Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
dowvid : Souveraine
 Publié le 04/02/18  -  5 commentaires  -  2358 caractères  -  86 lectures    Autres textes du même auteur

Chanson composée il y a un petit bout déjà.


Souveraine



Tout près du centre-ville
J'ai tout à coup images de soie
Comme quand le soir, t'enlevais tes bas
Fascinante comme un évangile

Tu me survis par le dedans
Même si dehors la neige gronde
Et tombent les heures lentement
Je te ressens comme une Fronde

Tu étais une reine vaine
Souveraine, comme un pays
Et tu coulais dedans mes veines
Comme un ruisseau, comme la vie

Rivé au centre-ville
J'ai tout à coup le mal de toi
Comme quand le soir tu ne rentrais pas
J'suis comme un chien dans un jeu d'quilles

Tu m'arrachais tout par en d'dans
Un éléphant de porcelaine
Mauvais courant dedans mes veines
Une déveine pour le printemps

Tu étais une reine vaine
Souveraine, comme un pays
Et tu coulais dedans mes veines
Comme une sève, comme la vie

J'veux fuir le centre-ville
Comme un guerrier devant l'horreur
Sachant qu'il sera bientôt l'heure
De tuer des mères, violer leurs filles

J'te survivrai comme toutes les fois
Où mon cœur mou à perdre haleine
Sentant ton aiguille dans ma veine
Cachait sa peine, fuyait ta loi

Tu étais une reine vaine
Souveraine, comme un pays
Et tu coulais dedans mes veines
Comme un bateau, comme la nuit

Pas loin du bidonville
J'oppose ma voix en déserteur
Contre les acteurs du malheur
Je fais ma place, je suis tranquille

Une jolie fille comme toi
On m'le chantait dans les oreilles
On aurait pu faire des merveilles
Mais tu enlevais tes bas de soie

Tu étais une reine vaine
Souveraine, comme un pays
Et tu coulais dedans mes veines
Comme une envie, comme l'ennui


Souveraine


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Queribus   
25/1/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour,

J'ai trouvé ce texte très original avec une écriture très personnelle, très moderne bien adaptée à notre époque; je l'ai toutefois trouvé un peu long; deux strophes en moins me semblerait opportun. Ce texte donne l'impression d'un poème "néo-classique" par ses rimes mais le nombre de celles-ci varie à chaque vers; ceci peut apparaitre un peu déconcertant pour "la vieille école" mais nous sommes dans la chanson et le slam et cela passe donc.

De toute façon et comme toujours, c'est la musique et les arrangements qui auront le dernier mot. Je vous souhaite donc de trouver le bon compositeur et les notes qui vont avec; un très bon résultat peut en sortir.

Bien à vous.

   PIZZICATO   
4/2/2018
Je suis assez perplexe quant à l'interprétation à donner à ce texte.
J'ai d'abord envisagé l'allusion à une femme " Comme quand le soir, t'enlevais tes bas."

Mais, plus avant, certaines images m'ont fait penser à l'évocation d'une ancienne addiction à la drogue
" Tu me survis par le dedans
Et tu coulais dedans mes veines "

" Je te ressens comme une Fronde " que vient faire ce terme avec une majuscule ?

" Sachant qu'il sera bientôt l'heure
De tuer des mères, violer leurs filles " ??

<< Dans le doute abstiens-toi >>. Je ne mets pas d'appréciation.

   Damy   
5/2/2018
 a aimé ce texte 
Bien
J'ai du mal à vous suivre dans les couplets où, me semble-t-il, vous avez à faire à votre rapport adverse avec le centre ville, la prostitution, la religion, le Pouvoir. Tout cela me semble personnellement confus.
Par contre, bravo pour le refrain tout empreint de poésie et dont la musicalité me plait beaucoup. Vos refrains me touchent.

   Eclaircie   
6/2/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour dowvid,

Une chanson s'écoute avant tout, et je dois avouer que j'ai été très agréablement surprise par la musique que vous avez composée et votre manière de jouer des instruments.
Dommage que votre voix ne ressorte pas plus et soit un peu difficile à suivre et comprendre.

J'ai ensuite, après l'écoute, été me pencher sur le texte. Tout son intérêt se révèle après l'écoute.
Je trouve que vous déployez à tous les niveaux, paroles et musique beaucoup d'originalité.

Merci pour cette écoute.

   Marie-Ange   
14/2/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Ce n'est pas un texte qui se contente d'une seule lecture, il faut y revenir, car il en dit des choses.

Je me suis longuement interrogé sur cette "Souveraine", qui semble vous produire des effets fulgurants.

Vous cultivez l’ambiguïté, le mystère, vous dites sans vraiment dire, comme voulant nous entraîner dans vos maux troublés par des mots troublants.

Une certaine mélodie se fait entendre au fil de la lecture, un écrit tout à fait dans le style d'une chanson, que je trouve un peu long et compliqué pour un slam.

J'ai apprécié ma lecture, ce poème à ce petit quelque chose qui vous attrape, et crée un ressenti.


Oniris Copyright © 2007-2018