Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
Charivari : Curriculum vitae
 Publié le 05/05/11  -  18 commentaires  -  1793 caractères  -  343 lectures    Autres textes du même auteur

Si avec ça je trouve pas du boulot...


Curriculum vitae




Dans mon curriculum
Vitae, j’ai évité
De trop caracoler
Afin de racoler
Les chasseurs d’hommes…




- Je suis Français de souche.

- J’ai acquis, je pense, beaucoup d’expérience comme enculeur de mouches.

- D’abord, j’ai fait l’école, puis j’ai chié dans la colle.

- J’ai été étudiant, obtenant en trois ans mon licenciement.

- J’ai fait des stages et des ménages, des CDD, du système D, livreur, dealer, baby-sitter, et voleur à mi-temps (pas bien longtemps).

- J’ai fait des TUC et des CES, le service militaire, un CIP à mi-SMIC, des petits boulots galères, RMI-ASSEDIC, SDF sans adresse.


Si mon CV ça va, veuillez me le dire à domicile, dans ma cité des imbéciles ont bousillé les boîtes aux lettres et mon portable, il est cassé.

Vous recevrez six joints, une photo où je suis beau, une reproduction de ma carte d’attestations, mais pour ma lettre de motivation, franchement… Si on ne peut pas parler d’argent, je ne trouve pas d’argument.

Veuillez distinguer, monsieur, madame, ou demoiselle, mon expression courtoise de mes sentiments réels.




Mis en musique par "La mauvaise réputation" (quelques changements dans les paroles).


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   socque   
15/4/2011
 a aimé ce texte 
Bien
Marrant ! Quelques formules vraiment sympas... Je pense qu'une disposition différente aurait mieux servi le texte, en faisant ressortir les jeux sur les sonorités et en s'affranchissant de la ponctuation.

   Pascal31   
28/4/2011
 a aimé ce texte 
Bien ↑
En musique, la chanson a vraiment "de la gueule", j'ai bien aimé.
Ceci dit, les paroles n'ont rien d'extraordinaires, elles sont sympa, sans plus, mais comme je le dis souvent : une chanson, c'est à la fois des paroles ET de la musique.
Donc, quand j'entends le résultat final, j'accroche.

   wancyrs   
28/4/2011
 a aimé ce texte 
Un peu
Je trouve qu'il y a un certain décalage entre ce qui est écrit et ce qui est chanté. Déjà la mise en forme ne donne pas de piste sur la façon dont le texte peut être scandé, et en plus le texte est retranscrit n'importe comment, mettant sens dessus-dessous l'ordre des vers ; je prends pour exemple les vers 5 et 6 qui sont intervertis.

J'aime mieux la version chantée, et même si coller ces quelques lignes à un fond musical se révèle être une gymnastique hilarante, j'apprécie les efforts.

   pieralun   
5/5/2011
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Je ne peut juger que la version sonore qui est associée au texte, sans cela, le rythme est absent et l'on ne ressent rien à la simple lecture.
Se ne sont donc pas des paroles à mettre en musique, mais bien un tout indissociable.
Très original, vraiment !!! Je ne pense pas jamais avoir entendu quelque chose de similaire.
L'émotion qui ressort de cette écoute est l'humour bien-sûr, et à ce point de vue là l'épreuve est réussie. On peut y rajouter un brin de désespérance qui ressort ça et là ainsi qu'un froide ironie. en toute fin de texte.
Finalement, c'est bien.

   Lunar-K   
5/5/2011
 a aimé ce texte 
Bien
Un texte fort amusant. La mise en musique y est pour beaucoup, très originale et rythmique (alors que le texte seul ne l'est pas du tout).
Je trouve néanmoins dommage ces changements entre la version écrite et la version chantée. Par exemple, j'aime beaucoup la fin du cinquième tiret (sixième dans la version chantée) : "..., branleur à plein temps, intermittent...".
Quelques jeux de mot assez lourds aussi. Le "six joints" tout particulièrement... Mais, dans l'ensemble, ce ton et cet humour irrévérencieux, provocateurs, me plaisent beaucoup.

   Anonyme   
5/5/2011
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Comme souvent Vincent, tes textes prennent toute leur ampleur dans leur association avec la musique. En première lecture, j'ai trouvé celui-ci rigolo, sympa, sans plus. Puis j'ai écouté la chanson et j'ai été ébahi de son osmose avec les sons et les rythmes. De toute évidence tu as l'oreille musicale, ce qui me ferait dire que tu es peut-être davantage parolier que poète.

