Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
assagui :  Le beau silence
 Publié le 17/09/16  -  13 commentaires  -  869 caractères  -  257 lectures    Autres textes du même auteur

En souvenir de notre semaine à vélo, le long du canal de Bourgogne, cet été.


Le beau silence



Le beau silence,
loin de tous nos cris et vacarmes,
loin de nos gadgets, de nos armes,
…/…
le beau silence,
celui d'une toute autre écoute,
celui d'une toute autre route.
Le beau silence,
celui des longs canaux, de l'eau,
celui emprunté à vélo.
Le beau silence,
celui des chemins de halage,
celui de tous nos pédalages.
Le beau silence,
qui laisse chanter les oiseaux,
qui laisse un soupir au roseau.
Le beau silence,
celui de la carpe fouilleuse,
celui de ses nuées boueuses.
Le beau silence,
celui d'un si discret nageur,
celui du ragondin rongeur.
Le beau silence,
tout beau, tout nu, tout démuni,
tout beau, tout seul, qui nous unit.
Le beau silence,
celui de nos vacances-ci,
celui de nos instants choisis.
Le beau silence !


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Johannes   
29/8/2016
 a aimé ce texte 
Pas
Répéter inlassablement "Le beau silence" chaque troisième vers suffit-il à créer une poésie ?
Evidemment non, et ce d'autant moins que les autres vers sont d'une banalité assez navrante. Que signifie p.ex. "le long des canaux, de l'eau", comme s'il pouvait ne pas y avoir d'eau dans les canaux ?
Désolé.

   Lulu   
2/9/2016
 a aimé ce texte 
Un peu
Bonjour,

j'ai trouvé la source d'inspiration belle et intéressante, comprenant que l'auteur veuille rendre compte de tels instants partagés, mais je n'ai guère aimé la forme de ce poème avec ses reprises anaphoriques qui ne me semblent pas nécessaires. Elles reviennent, effectivement, trop souvent sans que cela n'apporte quelque chose vraiment.

En poésie libre, j'apprécie que l'on s'affranchisse de la rime, qui, là aussi, ne me semble pas indispensable, mais ce n'est pas ce qui nuit au texte. Ce qui me gêne, c'est surtout la construction d'ensemble : les reprises anaphoriques avec "Le beau silence" et "celui"...

J'ai cependant apprécié quelques images dont j'aurais souhaité qu'elles soient plus nombreuses, plus suggestives, comme "la carpe fouilleuse" qui est inattendue et fait plaisir à voir au passage.

Bonne continuation.

   Robot   
4/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Il y a comme une douceur apaisante dans les images de ce libre que j'apprécie beaucoup. On suit agréablement ce chemin de halage, une promenade campagnarde rafraichissante.

Il y a aussi de la réflexion dans de beaux vers imagés et du travail de composition.
"celui d'une toute autre écoute,
celui d'une toute autre route."
"qui laisse chanter les oiseaux,
qui laisse un soupir au roseau."
"celui de la carpe fouilleuse,
celui de ses nuées boueuses."

En diction, car c'est un "texte à dire", je trouve qu'il est d'une fluidité et d'une sérénité supportée par l'anaphore ce qui lui apporte une rythmique particulière que soutien la ponctuation.

   Alcirion   
17/9/2016
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Bonjour,

Les vers coulent bien, c'est équilibré, il y a une certaine maitrise technique. L'idée du titre-anaphore développé en strophes (même si celle-ci se sont pas découpées) est intéressante et donne une unité formelle.

Au-delà, je trouve le vocabulaire trop courant et les images pas très originales.

Impression mitigée donc.

A vous relire !

   PIZZICATO   
17/9/2016
 a aimé ce texte 
Un peu
" le beau silence ... celui " ces multiples répétitions, à mon sens plombent le texte
Les images ne sont pas des plus originales.

" ragondin rongeur " peut-il être autre chose ?
Ce texte ne m'a pas accroché.
A vous lire une prochaine fois.

   Marite   
17/9/2016
 a aimé ce texte 
Un peu
Belle source d'inspiration ce " beau silence " accompagnant les ballades ... seulement les multiples répétitions annihilent l'effet poétique souhaité (je suppose) par l'auteur.
Les vers libres permettent davantage de légèreté dans l'expression : suppression des articles, des mots de liaisons ... etc et j'aurais mieux apprécié quelque chose comme :
...
Loin des cris et vacarmes
Des gadgets et des armes
...

De même " beau " qualifiant le silence devrait pouvoir petre remplacé par un terme différent restant fidèle à l'idée.

   papipoete   
17/9/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
bonjour assagui,
Le beau silence, celui qui permet d'entendre ce qui ne fait guère de bruit, c'est lui qui réjouit l'ouïe, remplit l'être de plaisir .
Ces plaisirs simples qu'une oreille distraite ne remarque pas, comme ces moments pédalés au long d'un lé de halage quand le ragondin nage discrètement au gré de l'eau .
NB j'aurais entamé le poème par un verbe tel " que j'aime.../qu'il m'est agréable...le beau silence " Vers la fin du récit, la répétition de " tout " alourdit le récit .
Je vois ici la première parution de l'auteur, et l'encourage pour les futurs textes à venir .

   Anonyme   
17/9/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,

J'ai trouvé cela très beau, très pur, très... silencieux. Vous avez su retranscrire avec fidélité - et délicatesse - ce beau silence au travers d'une nature calme et apaisante.

Bravo !

Wall-E

   Proseuse   
17/9/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Bonsoir Assagui
Une lecture bien agréable !
Au début, j' ai été un peu gênée par les répétitions du "beau silence" et en relecture, je me suis dit que c' était peut-être une façon de donner à ce silence une continuité dans la promenade ... dans le poème du coup, alors, j' ai pu intégrer ces "silences" autrement !
Merci pour ce partage

   MissNeko   
18/9/2016
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Bonjour

J ai trouvé que la répétition lancinante " le beau silence" n apportait pas grand chose à la poésie du texte au contraire.
Sinon j ai aimé les souvenirs évoqués.

   Alcyon   
19/9/2016
 a aimé ce texte 
Bien
bonjour

effectivement "beau silence" et apaisant
on ne le répètera jamais assez
d'ailleurs vous insistez en ce sens et c'est très bien
dans l'ensemble j'aime les images évoquées
simples et justes
juste un bémol pour le nageur et le ragondin
(ce passage me fait grimacer, désolé)
mais agréable lecture qui m'a transporté

   plumette   
19/9/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Pour moi, l'évocation de cette semaine à vélo le long du canal de bourgogne, convoque de belles images et quelque chose de paisible.

J'ai été gênée à la première lecture par la répétition " le beau silence" tout en comprenant l'intention de l'auteur. Ce "beau silence" c'est vraiment une certaine qualité de silence et d'écoute qui fait ressortir des sons inhabituels.
il n'est pas question d'une absence de bruit, mais de bruits différents de ceux du quotidien et de la ville.

si les mots sont simples, ils ne manquent pas de poésie.

un joli moment de lecture

Bonne continuation

Plumette

   Pussicat   
20/9/2016
Votre texte, composé pour être chanté ( j'ai crû entendre la voix de Francis Cabrel... ), a les qualités de ses défauts... un défaut suffirait : c'est le vers refrain qui, répété, en devient lassant... et c'est dommage, il y a de belles images, des souvenirs, des émotions, des descriptions de paysages qui valent l'arrêt...
à bientôt de vous lire,


Oniris Copyright © 2007-2020