Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
Benooou : Quatre petits poèmes en vers holorimes [Sélection GL]
 Publié le 09/08/16  -  15 commentaires  -  1012 caractères  -  383 lectures    Autres textes du même auteur

"Des vers holorimes sont des vers entièrement homophones ; c'est-à-dire que la rime est constituée par la totalité du vers, et non pas seulement par une ou plusieurs syllabes identiques à la fin des vers comme dans la rime « classique »."


Quatre petits poèmes en vers holorimes [Sélection GL]



Lettre allitérante aux plagiaires

Vos laids relents d'art soûl, messieurs, vents d'alizés,
Volèrent, lents dards, sous mes cieux vandalisés…
Mais l'orage levé, ode lavant des tas,
Mêle aux rages le V haut de la vendetta !



Psychanalyse

J'ai pris, mère, un silence, et soufflé aux enfers
Tout chant des monts d'hiver qui tant m'écœure, allez !
– Jet primaire ainsi lancé sous fléaux en fers,
Touchants démons divers quittant mes cœurs hâlés !



Vos peaux aiment

Car est-ce Verlaine aux reins beaux, dont tes
Caresses vers l'aine, Ô Rimbaud dompté,
Voilent les sens ou la raison comme un
Voile laissant soûl l'art et son commun ?



Sui caedere

Ton sang doux, tes branlées, des abus et des faits
T'ont sans doute ébranlé, désabusé, défait :
Vois l'écarlate erreur – ah, triste errant sans cible ! –
Voilée car la terreur attriste et rend sensible…


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
24/7/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
C'est une superbe réussite que ces quatre petits poèmes en vers holorimes.

Pour moi, c'est une découverte, j'ai apprécié, je les ai lus et relus avec une très grande attention, le sens n'est pas toujours évident, c'est plus la forme qui prend le dessus, mais cela reste intéressant et plaisante révélation.

Ma préférence ira après nombreuses lectures vers cette strophe-ci :

" Vos peaux aiment

Car est-ce Verlaine aux reins beaux, dont tes
Caresses vers l'aine, Ô Rimbaud dompté,
Voilent les sens ou la raison comme un
Voile laissant soûl l'art et son commun ? "

Je salue là, grandement cette performance.

   papipoete   
27/7/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
libre
" holorimes ", en voilà une découverte !
Cet exercice est si acrobatique, que je me perds dans son dédale, mais en reste étourdi par sa virtuosité !
" Vos peaux aiment " est mon " quadruple axel " préféré ( Ô Rimbaud dompté / aux reins beaux, dont tes ... )
Bravo pour l'originalité, et j'imagine la valse de vos neurones ce jour-là !
papipoète

   Zoe-Pivers   
2/8/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
Coup de cœur !
C'est un peu spontané, mais des défauts j'en ai d'autres...
J'adore ça. J'ai hâte de savoir qui tient cette plume :)
Le plus compliqué dans l'exercice, à mon sens, c'est justement de donner du sens à l'ensemble.
Bravo et merci
Zoé

   MissNeko   
9/8/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
Superbe !!!!! Déjà je ne connaissais pas le terme "holorime". Merci pour la découverte.
Je trouve vos vers inspirés pertinents et quel travail.
Bravo. A vous relire

   PIZZICATO   
9/8/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Si la lecture est un peu chaotique, il faut reconnaître un travail extraordinaire de mise en mots et saluer l'exploit littéral.

Ma préférence va, sans aucun doute, au dernier poème.

   Pouet   
9/8/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bjr,

Bel exercice, j'apprécie.

Ah si je devais pinailler je dirais que "reins beaux" et "vers l'aine" sont un peu ressassés et que "voile/voilent", "des abus/désabusé", "triste/attriste" sont trop proches au niveau du sens, que du coup c'est un peu plus "facile".

"voile", "voilent", "voilée" aussi c'est un peu beaucoup.

Mais bon, de menus détails, très sympathique ce poème dont je salue l'effort qu'il a dû demander.

   Robot   
9/8/2016
 a aimé ce texte 
Pas
J'aurais plutôt vu cette parution en forum rubrique cours de récré, comme un jeu. Car pour la poésie, c'est un peu charabia non ?

   LenineBosquet   
9/8/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Impressionnant. Bravo pour cet incroyable travail.
Evidemment on perd un peu le sens du texte mais quand bien même, quel boulot!
Ma préférence ira aux deux derniers poèmes.
Merci.

