Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
nico84 : Pour Toi [concours]
 Publié le 14/02/08  -  21 commentaires  -  993 caractères  -  80 lectures    Autres textes du même auteur

Je l'ai écrit pour mon trésor, ma princesse, que notre histoire, jamais ne cesse...


Pour Toi [concours]



Cette poésie est une participation au concours n°4 : Saint-Valentin (informations sur ce concours).




Il est de ces instants que l’on sait important,
Dans ces quelques secondes qui neutralisent le temps,
Ces soucis qui s’effacent, irrésistiblement,
Disparus à jamais, envolés dans le vent.

Je questionne ma voix, qui répond en chantant,
S’amorce un long dialogue de sourires incessants,
Aux éclats intérieurs, lentement, s’esquissant,
Mon organe un peu gauche bat pour toi, en hurlant.

Tu me scrutes, me devine, à mon corps consentant,
Et mes yeux te réclament, humides en t’observant,
Pardonne la maladresse du langage bégayant,

Ce n’est que le fruit de mes multiples tremblements,
Ton image gravée, l’évidence se tient devant,
Que mes enfants se réjouissent, voici leur maman.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
14/2/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Des rimes en -en qui alourdissent le texte. Ah les mamans !!! La mienne est formidable, évidemment c'est la mienne !!! Je suis sur ma faim, non à cause du thème choisi mais sur le forme.

   myshadows   
14/2/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Très beau poème. on s'en bien cet amour maternel. J'adore.

   gollum29   
14/2/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Je pense aussi que les rimes exclusivement en "en" sont irritantes pour les oreilles. Mais on ressent tout de même une grande sincérité.

   daphlanote   
14/2/2008
"Aux éclats intérieurs, lentement, s’esquissant,
Mon organe un peu gauche bat pour toi, en hurlant.
[...]
Pardonne la maladresse du langage bégayant"
J'aime beaucoup la fragilité qu'on ressent dans ces vers. Cet organe "un peu gauche".

Sinon, effectivement, une déclaration d'amour comme celle là, c'est vraiment mignon. ^^'.
Bien trouvé aussi.
Le rythme est pas mal mais.. (ça va devenir redondant d'ailleurs...) l'uniformité des rimes accroche un peu. Et puis, l'usage des participes présents à outrance alourdi considérablement le texte.

Mais bon, n'en reste aps moins que c'ets un poème tout en douceur, joli et d'apparence sincère. C'est déjà pas mal ! ^^.

   calouet   
14/2/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Je n'ai pas compris celà comme les autres... Pour moi, celle que tu affubles du nom de "maman" c'est la future maman de tes enfants, il n'est pas question d'amour maternel ici. Et justement c'est cette façon de le dire à la fin qui apporte du relief à ce que tu as exprimé avant... Enfin bref, tu me diras si j'ai faux ou non.

Sinon, tu le sais déjà, je n'aime pas ce vers "Ce n’est que le fruit de mes multiples tremblements", mais ça n'est que mon avis. Dans l'ensemble c'est plutôt très bien, hélas le parti pris des rimes en "en" exclusives, pfiou c'est dur à avaler...

   Anonyme   
14/2/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Un sonnet?
Uniquement des rimes masculines?
Toujours la même?
Tu choisis la difficulté, Nico! :D
Bon. Admettons.
Mais je constate un affaiblissement des mots alors qu'ils devraient combattre, porter haut l'étendard de l'amour. lol

   Anonyme   
14/2/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Sur la forme, je suis d’accord que la série de rimes en « en », dérange un peu, mais sur le fond, cela me plait beaucoup ! L’amour voué à sa maman réveille en moi un douloureux souvenir, celui de ne pas avoir su parler quand il était encore temps.

