Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
bonjour : Droit de rêver...
 Publié le 28/10/15  -  9 commentaires  -  925 caractères  -  155 lectures    Autres textes du même auteur

Mieux qu'un passage clouté, un pointillé permet de traverser...


Droit de rêver...



Quand Dieu, qui appréhende l’homme
Comme un suppôt de Belzébuth
Vit qu’il jouait les astronomes
Soupçonnant sulfureux son but

De son compas télescopique
Dans la voûte il délimita
En cercles rouges concentriques
Où il irait ou n’irait pas !

Ce fut d’abord, l’Astre solaire
Où pourpre un nimbe put se voir
Puis vinrent les amas stellaires
Les galaxies et les trous noirs

Ne lui décrochant que la Lune...
Pour y promener ses sabots
Et les planètes quelques-unes
Pour y poser « seuls des robots »

Il allait rendre inaccessible
Le ciel à part le paradis…
Quand sur la Terre il vit la Bible
Que lisait un simple d’esprit

Ému, il redessina tendre
Ses cercles en traits pointillés
Pensant s’il ne peut pas s’y rendre
Qu’il puisse quand même en rêver...


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   bipol   
9/10/2015
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Il allait rendre inaccessible
Le ciel à part le paradis…
Quand sur la Terre il vit la bible
Que lisait un simple d’esprit

Emu, il redessina tendre
Ses cercles en traits pointillés
Pensant s’il ne peut pas s’y rendre
Qu’il puisse quand même en rêver…

bonjour

je pense que même si Dieu n'existe pas

c'est un joli nom comme disait Brassens

il est précieux et nous tend vers le beau

si on lui enlève cette valeur suprême tout s'écroule

et que serions nous sans les valeurs suprêmes

je pense ainsi

c'est un peut comme l'arbitre en sport

enfin moi je n'y touche pas

ceci étant dit vous faites il va sans dire comme vous voulez

et c'est bien écrit

   Vincendix   
28/10/2015
 a aimé ce texte 
Passionnément
Le droit de rêver, c'est, je l'espère un droit que personne ne remettra en question, le rêve (éveillé) est indispensable à l'être humain.
Très agréable lecture, tout est accessible, il n'y a pas de pointillés.

NB. J'ai été dérangé dans la rédaction de mon commentaire initial et j'attendais la parution pour le compléter.
Je m'interroge sur la présence d'un Dieu, comme beaucoup, mais tout de même l'homme ne peut faire réellement ce qu'il veut et heureusement, c'est déjà le cirque.
Dans sa générosité, ce Dieu supposé nous a accordé le droit de rêver, un beau cadeau. Il parait que d'autres êtres vivants rêvent aussi, les chats, les chiens, les arbres?
Je maintiens mon appréciation, c'est bien écrit, limpide, pas besoin de se triturer l'esprit pour comprendre et le sujet est intéressant.

   papipoete   
13/10/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Inquiet, Dieu qui commence à connaître l'homme, voulut mettre des limites sur son royaume, que le terrien envisageait d'explorer. Il lui accorda la Lune pour " y promener ses sabots ", mais à part le Paradis dont il ouvrait grand les portes, pas question d'envahir le ciel.
Il voyait les cosmonautes visiteurs privilégiés, assouvir leur passion à prix d'or; mais n'avait pas remarqué " ce simple d'esprit lisant sa bible " la tête dans les étoiles, à songer. Emu par la scène, Dieu consentit à redessiner son territoire, pour que celui qui ne pourrait s'y rendre en fusée, puisse y voyager dans ses rêves.
C'est joliment écrit, et touchant à la fin.
J'aime particulièrement le 4e quatrain.

   Pouet   
28/10/2015
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Un texte bien sympathique qui se lit bien.

Quant au fond, il se pourrait bien que Dieu ne soit pas très doué pour rendre les planètes inaccessibles, pour "y poser seuls des robots"...
L'avenir nous le dira mais nul doute que Mars verra son sol foulé par l'être humain et certainement d'autres planètes dans un futur plus ou moins proche...

Merci, au plaisir.

   wancyrs   
28/10/2015
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour bonjour :)

Lorsque j'ai vu "Dieu" au Tout début du texte, j'ai cru qu'il allait attaquer encore des croyants, ou une quelconque croyance, mais je suis agréablement surpris de la tournure du texte et même de sa chute... Et je me dis : "Pourquoi pas !" L'homme a été déclaré "dieu" par Dieu, et par son imagination il continue la création...

Merci pour votre texte

Wan

   Francis   
28/10/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
J'aime ces pointillés qui évitent à certains hommes de tourner en rond comme des hamsters sur leur planète. J'aime la dernière strophe qui laisse une place au rêve ! L'univers en expansion, infini, nous invite à relever la tête, à lever les yeux vers les étoiles. Texte bien écrit, bien construit. Merci.

   Anonyme   
29/10/2015
 a aimé ce texte 
Bien
beau poème intelligent complexe et profond

   Curwwod   
30/10/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Un bien joli texte plein de douceur de poésie et de malice. Ce ton léger qui traite avec humour de "l'hybris" si prévisible de l'être humain n'est pas sans me rappeler "la création du monde" de Buzzati où le créateur finit par concéder l'existence à l'homme tout en sachant qu'il sera source d'ennnuis. Ici davantage de poésie, une forme sans guère de reproches et un ton de tendre ironie qui garantissent une bien agréable lecture.

Bravo.

   ameliamo   
3/11/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Un beau poème ayant des images intéressantes et une douce musicalité. Le final est admirable.


Oniris Copyright © 2007-2020