   Johannes   
9/8/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Toutes mes félicitations pour ce tour de force !
Ceci m’a fait penser à certaines compositions musicales particulièrement rigoureuses et contraignantes, comme « Ma fin est mon commencement » de Guillaume de Machaut (v. 1370), où la deuxième voix reproduit la première, lue de la dernière à la première note, comme dans un miroir. Ou encore à l’écriture sérielle (dodécaphonique) ou les douze notes se reproduisent dans un ordre inaltérable.
Loin de moi l’idée de nier les bienfaits des contraintes de l’écriture. Mais, poussées à l’extrême, elles risquent toujours d’empêcher un véritable souffle de se développer dans une œuvre, qu’elle soit littéraire ou musicale.
Les quelques considération d’ordre général que je viens d’émettre n’enlèvent évidemment rien à mon admiration pour la performance qui nous a été présentée.

   Noran   
9/8/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Je ne peux que saluer le travail sur la substance même des mots !
Ma préférence va au premier quatrain, dont la plastique et la chirurgie m'apparaissent parfait.
L'image est là et ne souffre en rien de la contrainte.
Vraiment superbe travail !

   Anonyme   
9/8/2016
 a aimé ce texte 
Pas
Comme Robot, je trouve que c'est plus un exercice récréatif qu'autre chose.
Je n'ai pas été sensible sur le fond, mais apparemment ce n'était peut-être pas le but, tant est la difficulté à finir les vers par des jeux de mots.
Je pense que ces vers holorimes sont voués à l'humour, et j'aurai aimé juste rire, pour que j'y trouve un intérêt particulier.
Désolé de ne pas avoir été touché, car malgré tout ça ne doit pas être évident à réaliser pour faire cela, et je crois que j'essaierai dans mon coin à en faire pour voir ce que ça donne.
De toute façon, pas d'inquiétude, vu les bons commentaires que vous avez eu par des commentatrices et (teurs) avisés, donc c'est peut-être moi qui passe à côté de quelque chose.
A vous relire, merci.

   Sodome   
9/8/2016
 a aimé ce texte 
Vraiment pas
C'est typiquement le genre de poème que je n'aime pas.
Parfois, les jeux sont fluides, souvent ils sont forcés, ça manque de naturel.
Je ne vois pas l'intérêt de la plupart des jeux, c'est juste pour faire bien, sans produire du sens ; d'accord, c'est sympa, je salue l'effort. Mais pour moi, fournir un effort pour pondre ça, c'est comme creuser un trou pour l'admirer ensuite.

   Anonyme   
9/8/2016
 a aimé ce texte 
Vraiment pas
Bonsoir,

J'ai lu votre poème comme un exercice de style, du coup ça ne m’a pas intéressé du tout…c’est comme le sudoku.
Je n’en vois pas le sens, mais vous avez dû vous marrer, enfin j’espère.
Désolé, et à vous relire peut-être un jour dans un autre registre.

Cordialement

c.

   archibald   
18/8/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Depuis le temps que je lis les pages d'Oniris, je désespérais de tomber un jour sur un esprit aussi tordu que le mien. C'est fait et c'est un plaisir. Les vers holorimes sont des acrobaties qui ont inspiré les plus grands : Alphonse Allais, Hugo, Louise de Vilmorin, moi-même...
Est-ce encore de la littérature ? J'ai pour ma part cessé de chercher une définition de ce terme, mais enfin, je trouve que "La disparition", ça vaut bien "La Chartreuse de Parme". On écrit ce qu'il nous plait d'écrire, en espérant que d'autres prendront plaisir à le lire. Jouir et faire jouir sans importuner les autres, c'est un principe simple d'une éthique hédoniste ; pas étonnant que cela fâche les bigots de toute nature.
Lorsqu'on s'attaque à des contraintes lourdes, le sens en pâtit nécessairement, mais le "charabia", on le rencontre si souvent dans des textes prétentieux qui ne s'embarrassent d'aucune contrainte...
Pour que ces exercices soient réussis, il ne suffit bien sûr pas de simplement respecter la règle du jeu, il faut encore s'approcher au plus près d'une expression poétique. Je trouve que ces vers y parviennent assez.
Salut à toi Benooou (où es-tu allé chercher ce pseudo ?), et curieux de découvrir ce que tu nous proposeras la prochaine fois.

   GilbertGossyen   
20/8/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bel effort. Et même si, oui, cela ressemble à un exercice, je me suis beaucoup amusé. Merci.


Oniris Copyright © 2007-2020