   Anonyme   
5/5/2011
 a aimé ce texte 
Bien
J'aime cette ironie qui dénote au milieu des hypocrisies consensuelles. Cheveux salutaire dans la soupe étouffante de nos sociétés qui ne fonctionnent qu'avec les riches mangeant la soupe (sans cheveux) sur la tête des pauvres (avec ou sans cheveux).

J'aime aussi cette lecture inhabituelle sur ce site imprégné d'académismes.

J'aime également réaliser le gouffre conceptuel qui sépare l'écriture d'un poème de celle d'une chanson. Comme il est dit plus haut, sans la musique et la voix de la chanteuse, ce texte n'a plus le même envol.

   placebo   
10/5/2011
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Je vais essayer de te livrer un maximum de pistes bien que ce commentaire sera, à la façon de tous mes autres, inséparé de moi, moi, et moi. C'est encore la manière la plus simple pour moi de livrer un ressenti.

À la troisième écoute après forum, j'étais en larmes, pris en tenailles à la fois par l'immense bonheur d'écouter cette musique et ma totale incapacité de dissocier les paroles de la mise en voix et de l'accompagnement. Parce que, vraiment, ce passage à partir de ''j'ai fait l'école'' puis, ''j'ai fait des stages'', sont vraiment le moment où j'ai été happé, où tout s'accélère.


J'ai adoré parce que ce texte m'a fait éprouver une frustration légère constante. Ex : ''si on ne peut pas parler d'argent, je ne trouve pas d'argument''. Pendant deux secondes, j'ai désiré ardemment une répétition, qui a eu lieu, trois fois, et m'a comblé.

J'ai trouvé dommage certaines phrases comme ''et j'ai acquis beaucoup d'expérience je pense'' qui me semble prononcée un peu vite, comme s'il y avait trop de pieds. Le début partait très bien. Pour autant, le vocabulaire, le ton (''je pense'') reste tout à fait dans l'esprit de la chanson. Mais pour moi, c'est une phrase de liaison, en retrait, qui pourrait être améliorée.

J'adore le vers sur l'école, vraiment porteur en deux temps.

Le vers suivant est bien vu sur les sonorités mais exige une diction impeccable qui manque à peine ici.

Le suivant, de même, est très bon sur les sonorités. Je ne connais pas les trois premiers sigles mais ça participe bien à la phrase. ''SDF sans adresse''. J'ai un petit blanc, là, du mal à donner mon ressenti. C'est bien vu, cette figure de style dont je ne me souviens plus le nom… mais je pense qu'un autre final aurait aussi bien marché.

Le point faible étant pour moi le vers suivant, 6 joints, carte d'attestation (et la photo pourrait être mieux mise en valeur, bien que l'idée soit là). L'esprit bon enfant déborde, je trouve, je reprends de plus ma remarque avec tryo, je suis quasiment sur de l'avoir entendu dans une de leurs chansons.

J'aime la répétition, donc, mais la formule de politesse ne me satisfait pas. Pas de provocation autre que dans la prononciation, mais celle-ci tombe à plat.


Une chanson que j'ai vraiment appréciée. Je vais même noter, tiens :p
(mention spéciale pour la musique et tout, mais là je crois que t'avais compris…)

Et change cette putain de mise en page !

D'abord j'ai fait l'école-cole…
Puis j'ai chié dans la colle-colle…

[qu'on puisse au moins compter les pieds et apprécier ! ]

J'ai été étudiant,
obtenant en trois ans
mon licenciement !

J'ai fait des stages et des ménages
des CDD, du système D

enfin, je crois que t'as compris… je ne dis pas que c'est bon… *a des problèmes avec la ponctuation en poésie* mais ça me paraît quand même mieux.

Bonne continuation.
N'hésite pas à me dire ce qui ne va pas.
Et *cri du cœur égoïste*, reste !

placebo

   aldenor   
5/5/2011
La version chantée est très sympathique et entraînante.
Elle me démontre que je ne suis pas capable d’évaluer un texte de chanson. Car à la lecture ça m’avait paru dépourvu de rythme et même d’intérêt ou d’humour. Je me trompais complètement. Tout l’intérêt, l’humour, le rythme, transparaissent dans la manière dont le texte est chanté. L’auto-dérision des traits d’esprit est mise en évidence. Le leitmotiv des « ooooo » en background est tordant. « Avec ça, si je trouves pas du boulot » dit à la fin plutôt qu’en intro fait une chute vraiment marrante.
Un régal. Auditif.

