Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
Arthurluberlu : RA MA DA SA
 Publié le 27/12/18  -  5 commentaires  -  1140 caractères  -  128 lectures    Autres textes du même auteur

Humble cantique de liberté rythmé par le cri du monde :
RA (Soleil) MA (Lune) DA (Terre) SA (Totalité).


RA MA DA SA



RAccommode tes souliers ailés
MArche, bois le temps comme un feu de joie
DAnse, le cœur serré contre le corps du monde
SAlue le ciel pour moi

Je rêve...
De chevaucher mon bâton de feu et de vent,
D'unir mon corps au vol des oiseaux
Partir au plus près de moi
Là où le flux des dieux
Électrise mon être
Où les seuls obstacles à embrasser
Sont falaises érodées de lichen
Et arbres montagnes

Je m'éveille...
Une brise me caresse l'iris
Le soleil embrase mes cils-branches
Un ruisseau de joie creuse le val de mes lèvres
Nos regards
Complices de vivre
Se pénètrent et se fécondent
Et accouchent
D'un rire pur
Un rire de source
Que seul un nouveau-né ne pourrait souiller

Galopant ensemble
Entre les reins de l'instant
Nous nous sentons
N'appartenir à rien
Rien d'autre qu'au souffle
Qui façonna le Monde

RAccommode tes souliers ailés
MArche, bois le temps comme un feu de joie
DAnse, le cœur serré contre le corps du monde
SAlue le ciel pour moi


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Eki   
3/12/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Le titre de ce poème ne m'inspirait guère et la phrase de présentation pas vraiment non plus mais...

J'ai poussé la porte et là le sésame.

Quel beau poème ! Tout est imaginé avec élégance. Les mots effleurent avec raffinement l'esprit de la poésie là.

A chaque strophe, le galop dans l'air frémissant, l'envolée joyeuse.

J'ai retenu "les cils-branches, les souliers ailés, le coeur serré contre le corps du monde, un rire de source, les reins de l'instant"

Voilà, quoi dire de plus, j'ai vraiment pris un grand plaisir à découvrir vos mots.

   Corto   
8/12/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Poésie originale basée sur des éléments essentiels RA MA DA SA heureusement explicités dans l'incipit.

A part cela on trouve des images sibyllines comme "tes souliers aillés", mais heureusement la suite est joliment évocatrice: "MArche, bois le temps comme un feu de joie DAnse, le cœur serré contre le corps du monde".
Joliment "Nos regards Complices de vivre Se pénètrent et se fécondent" ou encore: "Nous nous sentons N'appartenir à rien Rien d'autre qu'au souffle Qui façonna le Monde".

Une belle poésie comme un "cantique de liberté".

   TheDreamer   
9/12/2018
 a aimé ce texte 
Un peu
Deux grosses fautes d'orthographe dès le premier vers : "Raccommode tes souliers ailés" (fautes répétées à la fin par copie de la première strophe). Ce n'est pas franchement terrible pour débuter un texte. Il faut se relire avant d'envoyer à la lecture pour éviter au moins les fautes de français.

Pour ce qui est du reste du poème j'avoue ne pas être emballé.

   papipoete   
27/12/2018
 a aimé ce texte 
Bien
bonjour Arthurluberlu
Quel pseudo !
RA MA DA SA, chante ces onomatopées, sur l'air que tu veux ( sauf un réquiem ) et le ciel te sourira !
Et tu rêveras de bonheurs inatteignables... avant de t'éveiller dans un monde ou ton " autre " et toi ne feront qu'un...
NB un songe de douceur empli de miel " un ruisseau de joie creuse le val de mes lèvres " bien jolie tournure !

   STEPHANIE90   
27/12/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Je m'arrête par ici par curiosité pour un titre "abracadabrantesque", et me laisse retenir par l'émotion à cette lecture.
Une joyeuse homélie à l'âme et à l'humanité.

Il me faudra revenir pour en saisir tous les nuances.

Merci !


Oniris Copyright © 2007-2019