Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
fisoag : Tu ne m'aimes plus
 Publié le 01/12/07  -  7 commentaires  -  978 caractères  -  194 lectures    Autres textes du même auteur

Petit poème d'amour.


Tu ne m'aimes plus




Tu ne m’aimes plus.
C’est simple comme bonjour
Envolé, ton amour
Ma vie soudain s’est tue.

Tu ne m’aimes plus.
Un petit mot très court
Si léger et si lourd
Que maintenant tu mets
Après le verbe aimer.

Tu ne m’aimes plus.
Il n’y a rien à faire
Juste se taire
Rien à comprendre.
Impuissance …

Hier encore, ta voix chantait
Plus de baisers
Et nos corps enlacés
De l’amour
Savouraient les contours.

Tu ne m’aimes plus.
Je sens cette négation
Tel un aiguillon
Percer lentement
Mon cœur brûlant
De son dard pointu.

Ma tête bourdonne
Je vacille et me cogne
Se brise ma conscience
À ton indifférence.

Je ne vais pas pleurer
Je ne vais pas crier
Il n’y a rien à faire
Juste se taire
Disparaître
Et un jour peut-être
Renaître.

Tu ne m’aimes plus.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Absolue   
1/12/2007
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Je trouve que la musicalité de ce poème apparaît surtout quand on le lit à haute voix. C'est simple et doux malgré le thème triste. J'ai surtout aimé les premiers vers et celui où tu parles du dard pointu. Ce texte pourrait peut-être devenir une chanson...

   nico84   
1/12/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Moi aussi, j'ai aimé le théme de la souffrance, quand on réalise qu'un sentiment est mort. L'amour est beaucoup exploité sur Oniris, le non-amour, un peu moins et ton texte est assez original dans sa forme, alors bravo !

   Alexis   
6/12/2007
Magique, c'est plein de vérité et d'acceptation, de respect pour les sentiments de l'autre. Bravo!!!

   Anonyme   
24/1/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Comme Bidis, simple et fort, bien rythmé.
Thème universel, vécu probablement.
Le bonheur évanoui, demeure le souvenir
Dans nos coeurs pourtant un cri d'inachevé...

   widjet   
22/1/2009
 a aimé ce texte 
Pas
Encore une fois, c'est sincère, pas de tricherie.
Mais les bonnes intentions ne font pas toujours les bons textes.
Style trop convenu (les trois premiers quatrains c'est quand même très pauvre, très plat, sans recherche, sans force).

Je ne suis pas touché. Et je m'en excuse.

Widjet

   NICOLE   
27/6/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Joli, touchant, pour ce qui est du fond. Pour la forme, je ne suis pas compétente pour juger, mais disons simplement que rien ne m'a génée.
Pour moi c'est donc plutôt bien

   Anonyme   
29/11/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Cela parait évident, aussi anodin, aussi banal " c'est simple comme bonjour " :

" Tu ne m’aimes plus.
C’est simple comme bonjour
Envolé, ton amour
Ma vie soudain s’est tue. "

Et pourtant comme la portée en est forte "Ma vie soudaine s'est tue", ce que vous soulignez avec justesse dans la strophe suivante :

" Tu ne m’aimes plus.
Un petit mot très court
Si léger et si lourd
Que maintenant tu mets
Après le verbe aimer. "

Tout votre poème est simple, vrai, sincère. Je reçois tout la détresses que s'est glissée mot après mot, c'est très touchant.

Vous l'appuyez avec élégance par cette négation qui l'air de rien change tout, et c'est ce qui m'a beaucoup plus, car c'est écrit avec beaucoup de profondeur et de discernement, sans pour autant vous "étalez" en larmoiement.

La forme de ce texte, lui donne un petit côté rythmé qui habille joliment les mots, pour mieux les faire entendre.


Oniris Copyright © 2007-2020