   Anonyme   
5/5/2011
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonsoir Charivari ! Combien de fois ai-je dit qu'il était difficile d'évaluer un texte (chanson ou slam) sans musique ? Ce Cv me conforte dans mon opinion : autant ce texte m'a semblé un peu quelconque en le lisant, autant j'ai aimé la version chantée...
Comme ça a été écrit pour être chanté, je trouve cet "ensemble" plutôt sympathique ! Alex

   alex2   
6/5/2011
Commentaire modéré

   alex2   
6/5/2011
Commentaire modéré

   Anonyme   
7/5/2011
 a aimé ce texte 
Bien
Jaime le réalisme cru, la "crudité" des faits,
la musique adoucit la réalité, alchimise le vécu

   beth   
10/5/2011
Commentaire modéré

   chachnikov   
15/5/2011
 a aimé ce texte 
Un peu
bonjour,

je n'ai pas écouté la texte chanté, avec musique et tout le toin toin.
Donc pas de critique sur le rythme et ponctuation et c e n'est pas l'ensemble qui fait la qualité du texte.

J'ai beaucoup aimé la première strophe du moins "les chasseurs d'homme", un ton est donné et puis après plus rien.
Je suis resté sur ma faim. Je trouve l'ironie du texte finalement trop légère.

Bon j'imagine que c'est une chanson pour sourire et pour ça cela fonctionne à peu près.
Mais je suis désolé pas sure que vous trouverez du boulot.

Bonne continuation

   beth   
18/5/2011
Commentaire modéré

   beth   
18/5/2011
 a aimé ce texte 
Passionnément
J'ai adoré tant le texte que la mise en musique, quel Charivari!
Cette ritournelle est à écouter sans modération.
La mise en musique et la forme m’évoquent du Vian (le déserteur) et c’est aussi truculent que ce Grand auteur compositeur.
Le texte n’est d’ailleurs pas « figé » et sa mise en musique à permis qu’il soit avec bonheur revisité.
« J’ai été étudiant, obtenu en trois ans mon licenciement »….Je vois que nous avons eu le même parcours universitaire, c’était un licenciement en quoi pour vous ?
Ah ! La misère étudiante et ses petits boulots bien siglés…
Ah et oui !, La formule de politesse finale moi elle me plait (grave !)
Le texte est judicieusement classé dans : Chansons et Slams. Texte sans prétention si ce n’est d’être parfaitement réussi et dans sa forme (curriculum vitae) que dans sa mise en musique (superbe interprétation): il fait rire, sourire, on le partage, il plait….je le fais entendre au d’jeunes qui m’entourent on s’en amuse, on le réécoute… à quand sa diffusion sur les ondes ????

   Anonyme   
18/5/2011
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Et bien franchement autant j'adore le texte, le faux CV papier autant je n'aime pas du tout la chanson en musique!

Alors je trouve le texte sympa comme tout et drôle, avec une mise en page pénible à lire par contre, trop tassée, pas assez aéré.

J'ai bien aimé .."souche/mouche" ça cool et drôle.

Moins top: six joints...Trop facile et banal franchement.

par contre la chanson non! Je déteste à la base les méchants façon chanson néo populaire et là bin on est en plein dedans! Autant j’aime Brassens autant debout sur le zinc me saoule!

Mais bon je ne commente que le texte et c'est bien!

   yackreb   
5/9/2011
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Voilà au moins un CV qui ne pèche pas par l'hypocrisie. Des formules vraiment savoureuses et qui témoignent du contexte du jeune sur le marché de l'emploi. Pour moi, un texte de qualité.
Merci Charivari !

   Renaud   
27/8/2012
 a aimé ce texte 
Vraiment pas
Un texte gratuit, vulgaire, convenu, sans intérêt, dont on ne peut sauver que les six joints. Désolé, je sanctionne, bien que ce ne soit pas dans mes habitudes.

   Anonyme   
7/9/2012
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Ce fut tellement galère ces CV que là, avec ce petit texte savoureux, on leur plante un bon couteau dans l'dos !

L'orchestre fait ses flon-flon, la voix colle bien avec le texte, elle l'enveloppe, le ficelle et le porte dans des sons à la limite du grave dans un humour à la Prévert ragaillardi...

réussi !

   Anonyme   
10/2/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Je suis d'ordinaire comme un peu "coincée", disent certains, face à un vocabulaire "osé", mais là, au surprise et bien pas du tout, je suis complètement convaincu, j'aime ce côté caustique, qui se livre avec brio dans l'écoute, ça vaut vraiment d'écouter et de réécouter, ce dont je ne me suis nullement privée.

Voilà un CV a envoyé peut-être que cela ferait bouger les choses, puisque les CV bien sous tout rapport ne donnent pas de grand résultat, et finissent bien souvent dans la corbeille à papier.


Oniris Copyright © 2007-2020