Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
archibald : Litanies du chat
 Publié le 16/07/16  -  12 commentaires  -  1607 caractères  -  215 lectures    Autres textes du même auteur

Anonyme et néanmoins apocryphe.


Litanies du chat



Chat de pelisse blanchette
Chat brun que tache mouchette
Chat tout griset en la nuict
Chat que chien souvent foys nuit
Chat roussi, jaune ou orange
Chat d’aultre couleur estrange
Chat qui ronronne au gosier
Chat qui pisse mon rosier
Chat noir qui mal heur apporte
Chat qui gratte auprès la porte
Chat qu’esgriffe tels ou tels
Chat qui se pend à ridels
Chat occis à coulps de besche
Chat qu’ablette au ruisseau pesche
Chat qu’un formage assouvit
Chat de neuf queus qu’onc ne vit
Chat qui par pertuis s’escappe
Chat famé qui oisel happe
Chat pressé par appétit
Chat qui vole maint rosti
(Chat ne mange blé ni orge)
Chat que l’on attrape en gorge
Chat pelé, borgne et galeus
Chat estropié, chat frileus
Chat fier à l’esquine roide
Chat chaudé qui craint eau froide
Chat vieil, chatte, chaton
Chat qu’à langue donne-t-on
Chat qui guette taupinée
Chat qui dort lès cheminée
Chat qui s’y brusle tout vif
Chat replet, mol et lascif
Chat fourré de pays perses
Chat d’apparences diverses
Chat qui se pelote en rond
Chat que l’on bouille en chaudron
Chat de Siam, prunelle bleue
Chat sans poil et chat sans queue
Chat aus humains ennemi
Chat qu’on ne caresse mi
Chat perdu qui cherche gite
Chat fol que souris agite
Chat qui fait danser le rat
Chat qui fut, est et sera

Chat fait mon asme ravie
Chat m’acumpagne en la vie
Et si dois mourir un jour
Que chat renaisse à mon tour


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
16/7/2016
 a aimé ce texte 
Pas
Ah désolé, mais cette litanie de chat qui pisse, qui ronronne, et tout ça écrit pour la plupart dans un vieux françois m'a ennuyé à mourir.

   Anonyme   
17/7/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour Archibald. C'est en effet une véritable litanie où il manque quand même le Chat botté du Sieur Perrault ainsi que le Chat Beauté si cher à Cocteau.
Quelques mots de "vieux françois" intéressants ainsi que quelques jolies tournures mais ça ne suffit pas à satisfaire le chaland que je suis ! Comme avec toute litanie on finit par faire une overdose féline avant le vers final... Avouez que cha fait quand même beaucoup !
Malgré tout, ça a nécessité un travail de recherche que je reconnais et salue bien bas...
Au fait, pour ce qui est de l'incipit, anonyme et apocryphe sont très proches quant à leur sens... Non ?

A plus tard ! Chalut...

   MissNeko   
16/7/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Chat me parle bien évidemment puisque je m appelle MissNeko !!
J aime le principe de la litanie mais le texte est un peu long et j avoue que j ai décroché un peu avant la fin.
Mais les vers sont drôles et bien écrits.
A vous relire.

   LioText   
16/7/2016
 a aimé ce texte 
Pas
Bonjour Archibald,

Vous me surprenez avec ce poème et le titre convient parfaitement à ce que vous nous présentez.
Toutefois, ce texte est imparfait:

- Dans la forme, un poème long, extrêmement répétitif avec l'anaphore de Chat et même les parallélismes qui rendent, il est vrai, ennuyant vos propos, mais aussi qui les rendent dépourvus d'un certain intérêt poétique. Pour faire court, je n'ai pas eu envie, au premier abord, de tout lire. Ne m'en voulez pas.
Aussi, l'utilisation du vieux français (que je ne connais pas du tout) aurait pu être intéressant, aurait pu ...
Attention à certains faux heptasyllabes.

- Dans le fond, comme je l'ai dis, ne pas avoir envie de lire tout le poème semble pas être une bonne idée pour retenir quelque chose à part l'audace. Je n'ai pas trouvé ce texte poétique malgré quelques images et idées (j'aime bien la deuxième strophe, sans vraiment la comprendre).

