Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
epervier : Tendresse
 Publié le 06/10/07  -  2 commentaires  -  722 caractères  -  63 lectures    Autres textes du même auteur

Un écrit représentant de la douceur, il en faut dans la vie.


Tendresse



J’aimerais caresser l’amour véritable.
Déposer des joies sincères sur une table.
Être l’humain heureux, véritable.
Doux repos dans un écrin explicable.

Dormir avec un bonheur inoubliable.
Ressentir une douceur intarissable.
Un vent charmeur, chérissable.
Respirer doucement, imperturbable.

Marcher sans crainte, l’indéchirable.
L’esprit serein, être favorable.
Paysage divin, le conciliable.
Des yeux splendides, le réconciliable.

Des pas attendris, l’accord insatiable.
Vivre pleinement, moments appréciables.
Vieillesse acceptée, vie indéniable.
Tenter la suffisance, l’immuable.


André, épervier


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
7/10/2007
 a aimé ce texte 
Bien ↓
J'aime beaucoup, la forme systématique des rimes en "ABLE' donne un ton à l'ensemble qui convient à ce désir récurrent.

Toutefois je n'aime pas la troisième partie, je la trouve moins en phase avec le souffle du poème. J'aurai aimé l'effort d'une cadence au niveau du nombre de pieds, juste pour mettre en avant la petite musique.

c'est dd'une poésie que j'apprécie.

   Anonyme   
8/3/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
C'est prendre un gros risque une rime unique, elle engendre la monotonie, c'est comme si vous jouiez un morceau musical sans aucune variation, et en effet là encore c'est le cas, nous tombons dans le désagréable à l'oreille.

Pour mieux me rendre compte de la teneur de l'écrit j'ai fait abstraction des rimes finales, et là l'écrit m'a délivré ce doux message, qu'est "la tendresse", indispensable dans ce monde de brut. Les mots sont délicats, révélateurs de cette émotion tant recherchée par tout un chacun. Elle est faite de ces petites choses, de ces petites attentions de la vie, dont vous parlez si bien.

Mise à part ce défaut de la forme, j'ai aimé le fond du sujet traité.


Oniris Copyright © 2007-2020