   Bidis   
14/2/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Ce sont là des vers plein de sensibilité et certains sont fort beaux... Pour moi non plus, il ne s'agit pas de la maman du poète.

   clementine   
14/2/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Evidemment qu'il s'agit d'une déclaration à celle qui, tu en es sûr deviendra la mère de tes futurs enfants!
Belle déclaration d'ailleurs, où comme toujours à la lecture de tes poèmes transparaît la sincérité qui est la tienne.
C'est vrai, quelques "lourdeurs", maladresses à cause de la difficulté des rimes en en, en grande partie.
Certains vers sont fort beaux et d'autres moins.
Mais c'est très touchant et en ce qui me concerne, cela ne me gêne que peu.
J'aime beaucoup le premier quatrain qui a une belle sonorité.
Bravo, Nico, au total j'aime énormément.

   fisoag   
14/2/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Les rimes terminant toutes par "en" alourdissent le poème.Bien sur, il s'agit d'une déclaration d'amour à la mère de ses futures enfants. Un enfant ne bégaye pas devant sa propre mère .
La dernière strophe n'est pas très réussie:
"mes multiples tremblements"
"Ton image gravée, l'évidence se tient devant"
Sinon, joli poème sur le coup de foudre.

   philippe   
15/2/2008
Les commentaires et les notes mis pour ce poème n'empêche pas le vote dont les règles se trouvent ici:
http://www.oniris.be/modules/newbb/viewtopic.php?post_id=18377#forumpost18377

   Anonyme   
15/2/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Le meilleur vers à mon sens:"S'amorce un long
dialogue de sourires incessants". Le premier vers du
dernier tercet casse le rythme mais bon...
L'émotion est très très présente, c'est ce qui importe pour
ce genre de thème.
La future mère de tes enfants?
On peut difficilement faire mieux comme preuve d'amour.

   TITEFEE   
15/2/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
nous assistons à l'instant magique où l'on dit "oui" à tout...et où l'on se prolonge indéfiniment dans la chaîne de la vie. Jolie Ode à une future maman , et un papa qui déjà abdique son état "d'enfant"

alors moi j'ai aimé, mais il est vrai qu'il est dommage que tu aies opté pour les rimes en an....

   Cassanda   
16/2/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
J'adore la permière strophe, après je n'accroche pas au dernier vers de la deuxième strophe, mais ça je te l'avais déjà dit !

Et puis après, question personnelle, j'adorerai que l'homme de ma vie me décerne un tel poème parce que c'est une très jolie déclaration que celle-ci à la future mère de tes enfants...
Et bravo encore ! ;)

   widjet   
16/2/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Le fond me plait plus que la forme un peu confuse et "pesante" par instants (sans doute dû aux rimes identiques). Personnellement je trouve que c'est trop "sage" alors que j'attendais de la part de l'auteur plus de puissance dans les mots, dans la déclaration. Mais encore une fois, c'est très compliqué de commenter une oeuvre aussi intime qu'un poème (amoureux à fortiori)

W

   mimich   
17/2/2008
c'est la forme qui me gêne...et parfois aussi le vocabulaire... et pourquoi se priver d'un certain rythme, la poésie est aussi musique

   Scrib   
17/2/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Je suis comme calouet, j'ai compris qu'il avait décidé qu'elle serait la mère de ces enfants...et c'est vraiment bien tourné, vu comme ça.
Le rimes en -en ne me gènent pas.

   Couette   
18/2/2008
J'ai lu quelques commentaires et je ne comprends pas comme les autres, j'ai pensé qu'il s'agissait de ta femme, la mère de tes enfants! C'est un beau poème mais tu ne devrais pas le classer dans la série alexandrins ..Quelques vers ont plus de 12 pieds notamment le deuxième vers qui en comptent 14

   Anonyme   
22/2/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Bel effort NICO... Tu deviens meilleur chaque jour !!!!
(je suis serieux).

Mais MAMAN cela me gêne au niveau de CUPIDON !

   Flupke   
16/7/2009
La chute est intéressante, mais je trouve (de mon point de vue subjectif) que certains mots ne sont pas très bien choisis. Certaines expressions ne collent pas vraiment.

   Anonyme   
31/10/2015
 a aimé ce texte 
Pas
Texte trop lourd , aucune musique avec ces rimes en "an" , dommage


Oniris Copyright © 2007-2019