Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
David : Tuer un suisse
 Publié le 01/08/08  -  13 commentaires  -  816 caractères  -  121 lectures    Autres textes du même auteur

Les tabous créent les bannis, la conscience libère.


Tuer un suisse



Comme tuer son frère,
En se tranchant la veine, et en prenant son bain
Pour écouler la peine, étrange jalousie
D’un bras l’autre est fatidique en le désarmant
D’un geste fratricide.

Comme tuer sa mère,
À la sentir se tendre en cet asile de nous,
J’ai préféré me pendre à toi ma propre gorge,
En musicien putride, il m’a réaccordé
D’un simple matricide.

Comme tuer son père,
Les pieds quittent le sol en recherchant les mains,
Et en mimant le vol aucun géant ne m’aide,
En sautant dans le vide il reste ce moyen,
De faire un parricide.

Comme tuer un suisse,
Au pays d’euthanasie et d’avortement
Entre les deux je nasillerais bien l’aveu
N’être pas plus morbide aucun ne se devrait
D’adopter mon suicide.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
1/8/2008
 a aimé ce texte 
Passionnément
Magnifiquement décalé.
Des deux narines que j'applaudis...

   Anonyme   
1/8/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Extraordinairement beau.
Bon j'avouerais n'avoir pas compris complètement les trois premières strophes, pas beaucoup cherché non plus, mais si david avait la bonté de m'expliquer.

Quant à la fin, si beau, si sensible !

   ristretto   
1/8/2008
bon, je n'ai rien compris
je ne mettrai donc aucune "note" , car si le sens m'échappe ce n'est pas pour autant que le poème est mauvais ..

   Anonyme   
1/8/2008
C'est tellement décalé que moi-même qui aime tant le décalage je n'y entends rien !

:)

   Marchombre   
1/8/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Rien compris ??? Moi non plus.
Mais enfin, c'est quand même beau et recherché.

   Max-Louis   
2/8/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bon jour David,

Jeu de miroir pour accepter
L'irréversible qui se prépare,
Mots postés avant le départ
Au choix de l'acte souhaité !

Max-Louis

   Anonyme   
3/8/2008
 a aimé ce texte 
Passionnément ↓
Pour ce quadruple suicide, david, j' aurais choisi un couteau suisse, n'y as-tu pas songé ?? Ha ha !
En plus tu n'as pas songé à l'infanticide, mais il est vrai que Pierre Rivière non plus.
Et puis quand on n'a plus rien dans son propre "asile", on est un enfant déjà mort peut-être ?
J'ai bien ri, beaucoup apprécié, et je me suis dit : c'est de DAVID TOUT craché !
mais dis, rassure-moi, tu es encore vivant ?
Et au fait est-ce que j'ai bien compris ??
Bravo et merci.
nine

   Anonyme   
3/8/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Bonjour David

D'abord ces vers sont libres et pas réguliers (mais aucune importance)..
Et puis le jeu de rimes me semble peu travaillé..

Toujours sur la forme (qui fait sens..enfin qui y aide) je me perds un peu dans la ponctuation choisie (et du coup la syntaxe en prend un coup)
Des images qui me paraissent hasardeuses (musicien putride, je nasillerais...

Finalement.. une impression générale de confusion

Je suis un peu déçu car j'ai déjà lu de très belles chose de toi..

Mais peut-être que tout ça ne sont que impressions

à bientôt te lire à nouveau

   Anonyme   
3/8/2008
 a aimé ce texte 
Bien
hmmm
Etranges tournures, mais joli poème...

L'idée de nine pour le couteau n'est pas mauvaise...;-)

Comme je le dis souvent, et comme je suis novice en poésie, je vais noter selon mon resenti.

   Melenea   
3/8/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Etrange et pourtant même décalé, fait son effet...
C'est drôle il m'a rappelé un reportage sur le suicide légalisé en Suisse. C'est de cela que tu veux parler?
Je n'aime pas "nasiller l'aveu" l'image est.... bof
Par contre l'idée est originale et même bizarre ne me déplait pas

Mél

   victhis0   
19/8/2008
 a aimé ce texte 
Bien
J'ai aodré le rythme et l'originalité de ce poème sans être tout à fait sûr de l'avoir bien saisi...Donc, çà marche bien mais je serais bien incapable de dire pourquoi !

   Anonyme   
28/8/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Pourquoi tuer autant ? Texte bien construits mais un peu noir.Félicitations tout de même. Merci

   Anonyme   
4/11/2010
Moi non plus, rien compris. Ce qui ne m'a pas empêché d'aimer le rythme, une mention spéciale pour la première strophe et l’image des frères jaloux.


Oniris Copyright © 2007-2018