Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
EvaDam : Pulpe de sens [Sélection GL]
 Publié le 25/07/17  -  12 commentaires  -  333 caractères  -  355 lectures    Autres textes du même auteur

Je vous propose un poème qui zigzague entre les sens et la sensualité, en tâchant de charmer la langue…


Pulpe de sens [Sélection GL]



À la grêle de ton ciel je dentèle
Évasée vers la vue
L’aquarelle
De tes cils vibratiles
À l’appel
Rituel de ma peau
Ritournelle

À l’airelle de ton nu j’aquarelle
Évasée vers le suc
L’éternel
Vin d’amour cantabile
À la grêle
Rituelle de ton pouls
Pulpe du ciel


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   BeL13ver   
6/7/2017
 a aimé ce texte 
Bien
J'ai du mal à accrocher avec le sens obscur de ce poème. Il est très beau musicalement, et sensuel comme la description le présente. Je comprends ce qu'il signifie, mais sans comprends pas où il veut aller. La légèreté de ses mots, de son phrasé me semble être sans réel but, si ce n'est celui "d'enchanter la langue".

J'aime bien le charme musical et la tendresse exprimés dans ces quelques mots, malgré tout.

   Cristale   
12/7/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Ah oui ! j'aime beaucoup la sensualité de ce poème.

De jolie choses comme...comme tout l'ensemble parce que tous les vers me plaisent, à part peut-être "je dentèle" du premier vers bien que le mot me semble une liberté personnelle :)...en fait non, je l'aime bien :)

Les "r" roulent, les "elle" s'envolent, les "i" jouissent, un "vin" à boire sans modération. Des sons et des sens délicats.

Joli texte ! Bravo !
Cristale

   Arielle   
13/7/2017
 a aimé ce texte 
Bien
Un petit air de comptine, genre "Am-stram-gram, pic et pic et colégram"
c'est frais, ça fond sur la langue et ça s'oublie aussi vite qu'une infusion de pimprenelle ... idéale pour un soir d'été !

   Anonyme   
25/7/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Il m'a fallu quelques lectures pour entrer dans votre monde mais enfin j'ai trouvé la clé.

C'est un bel embrouillamini de charme dans lequel il est agréable de se laisser prendre.
J'entends votre poème comme une chanson, une jolie ritournelle chantée d'une voix claire et rieuse.

J'aime beaucoup !

   PIZZICATO   
25/7/2017
 a aimé ce texte 
Bien
Une poésie à la sensualité discète mais présente, tout en couleur.

" À l’airelle de ton nu " original et suggestif...

   papipoete   
25/7/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
bonjour EvaDam ( pseudo fort original )
J'avoue ne pas décrypter complétement votre poème, mais ne serait-ce que pour la musique de vos lignes, je le lis, le relis, l'écoute avec plaisir !
NB qui n'aimerait pas, en compliment, entendre cette ode à la beauté ?

   widjet   
25/7/2017
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Ce que je retiens surtout, c'est votre souhait principal de faire jouer les sonorités (un peu au détriment du sens pour moi). Manifestement c'est un poème qui se doit/veut d'être lu à haute voix.

L'harmonie (auditive) semble primer sur le reste.

Je regrette le vibratile et le cantabile, trop "techniques" (vocabulaire biologique pour l'un et musical pour l'autre) dans un ensemble surtout destiné aux oreilles qu'aux mirettes.

Merci et bienvenue.

W

   Donaldo75   
25/7/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour EvaDam,

Justement, dans ce poème il y a le mot aquarelle, qui me fait rebondir sur l'aspect pictural de ce texte, en plus de sa musicalité. Il n'a pas vraiment de sens visible, n'est même pas elliptique, joue sur les sonorités (grêle, dentèle, aquarelle, ritournelle) et les images (vue, cils, peau).

En cela, il est un peu comme un tableau de Miro; les motifs sont perceptibles, le sens nettement moins, et pourtant l'ensemble donne une impression d'unité.

J'aime Miro, ses peintures et ses sculptures. Ce poème aussi.

Merci pour la lecture.

Donaldo

   Louison   
25/7/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,

J'ai aimé la chanson douce de ce poème, comme une caresse légère.

À la grêle de ton ciel je dentèle: j'aime beaucoup la liberté prise avec je dentèle.
Il a fallu que je cherche la définition du mot cantabile, mais cela m'arrive aussi avec de célèbres écrivains, ce n'est pas une entrave.
Merci pour ce moment de douceur.

   zorglub12   
25/7/2017
Commentaire modéré

   Anonyme   
25/7/2017
 a aimé ce texte 
Vraiment pas
Suffirait il de sensualité dans l'incipit pour qu'aussitôt quelques mots posés en grappe, pour tinter avec peine, enflamment les plumes du paradis ?

Je vais essayer de trouver la clé.
Où l'avez vous posée ?

Je n'ai pas aimé l’image de "A la grêle de ton ciel"
ni la "Pulpe du ciel" qui me fait penser à un renvoi désagréable de jus de fruit frelaté.

Navrée. C'est trop court pour moi.
Presque aussi court que vos commentaires minimalistes.
Un style que vous cultivez ?

   jfmoods   
27/7/2017
Ce poème dépourvu de ponctuation est composé de deux septains. Les rimes croisées en "elle", relayées en deux occasions par celles en "il", jalonnent une lecture trisyllabique signant la danse amoureuse d'un couple (pronoms personnels et adjectifs possessifs instituant la relation : "je", "j'", "ma" / "ton" x 3, "tes", diérèse marquant les pôles masculin et féminin : "Rituel", "Rituelle", champ lexical du corps : "cils", "peau", "pouls"). La prégnance des sens (vue : "aquarelle" x 2, ouïe : "appel", "Ritournelle", "cantabile", toucher : "peau", "pouls", odorat et goût : "airelle", "suc", "Vin", "Pulpe") affirme la puissance du sentiment amoureux. En comparant les septains, on constate que les longueurs de vers s'épousent (9/6/3/6/3/6), hormis à la chute qui marque la fin de ce pas de danse par la présence d'un tétrasyllabe (3/4). Au fil du poème, un jeu d'allitérations (d/t, v, p, r) et d'assonances (a, i, ou, u) ainsi que la double occurrence de trois mots ("grêle", "ciel" et "aquarelle") s'appliquent, selon le voeu formulé dans l'entête, à "charmer la langue".

Merci pour ce partage !

   Isdanitov   
30/7/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Une caresse sensuelle. Un très joli texte tout en sous-entendus où l'imagination est plus efficace que les mots. Le texte chante. Au premier abord les mots ne signifient rien mais, le son, la musicalité s'installe. Alors on prend conscience de l'érotisme sous-jacent et celui-ci se dévoile. J'aime quand tu aquarelles à moins, que je ne fantasme.
Si ce poème est aussi riche que je l'imagine cela représente un sacré travail d'écriture et je me surprendrais peut-être bien à apprécier cette poésie-là.


Oniris Copyright © 2007-2017