans une mièvre parodie, presque clivante, destinée à quelques initiés. De l'audace, de l'esprit et du savoir faire !

   Robot   
18/11/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Je prends ce texte pour ce qu'il nous a été proposé: Une chanson.
Amusante, sautillante par moments et ce qui ne gâche rien avec des références lyriques qui montre que ça n'a pas été écrit au hasard, que ces couplets ont été rédigé avec l'érudition nécessaire.

Amusement et culture, que demander de plus.

C'est sûr que ç'aurait été plus difficile avec des personnages de Wagner ou de Chostakovitch.

Mais les italiens et Bizet permettent la "fantasia"

   fugace   
18/11/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Quel humour!
Très plaisant, bien écrit, léger, et avec une série d'aventures qui vont crescendo.
L'histoire ne dit pas s'il a retrouvé son "do"...
J'ai beaucoup aimé, merci de ce bon moment.

   Anonyme   
18/11/2016
 a aimé ce texte 
Un peu
Bonsoir,

Un texte construit sur des jeux de mots à l'assonnance musicale. Je reconnais une certaine qualité littéraire mais le manque de poésie - à mon sens - donne à cette chanson un côté trop conventionnel.

Cordialement,

Wall-E

   MissNeko   
19/11/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour

Le sujet est original et drôle, le rythme est gai et enlevé. Le vocabulaire est bien choisi. J ai aimé votre poème de par les jeux de mots et les registres de langues qui s entremêlent : on navigue entre un langage argotique mais beaucoup de vocabulaire appartient au langage soutenu.

Merci pour ce partage

   HadrienM   
20/11/2016
 a aimé ce texte 
Bien
L'écriture est originale et intéressantes.

La culture classique s'associe, avec brio, avec les mœurs humaines.

L'écriture est dynamique et plaisante dans ce poème ; le lecteur s'embarque dans un poème aux images fortes.

Le lecteur est sur une jolie ruelle italienne. Plaisant.

Bien à toi,

   brunototi   
31/12/2016
 a aimé ce texte 
Bien
J'aime ces mots qui se lisent avec le sourire au lèvres....

Le thème de chanson rigolote est respecté, et le rythme est bon..Merci Pour cette belle lecture...Bruno

   lucilius   
15/1/2017
 a aimé ce texte 
Un peu
S'agissant d'une chanson et non d'une poésie, je comprends son populisme et sa légèreté de ton. Mais il y a un passage que je trouve très maladroit : "J'suis tombé sur Cloclo, ce trav'lo aux hormones..." et même en s'appuyant sur l'humour et la dérision, je ne vois vraiment pas ce que cette allusion fait dans votre "ronde des divas". Quel dommage, parce que le reste est bien dosé et enjoué.

   Anonyme   
14/6/2018
 a aimé ce texte 
Un peu
La grande absente : la poésie, je n'en ai point trouvé, même en cherchant dans tous les recoins ...

Tout est pratiquement à ma convenance, sauf la dernière strophe, elle dénote complètement et elle fait preuve de mauvais goût :

" Claironnant Othello
J’suis tombé sur Cloclo
Ce trav’lo aux hormones
S’ra pas ma Desdémone.
Fi de ce tourne-dos, je m’en vais illico
Cesser de forniquer pour retrouver mon do."

Elle a rompu le charme désinvolte net. Il aurait peut-être fallu s'arrêter avant ... Votre dernière conquête pour moi vous sera fatale dans mon appréciation.


Oniris Copyright © 2007-2020