Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
Provencao : Dans la pénombre
 Publié le 03/02/18  -  9 commentaires  -  497 caractères  -  164 lectures    Autres textes du même auteur

Certains soirs ont une aura bien peu singulière…


Dans la pénombre



C'est un soir pâle ; une lumière révérencieuse
Aux éclats nimbés d'ivresse
De tes tendresses voilées, irrespectueuses
D'un souffle docile en allégresse…

La grâce effleure la nuit silencieuse
Au charme des perles du roseau
J'entends la symphonie doucereuse
De tes doigts au pépiement de l'oiseau.

Comme une étole amoureuse
Glisse cette divine ombre
Sous la mélodie abyssale joueuse
En un pur concert de ton baiser dans la pénombre.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   papipoete   
22/1/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
libre
le poète libère ses pensées et nous offre un coussin de satin où s'étalent des vers plein d'ivresse retenue, et la grâce enlumine ces 3 quatrains à damner un saint ...
NB difficile de citer un passage au milieu de tant de splendeur, mais la seconde strophe est un bouquet merveilleux !
En outre, les assonances donnent un écho à ces couleurs divines !
papipoète

   Marie-Ange   
3/2/2018
 a aimé ce texte 
Bien
J'ai fait une belle lecture que de lire ce poème, bien écrit.

Curieusement je n'arrive pas à tout à fait avoir un ressenti, les mots sont bien posés mais un peu trop "précieux", donnant presque un aspect irréel qui freine mon émotionnel.

Pour la forme, ce poème est de bonne facture, la lecture en est fluide, seulement j'ai été moins sensible sur le fond.

   PIZZICATO   
3/2/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Une étreinte amoureuse au cours d'une " nuit silencieuse ".
Des images délicates.
" Au charme des perles du roseau "
" La grâce effleure la nuit silencieuse "

Par contre je n'ai pas été séduit par :" la mélodie abyssale joueuse " dont je définis mal le sens.

Une lecture agréable.

   Arielle   
3/2/2018
 a aimé ce texte 
Un peu
J'aurais aimé plonger dans cette atmosphère délicate, extrêmement féminine et si précieuse, mais je m'y sens un peu comme un éléphant parmi la porcelaine.
Je trouve les adjectifs très abondants dans tout le texte et tout particulièrement à la rime. C'est dommage, à mon goût, laissant peu de place à l'imagination de lecteur.
Je ne suis pas sûre qu'un baiser puisse, à lui seul, faire entendre un concert mais je ne suis pas certaine d'avoir bien saisi le sens de ce dernier quatrain et j'en demande pardon à l'auteur.
Je sors sur la pointe de mes grosses papattes, espérant n'avoir rien dérangé sur mon passage ...

   Damy   
4/2/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Poème un peu trop concis pour permettre à l'auteur, selon moi, de dégager la plénitude des sentiments et des émotions ressentis "Dans la pénombre".
Si bien que j'ai dû relire plusieurs fois à haute voix pour tenter de saisir non seulement ces émotions mais aussi le sens même du poème.
Je n'ai été embarqué que par la strophe centrale (j'aurais personnellement mis "au pépiement" au pluriel).

Concernant la musicalité d'ensemble, je suis un peu dérouté (je suis un Classique en la matière et un amateur de Jazz et de Blues). Peut-être qu'un chant de Blues pourrait être adapté à votre poème, Provencao. Si tel était le cas, j'apprécierais pleinement le choix des rimes croisés et la répétition à chaque quatrain de la rime en "euse", doucereuse.

Merci pour ce moment de lecture.

   Mokhtar   
4/2/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Doux poème en demi teinte. En ambiance de crépuscule.
Quelques ambigüités pourrait cacher du double sens.
Mais j'ai surement l'imagination trop fertile.

   Eclaircie   
5/2/2018
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Bonjour Pronencao,

Un poème sensuel dans une pénombre propice à la lumière des sensations.
Cependant, en premier lieu, je ne comprends pas vraiment votre présentation; pourquoi l'aura serait bien "PEU" singulière ? Est-ce à dire que ces soirs se ressemblent ? Je crois plutôt que c'est inverse que l'aura est assez singulière.
Si je suis dans la faux, merci de m'expliquer.

D'autres part, j'avoue que l'utilisation de rimes systématiques dans un poème "libre" me semble souvent étrange. Tant j'aime trouver des rimes avec un rythme régulier qui est plus souvent un gage de belle harmonie.

Globalement, je n'ai pas été vraiment charmée, le champ lexical est un peu convenu; le travail est cependant présent mais il me manque un petit grain de folie pour ressentir toute la particularité de cette pénombre.

Bonne continuation.

   Ombhre   
18/2/2018
 a aimé ce texte 
Un peu
Un joli poème, bien travaillé, bien écrit.
Mais il reste hermétique et ne m'a pas emmené avec lui. J'ai eu l'impression que la recherche lexicale a fait perdre le sens du poème. Il en devient précieux, mais y a perdu une partie de son âme.

Merci pour la lecture.
Ombhre

   jlouisgillis   
22/2/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Je me sens gêné :
C'est joli mais, j'y ressens une forme d'incohérence sans parvenir à me l'expliquer pour vous l'expliciter.

Débutant en poésie, j'en suis fâché de ne pas savoir le pourquoi de mon ressenti...
En lisant à voie haute, (mon âme y voit...)j'y vois des gouttes de lumières disparates dans leurs scintillements, car les sons sont autant de mots de lumières...que sont les gouttes dans un arc-en-ciel.

Il y a du positif, sinon je continuerais mon chemin ;-)

Bien cordialement et bonne continuation
jlg


Oniris Copyright © 2007-2018