Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
areski : La cerisaie
 Publié le 06/11/07  -  8 commentaires  -  1157 caractères  -  70 lectures    Autres textes du même auteur

Hommage à Brassens.


La cerisaie



Je m'en vais vous raconter une histoire
De celle qui est des plus notoires
Une affaire de queues et de têtes
À s'en mettre plein les mirouflettes

La gaule du p'tit matin
Rien de tel pour mettre d'entrain
De ce p'tit chauve à col roulé
À l'allure bien enjouée

Le saviez-vous
La cerise sans sa queue
De cette crise s'émeut
En douteriez-vous

Il y a belle lurette
Que les cerises à branlette
Ne sont plus de bouches
Dans les mimines fort louches

Le bizutage est de mise
La productivité est en crise
On a beau les secouer
Elles sont devenues névrosées

Mais rien de tel que le p'tit matin
La gaule s'étire de son écrin
Elle n'a guère le temps d'être livrée
À la vindicte d'une productrice frustrée

Les spécialistes en gaule
Ont beau s'empogner
Le glas de leurs attributs
S'en est allé dans l'histoire des malentendus

Mais je vous le dis mes frères
Il n'y a pas de misères
D'avouer qu'on a la gaule du p'tit matin
En vous la dédiant durable et sans fin...


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   irisyne   
6/11/2007
J'ai bien aimé ce poème qui m'a fait sourire et je ne suis pas sûre que l'on puisse faire mieux au féminin.

   Couette   
6/11/2007
Amusant! j'aime bien les histoires..

   clementine   
6/11/2007
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Joli jeu de mots et de phrases qui s'entrecroisent et amènent un sourire.

   nico84   
6/11/2007
 a aimé ce texte 
Bien
Moi aussi, j'ai apprecié, le style du conteur, qui nous emméne dans cette histoire plaisante ...

   Anonyme   
7/11/2007
 a aimé ce texte 
Un peu
Puis-je faire une remarque perfide : 3 pseudo féminin dans ses premiers commentaires !

   Anonyme   
7/11/2007
 a aimé ce texte 
Un peu
Sans +

   David   
8/2/2013
 a aimé ce texte 
Vraiment pas ↓
Bonjour Areski,

J'ai du mal à voir le lien avec le titre "la cerisaie", en tout cas, ça me semble bien plus long que ce que ça voudrais dire. Les propos ne sont pas très clairs pour moi, je n'arrive pas à résumer l'histoire.

   Anonyme   
10/6/2016
 a aimé ce texte 
Pas
Ce qui me gêne du but en blanc, c'est incipit "hommage à Georges Brassens, c'est que l'on met ce cher Georges Brassens à toutes les sauces, je dis "stop", ce texte est le vôtre, point final. Je ne vois là en rien un hommage. Et de plus c'est sans intérêt, cela n'apporte rien de plus à l'écrit.

Je ne suis pas fan de ce genre d'écrit, je dois reconnaître que ce n'est pas trop mal écrit, c'est sans vulgarité, ça se lit, mais franchement je n'accroche pas.


Oniris Copyright © 2007-2020