Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
Arthurluberlu : Âmeour
 Publié le 10/11/18  -  10 commentaires  -  865 caractères  -  171 lectures    Autres textes du même auteur

Dire l'amour, c'est se blottir dans le ventre d'une étoile.


Âmeour



J’ai semé dans ton corps

Les graines de mon cœur

J’ai fait pleuvoir l’aurore

Sur l’Onyx du ciel

Rangé toutes les étoiles

Dans leurs écrins de nuit

Noyé la pleine Lune

Dans un lac de Soleil



J’ai murmuré au temps

Le plus beau des poèmes

Pour t’offrir en présent

Le plus doux des sommeils

J’ai fait danser ensemble

Le silence et le bruit

Et dormir la Lumière

Dans des gouttes de pluie



J’ai uni les contraires

Dissocié les semblables

Apprivoisé l’Éther

Au sommet des montagnes



Me voilà devant toi

Le plus dur reste à faire

Te dévoiler mon Âme

Et te dire que je t’aime.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   BlaseSaintLuc   
20/10/2018
 a aimé ce texte 
Passionnément
que voilà belle déclaration, les mots ne font pas dans la banalité , c'est beau , simple dans l'écriture mais fort dans le sens , très poétique,

   Anonyme   
22/10/2018
 a aimé ce texte 
Pas
J'imagine que si ce poème est destiné à quelqu'un, la dîte personne prendra plaisir à le lire. C'est toujours bien de lire une déclaration d'amour... Mais d'un point de vue stylistique c'est tout de même très banal, pour ne pas dire moyen.

des clichés "J’ai unit les contraires

Dissocié les semblables"

Des lourdeurs: "J’ai fait pleuvoir l’aurore "

Bref rien de convaincant pour moi.

   papipoete   
23/10/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
libre
Je suis le jardinier de ton corps, où j'ai semé des graines d'amour ; le Soleil a convoqué dame Lune aux lumières d'étoiles, et ils me promirent de faire germer ces semences ! Je me suis mis à nu, mais ne t'ai pas dévoilé mon âme ; la voici ...je t'aime
Très belle déclaration d'amour, en particulier dans la première strophe, avec des images étincelantes !
papipoète

   Gouelan   
23/10/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,

Blottir son âme au creux d'une étoile et faire jaillirsces mots d'amour pressés de soleil, de lune, de silence, de bruit...
J'ai apprécié l'harmonie qui s'en dégage.
Une musique de mots, un ballet d'étoiles.

Merci pour cette lecture.

   lucilius   
26/10/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Avouer son amour, savoir se jeter à l'eau au moment opportun, ne craindre ni l'échec ni la déception ! Quel challenge ! Alors pourquoi ne pas l'écrire ? Tout paraît plus facile.
Je ne reprends pas ici quelques expressions un peu mièvres, l'ensemble restant cohérent avec la palette des premiers émois.

   Castelmore   
26/10/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Pas de grands mots ambitieux et ronflants,
Un poème de troubadour à chanter sur un luth, quand la douceur de la pluie, de la lune, du soleil du silence et du bruit réunis jouaient la musique du coeur.
Pas un vers de trop, pas un murmure amoureux qui ne manque ...sauf bien sûr celui dont parle le dernier quatrain, superbe :

Me voilà devant toi
Le plus dur reste à faire
Te dévoiler mon Âme
Et te dire que je t’aime.

Vous avez semé les graines de votre coeur, pour un très bon moment de lecture
Merci
Castelmore en EL

   Vincente   
10/11/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Bonjour. J'ai craint de me perdre dans une belle fluidité un peu banale
mais dès la deuxième strophe, très belle, j'ai été emporté par cette profonde sincérité qui se confirme dans votre chute "ce plus dur qui reste à faire" se dévoiler, bien plus difficile que de chanter et de rêver.
J'aime bien votre façon de jouer avec les couples d'opposition dans vos termes alors que vous évoquez votre couple à venir (peut-être à ce stade fictif ?), en tout cas que vous espérez couple en devenir, comme pour conjurer cette adversité admirable que l'on crée dans le parcours amoureux.
J'ai été gêné par cette présentation aérée avec une interligne entre chaque vers, je ne vois de nécessité particulière à cela.

   PIZZICATO   
10/11/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Quelques belles images pour épauler cette déclaration.
" J’ai fait pleuvoir l’aurore
Sur l’Onyx du ciel "

" Noyé la pleine Lune
Dans un lac de Soleil "

Mais voilà, " Le plus dur reste à faire
Te dévoiler mon Âme
Et te dire que je t’aime." Oui, moins difficile de l'écrire que l'avouer.

Une agréable lecture.

   Stephane   
10/11/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour Arthurluberlu,

J'ai trouvé ce poème à la fois très touchant et très sensible. Les images sont très poétiques et l'écriture très fluide. J'ai apprécié aussi la conclusion. Je ne suis ni chanteur ni musicien mais j'ai l'impression que ce texte pourrait être interprété par un artiste.

Cordialement,

Stéphane

   Lulu   
10/11/2018
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Bonjour Arthur…,

J'ai bien aimé les mots mis en guise de présentation. "Dire l'amour, c'est se blottir dans le ventre d'une étoile". Ils m'ont plus donné envie de lire le texte que le titre qui ne m'a pas touchée ou parlée, même si l'on voit bien le rapprochement effectué entre les deux termes Âme et Amour.

L'écriture est simple dans le sens où le vocabulaire et la tournure des phrases le sont, mais j'ai trouvé dommage de ne pouvoir saisir toutes les images à la première lecture, tant elles foisonnent. Je crois que le poème gagnerait vraiment à être un peu épuré, ou au contraire, par endroits, plus développé. Cela tient notamment par une trop forte densité dans les strophes. Peut-être que revoir leur découpage pourrait rendre la lecture plus fluide, et plus agréable.

J'ai ainsi, par exemple, trouvé confuses les images de la première strophe, où vous rendez compte d'un jeu de lumières. C'est l'aurore qui apparait, mais je ne l'avais pas tout à fait perçue à la première lecture. Pour moi, les mots : aurore, étoiles, nuit, lune, "lac de soleil" étaient trop proches les uns des autres, comme si la description n'avait aucune puissance d'évocation.

J'ai trouvé maladroit cette phrase : "J'ai murmuré au temps / Le plus beau des poèmes". Trop lourde, pour moi, ou trop naïve, peut-être…

J'ai aussi trouvé ce vers trop lourd et inutile : "Te dévoiler mon âme"... En fait, dans l'ensemble, comme de par ce vers, j'ai le sentiment qu'il y a peu de place pour l'imagination du lecteur. Si on voit les images et entend ce qui est dit, il manque ce qui me touche en poésie, juste la suggestion, l'émotion côté lecture, même si je ne doute pas qu'elle est effective du côté, ici, de l'écriture.

Mes encouragements, cependant, et bienvenue sur le site.


Oniris Copyright © 2007-2020