Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
apierre : Ce vieux sentiment
 Publié le 01/04/21  -  9 commentaires  -  402 caractères  -  175 lectures    Autres textes du même auteur

Pour les amateurs de jazz et peut-être aussi pour les autres...


Ce vieux sentiment



Ce vieux sentiment
il vient de je ne sais où
ne t’en fais pas pour moi

La lune est si haute
autour de minuit
des escaliers montent aux étoiles

Tomber encore amoureux
ils disent que c’est merveilleux
quelque chose m’arrive
cela pourrait être aussi bien le printemps
qui s’en soucie ?

Je vais m’asseoir et m’écrire une lettre


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   socque   
15/3/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Je ressens une impression feutrée à la lecture de ce poème, douce et triste. Le narrateur m'apparaît âgé, il s'étonne de pouvoir encore tomber amoureux et ce sentiment l'encombre, dirait-on, plus qu'autre chose. D'autant que, en relisant le premier tercet du poème, je me dis que cet amour n'est pas partagé (
ne t'en fais pas pour moi
me fait penser à la délicatesse d'un amoureux éconduit qui refuse de charger de sa souffrance l'être aimé).

Une mention pour le tercet sur la lune et surtout pour le dernier vers, au vu de ce qu'il m'évoque de solitude et de résignation.
Un bémol pour ce vers
cela pourrait être aussi bien le printemps
qui me paraît un peu lourd dans l'ensemble du poème.

   sauvage   
16/3/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,

j'avoue ne pas avoir saisi la référence au jazz mais une atmosphère se dégage de ces quelques vers, ce je-ne-sais-où, je-ne-sais-quoi, comme prendre le temps de "tomber encore amoureux"?

C'est bien dit, c'est concis et la chute est délicieuse : "Je vais m'asseoir et m'écrire une lettre"!

Merci pour ce partage.

sauvage (en EL)

   Capry   
22/3/2021
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Drôle de chute, je ne saisi pas le fond du poème mais cela ne me dérange pas, il y a de la place pour mon imagination, mon ressenti.
Poème pour soi-même, prendre soin de soi quand on a été blessé, se recueillir pour grandir... Les sonorités m'emportent sur un chemin nostalgique. Cette lecture est plaisante tout de même.

   papipoete   
1/4/2021
 a aimé ce texte 
Un peu
bonjour apierre
Je ne devrais plus aimer, et pourtant voilà que je suis à nouveau tombé en amour !
NB c'est mignon, mais un poil succinct, pour que l'on s'éprenne de ce texte, et soit étonné de ce qui se passe...
D'autre part, je ne vois pas la corrélation avec le jazz ? peut-être avec le blues rimant avec spleen ?

   Ombhre   
1/4/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Bonjour Apierre,

un beau poème, tout en simplicité et dénuement, qui évoque avec finesse ce que j'ai ressenti comme un amour non partagé. Empli de nostalgie et de résignation, une fois passée la surprise de se sentir encore amoureux. Je l'ai lu avec plaisir, et relu pour mieux en savourer l'ambiance.
J'ai beaucoup aime la seconde strophe, pleine de poésie.

Une réserve toutefois sur la troisième strophe avec un style que j'ai trouvé trop "parlé" (ils disent que c'est merveilleux) et un rythme cassé par le quatrième vers qui est pour moi trop long.

Le final, tout en sobriété, est excellent.

Merci pour le partage.

Ombhre

   hersen   
1/4/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
That old feeling
That's still in my heart...

C'est une très très belle tonalité que ce poème, avec ce mélange de regret, de résignation, c'est exactement en accord avec l'oeuvre de Chet baker.

Un dernier vers qui est si touchant, que ce pauvre amoureux sans objet, on a envie de le prendre dans ses bras.
Ou de lui repasser le morceau... That old feeling...

Je trouve très fort de restituer ainsi une ambiance en mots.

   Eclaircie   
4/4/2021
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Apierre,
Je suis "des autres", je ne connais pas beaucoup le jazz.
Votre exergue m'intrigue donc, ne voyant pas vraiment de rapport avec ce style de musique.
Mais peu importe, car je suis sous le charme de cette "lettre à soi-même" écrite par un poète-grand-rêveur.

J'ai apprécié cette "décontraction" à évoquer les plus profonds sentiments humains. Dans une belle simplicité.

J'ai aimé ne pas apprendre qui est ce "tu", ni ce "je", pas d'avantage ces "ils". Cadeau au lecteur pour leur donner l'image qu'il désire.

Merci du partage,
Éclaircie

   Quidonc   
6/4/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Un vieux sentiment que l'on croyait ne plus jamais ressentir mais qui reviens comme le printemps. Tomber de nouveau amoureux ou simplement ressentir le goût de la vie et le bonheur sans réalité concrète. Se sentir bien sans raison apparente (mais peut-être y en a-t-il une) peu importe. Sentir la fraîcheur du matin comme le bonheur d'aimer une première fois.
Merci pour ce partage

   domi   
9/4/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Etant ignorante en jazz, je fais confiance à l'auteur : ainsi, par ce poème, je découvre un peu ce qu'est le jazz...
Et ça me plait ; un peu comme, si, au fond, je "savais"....
la désinvolture... la tristesse douce, une certaine pudeur.. un sentiment clair-obscur peut-être..(?)
et surtout - et ça, c'est vraiment une découverte - la poésie ! celle de la deuxième strophe...
alors, doublement merci ; pour le texte, et pour le jazz !


Oniris Copyright © 2007-2020