Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
embellie : Haïku
 Publié le 12/01/09  -  8 commentaires  -  685 caractères  -  214 lectures    Autres textes du même auteur

Huit haïku.
Deux fois les quatre saisons.


Haïku



Rires du soleil
Entre les nuages blancs
La rosée scintille


Ricochets sur l'eau
Miroite la rivière
Vacances d'été


Brume matinale
La nature sous la couette
Novembre en sommeil


Dentelles givrées
Mon jardin tout frissonnant
Silence enneigé


Cerisiers en fleurs
Fraîche brise du matin
Pluie de pétales


Coquilles nacrées
Sur le sable ensoleillé
Reflets irisés


Bogue piquante
Comme une huître entrouverte
Clin d’œil du marron


Campagne blanchie
Par les hivers de la vie
La vieillesse aussi


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   ristretto   
13/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
ha voilà une brochette d'haiku .. un plaisir

novembre nous ensommeille aussi !

et mon préféré , car il a cette note d'humour haiku :

Bogue piquante
Comme une huître entrouverte
Clin d’œil du marron

merci

   marimay   
13/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour embellie,
Les vers sont autant de petits clichés sur les saisons qui passent.
J'aime particulièrement la fin qui rappelle que nos vies sont aussi faites de saisons.
Je n'aurais pas fait le choix d'une absence de ponctuation mais ce n'est que mon avis.

   Anonyme   
13/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien
J'ai bien aimé ces presques haïku (certians évoquent des pensées)

Ils sont parfois légers et manquent parfois d'image fortes mais ils sont bien le reflet du temps qui passe.

Merci pour ce texte

   Ephemere   
13/1/2009
Je ne connais pas trop cette forme.
Je n'apprécie donc pas encore...
Sauf le dernier l'image est belle
fmr

   Flupke   
14/1/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Merci pour cette jolie barquette de sushis bien découpés. Le 2ème et 3ème en particulier m'ont beaucoup plu.Bravo

   David   
15/1/2009
 a aimé ce texte 
Pas ↑
Bonjour Embellie,

Je vais chasser les images, je me dis que c'est ce qu'il faut éviter dans ce genre de poésie, alors que c'est difficile même dans le langage courant... Il y a "Rires du soleil", "La nature sous la couette", "Dentelles givrées", "Pluie de pétales", "Clin d’œil du marron", "les hivers de la vie". Chaque fois, ce pourrait être de jolis vers, mais un haïku peut donner autre chose.

Il n'en réchappe que ceux des ricochets et des coquilles nacrées, mais c'est celui du marron que je garde quand même, dans sa bogue entr'ouverte, c'est très bien vue.

   Anonyme   
16/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Les haïku 1,2, 5 et 6 sont mes préférés. J'estime que les autres manquent un peu de force sur le plan émotionnel. (Enfin il s'agit juste de mon ressenti) Après, un haïku parle ou ne parle pas. Tout dépend de chacun.
Je sais que tu préfères le haïku dans sa forme classique (nous en avons échangé quelques mots) et en ce sens ils sont réussis.

   FIACRE   
16/1/2009
Quelques mots, un clic tout est posé...Poésie.


Oniris Copyright © 2007-2019