Je suis désolé Archibald, votre poésie n'a pas ravi mes pensées.
Néanmoins, merci pour cette lecture et merci de créer.

LioText

   Vincendix   
17/7/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Chat alors,
Que de chats !
Et il en manque
Le chat thon
Le chat pitre
Le chat teint
Le chat grain de chat pelé
Le chat maux, un vrai chat teigne
Le chat terton qui vous colle aux basques
……….
J’aime bien cette litanie du chat, avec ces mots françois aux sonorités agréables

   Cristale   
17/7/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Le vieux françois ! j'adore et ne m'en lasse pas alors ici, ch'a le fait, surtout parce que je voue aux félins un amour démesuré, aussi démesuré que la longueur de ton poème.

Chat et vieux françois, que demander de mieux ?
( même si ton "Art de la rime", pour moi dépasse tout le reste.)

Archibald, de par l'éthymologie de ton pseudo : ercan (« naturel ») et bald (« audacieux »), je dirais que le plumage naturel égal le ramage audacieux de ton écriture.

Écrire une litanie en vieux français tient de l'exploit.

Bravo et merci pour ce bel et difficile exercice qui mérite que je plussoie ma note en toute objectivité.

Cristale

   JulieM   
17/7/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Il fallait l'oser cette litanie. Quoiqu'un peu longuette, je la garderai dans mes cartons pour y picorer çà et là quelques chatons bien tournés comme "Chat de neuf queus qu’onc ne vit", " Chat qu’esgriffe tels ou tels
Chat qui se pend à ridels " et encore "Chat de Siam, prunelle bleue".

Et c'est en "chat qui fait danser le rat" que je quitte sur la pointe des pieds ce lieu des mots bien dits. Amusant.

   Raoul   
18/7/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
J'aime beaucoup cette litanie en françois exotique…
Imagé, cruel parfois et tendre aussi (lorsqu'il est bien cuit), il se dégage tout, ou un peu, du mystère félin.
C'est plein de finesses et de cette poésie aux yeux jaunes qui ronronne auprès du feu…
" Le chat qui louche,
N'attrape pas les mouches,
Il pète une cartouche."
Bein oui !!

   Anonyme   
19/7/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Bonjour ARCHIBALD,

Le titre dit bien ce qu'il veut dire "Litanies du chat", j'ai hésité un peu, beaucoup, j'ai commencé de lire, je me suis arrêté et puis ce matin, je me lance, je vais jusqu'au bout. La persévérance paye, j'ai apprécié en fin de compte.

Cela m'a plutôt amusé, et puis j'ai des chats, une à moi, les autres sont des SDF, comme les appelle ma fille, cela dépend des jours, mais entre quatre à cinq, donc les chats, chat-me-connait.

Bon revenant à nos chats, en long en large et en travers, et bien c'est sympathique, instructif (le vieux françois), et puis il y a par instant un petit côté vivant, je les ai vu en action (chat qui gratte auprès de la porte, chat qui pisse mon rosier, etc), oui ici le chat dans toute sa splendeur, voilà chat qui aimait de l'humain et surtout du poète, méritait bien cette litanie, fort bien écrite, un remarquable travail d'orfèvre.

Tous mes chats se joignent à moi, ils vous remercient pour ce bel hommage qui leurs est rendu, ils vous adressent tout plein de ronrons de satisfaction et de gratitude.

   Robot   
19/7/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↓
C'est rigolo et sympathique. Sans aller chercher bien loin.

   TheDreamer   
19/7/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Il est impossible en vous lisant de ne pas songer aux poèmes que Joaquim Du Bellay dédiait à son chartreux "Belaud" dans son "Ode à un chat" :

"...
Un petit mufle léonin
Autour duquel était plantée
Une barbelette argentée
Armant d’un petit poil follet
Son musequin damoiselet
...".

Un amoureux des chats.

   silvieta   
8/2/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Un peu long mais quel style ! quelle performance littéraire ! quel voyage incroyable à rebrousse-temps ! vous maîtrisez infiniment mieux les arcanes du français médiéval, du français classique ( dans la récente publication time-weather ) et du français contemporain que les plus imbus de vos rares détracteurs si l'on en juge par leurs tournures de phrases dans les commentaires.

Merci pour ce poème.


Oniris Copyright © 2007-2022