Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
Cassanda : Je t'offre... [concours]
 Publié le 14/02/08  -  17 commentaires  -  1179 caractères  -  69 lectures    Autres textes du même auteur

Fragile et forte à la fois... tu es, je te donne....


Je t'offre... [concours]



Cette poésie est une participation au concours n°4 : Saint-Valentin (informations sur ce concours).




D'un frôlement d'aile, une fée vers toi m'a poussée
Depuis je ne veux que tes bras pour ceinture d'or
Et tes yeux d'ambre pour m'apporter réconfort.

Tu es cette lueur qui me guide dans la nuit
Alchimiste quand ébène parfois m'envahit.
Tandis que je marche sereine vers toi, tu veilles,
Force tranquille, à colorer en bleu mon ciel.

Je ne te promets pas inestimables richesses
Ne sont irremplaçables que les instants de liesse
Je ne te promets pas histoire d'éternité
Ne sont intemporels que les rêves semés.

J'ai gardé ces présents jusqu'à te rencontrer
Pour t'ôter crainte, une chandelle de douceur
Pour sourire souvent, un malicieux farfadet
Pour t'orienter, une luciole des anciennes heures.

Et si tu veux bien l'accepter, ce lien chéri
Issu de l'étoile fabuleuse qu'un roi offrit
Il y a bien longtemps à la reine de ses nuits.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
14/2/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Un texte moderne, la force tranquille quoi ! Ghislain

   calouet   
14/2/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Premier poème "concours" que je lis... et ça démarre pas mal du tout : quelques belles images (la ceinture d'or, les rêves semés, etc.), j'aime bien aussi l'idée de cette force tranquille qui a cependant besoin d'être parfois rassurée, orientée...
C'est très tendre, plutôt bien foutu malgré quelques encahinements bizarres niveau sonorités. Bref ça m'a plu!

   daphlanote   
14/2/2008
Pas mal. Agréble à lire même si le rythme bloque un peu parfois. Enfin, la fluidité plutôt.
Quelques inversions (première ligne ^^) qui me chagrine mais ça reste parfaitement lisible.

De joli mots pour sortir des clichés comme "ébène".

Mis à part ça, j'avoue, ce qui me gêne le plus sont les rimes bancale (nuit/envahit, vielles/ciel, cheri/offrit/nuit) ou trop pauvres à mon gout (rencontrer/farfadet, éternité/semés).

Mais c'est vrai que le gros point positif, ce sont les images. Trouvées, exploitées, explicites.

   Anonyme   
14/2/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
La poésie de l’amour y est, c’est incontestable pour moi et les sentiments reflétés par ces mots me suffisent amplement pour apprécier.

   Anonyme   
14/2/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↓
"vers toi m'a poussée" ? :D

a.m.o.u.r.e.u.s.e ?

un peu, beaucoup, mais pas à la folie.

Or la poètesse est folle.
Merci de ne pas lui passer la camisole.

   Bidis   
14/2/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Très jolie déclaration, avec des mots choisis et des images qui laissent leur empreinte dans les instants qui suivent la lecture.

   clementine   
14/2/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Jolie déclaration emplie de douceur.

   macalys   
14/2/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
J'aime beaucoup l'ambiance féérique et le rythme lent, presque cérémonial. Ces images m'évoquent le "Songe d'une nuit d'été". Tu as su mettre en évidence dans ce poème ce que l'amour a de magique. J'adhère.

   Scrib   
14/2/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Quel talent ! je retourne me cacher...

   philippe   
15/2/2008
Les commentaires et les notes mis pour ce poème n'empêche pas le vote dont les règles se trouvent ici:
http://www.oniris.be/modules/newbb/viewtopic.php?post_id=18377#forumpost18377

   nico84   
15/2/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Je t'avais dit de le publier, heureusement que tu l'as fais sinon ! ben tu aurais pas eu cette confirmation de la beauté de ton écriture et de ce texte.

Je te dis bravo et t'applaudis car tu as essayé et réussi avec la maniére.

   Cassanda   
16/2/2008
Merci à tous ! C'est le premier poème que j'écris et je suis contente qu'il vous plaise :)

   Absolue   
16/2/2008
Je préfère ton poème quand je le lis à voix haute. L'ensemble est plutôt agréable malgré quelques tournures maladroites. De belles images (tes bras pour ceinture d'or, ébène, chandelle de douceur...) et l'amoooour! Continue comme ça!

   Anonyme   
17/2/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Un message réaliste sur fond d'onirisme.

La troisième strophe n'est pas très poétique mais
intelligente et consciente.

J'aime sincèrement même si les fées, alchimistes et
autres farfadets ne me parlent pas forcément, c'est dire...

Les trois premiers vers sont mes préférés.

Bravo, n'hésite pas à en publier d'autres.

   widjet   
17/2/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Lumineux et coloré, le texte est aussi empreint d'une certaine tristesse comme si l'auteur avait du mal à choisir entre l'éternité et le destin éphère de son histoire amoureuse...

L'univers fantastique (ou fantasmagorique) ajoute quelques étoiles à ce poème lunaire et d'une grande sincérité.

Widjet

   Anonyme   
22/2/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Belle construction 3 4 4 4 3 et de la mesure à 12 pieds. Des images, du rythme, des rimes. Du travail !

Et puis on sent bien la ceinture d'or de cupidon cachée dans l'ébène...

   Anonyme   
28/9/2016
 a aimé ce texte 
Un peu
Je vous ai lu et relu, quelque chose me chiffonnait, il y a des phrases pas vraiment bien tournées, des inversions disgracieuses, comme dans cette strophe-ci :

" Je ne te promets pas inestimables richesses
Ne sont irremplaçables que les instants de liesse
Je ne te promets pas histoire d'éternité
Ne sont intemporels que les rêves semés. "

Mais tout au long de votre poème se retrouve, ce même "défaut", qui rend ce texte pas toujours fluide.

Autre petit problème, l'irrégularité des pieds, nombreux sont ceux qui ont 13.

La forme serait à retravailler, car le fond livre de bien belles émotions, qui seraient davantage mises en valeur.


Oniris Copyright © 2007-2019