Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
David : Bruno
 Publié le 29/06/08  -  6 commentaires  -  1146 caractères  -  56 lectures    Autres textes du même auteur

Chronique ordinaire.


Bruno



Aux petites heures du matin
Vêtus de blanc, de bleu marin
Notre routine est bien enclose
Lundi de semaine morose.
Bruno raconte entre deux eaux
Tous ses tributs sentimentaux :

        - Pas de grisettes, d’ouvrières,
        Qui n’aient dit non à mes manières.
        En plus j’ai chopé des boutons
        Avec ces déchets à la con.

Au gré du vent d’un samedi,
Il s’échoue en boîte de nuit :

        - C’est des bandits manchots les filles,
        Faut les trois étoiles qui brillent.
        Dans mon taudis plus de chauffage
        Plus qu’à tourner, blanches, les pages.

        - C’est pas fait pour aimer l’usine,
        Pour les carats bosse à la mine.
        Allons tuer le temps perdu
        Dehors les Roms se baignent nues.

En vrai c’était moins à propos,
Il m’a dit juste encore un mot :

        - Pour l’élection* c’était comment,
        Dis-moi qui est le président ?



*Le lundi 7 mai 2007, à 05 heures 50 minutes du matin


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
30/6/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↓
un poème de vie. Il y a du vécu dans ces vers enfin c'est ce que j'ai ressenti. Pas vraiment d'émotion plus une description de la réalité.

   Anonyme   
1/7/2008
Deux vers je trouve portent un poil à confusion s'ils sont au premier degrès mais avec l'auteur on sait jamais trop. "C'est des bandits manchots les filles": Un brin stérotypé nan? "Dehors les roms se baignent nues" Un soupsçon de racisme en ce qui me concerne. Je suppose que l'auteur dénonce cela par le biais de ce Bruno, du moins je l'espère. Enfin, le prénom de bruno a-t-il une signification particulière? Gollnisch? (connais pas l'orthographe); Maigret?....

   Bidis   
1/7/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Je trouve ça "swingant", avec des mots et des images qui parlent, ça me plaît bien.
Mais je n'ai pas compris grand chose...

   Anonyme   
1/7/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Je n' ai pour ma part, pas ressenti de machisme chez bruno ( ni a forciori chez son auteur )
J' aime particulièrement :
" plus qu' à tourner, blanches, les pages "
Il y a une unité de ton la dedans, qui fait que je touche du doigt ce bruno qui rumine.
Il y a, bien sur et comme partout, des images, des métaphores, des comparaisons déjà usités, mais moi je ne connaissais pas " bandit manchot ", et d' ailleurs, je n' ai pas vraiment compris ????
( Milan Kundera disait quelque chose comme " peu d' idées, beaucoup trop d' humains " )

Une petite chronique situé malicieusement dans le temps, comme quoi le Bruno, le nouveau président c' est pas vraiment sa priorité, ni peut-être celle de l' auteur (?)

Dommage pour l' asterisque, j' en aurais plutôt fait un dernier vers, dans la même police.

   Anonyme   
1/7/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
De l'émotion !
Du sentiment !
Bravo David pour ce poème que j'ai trouvé très beau et qui m'a beaucou plu.

   Anonyme   
24/7/2008
 a aimé ce texte 
Bien
"Dehors les Roms se baignent nus"

J'aime ce langage qui tape, cassé et le rythme qui va avec.


Oniris Copyright © 2007-2018