Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
fouzh : Les herbes folles
 Publié le 17/02/13  -  8 commentaires  -  1312 caractères  -  185 lectures    Autres textes du même auteur

On se couchera sur les herbes folles


Les herbes folles



Voir le Fichier : ZOOM0071.WAV


On se couchera sur les herbes folles
Les tourbillons sans dessus dessous
Je retrouverai le nord de ta boussole
Laisse-moi dessus et toi dessous

Contempler les douces lumières
Qui descendent des étoiles
Nos deux corps posés à l’envers
Emportés par les voiles

On se couchera sur les herbes folles
Sur le nylon saillant de tes dessous
Je recollerai mon cœur à ta boussole
Dans les sillons sans dessus dessous

Laisse-moi mettre les voiles
Et regarder le monde se défaire
Pour le temps que dure une étoile
Faire le tour de l’univers

On s’endormira sur les herbes folles
Et des millions de rêves en nous
Puis faire et refaire le tour de la boussole
Nos émotions sans dessus dessous

Laisse-moi tomber des étoiles
Et atterrir sur tes velours
Avant que tout de nous mette les voiles
Et s’évapore aux alentours

On s’éveillera sur les herbes folles
Avec les anges dansant autour de nous
Et je jetterai un œil à la boussole
Pour voir si elle parle toujours de nous


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   funambule   
17/2/2013
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Joli texte qui peut sembler un peu bateau d'un premier abord mais est fait pour couler comme un ruisseau en laissant un peu les neurones de côté. Plus rare et plus difficile à réaliser qu'il n'y paraît... et donc très réussi à mon sens.

La composition est entraînante à souhait, limpide et colle bien à l'idée. Le chant est sans doute un peu le point faible de l'ensemble. Même si la voix est plutôt bien posée, la mélodie (qui pourtant va dans le sens du restant) manque un peu de corps et est un peu trop "facile" pour que l'on ai l'impression au sortir d'avoir écouté une composition originale.

   brabant   
17/2/2013
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Fouzh,


A proposer séance tenante à Francis Cabrel ; j'aime beaucoup la voix qui "chante" et qui danse : que du soleil ! Je me suis repassé la chanson et je me la repasserais bien bien en boucle :)

Je suppose que vous avez voulu "sans" dans "sans dessus dessous" comme en témoigne d'ailleurs l'interprétation.

Pourquoi ce "soupçon" de pessimisme dans le final pour cette chanson où je ne vois que que l'optimisme guilleret ; je n'ai pas dit "béat" et c'est une bonne chose.

Primesautier à souhait.

J'aime beaucoup cet art de se déboussoler sans perdre la boussole bien que le Nord en soit avec bonheur des plus fluctuants ! L'idéal serait de le perdre définitivement... avec la boussole :)


Merci pour cet agréable impromptu !

   Charivari   
18/2/2013
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Salut Fouzh.
Je rejoins tout à fait le commentaire de Funambule, à savoir que le texte en lui-même pourrait sembler un peu facile... Mais i lest extrêmement musical, avec ce "sans dessus dessous", et cette structure tout en réitérations. Ces "herbes folles" sont très évocatrices, c'est léger, léger... Du coup, le texte était très facile à mettre en musique.

Au niveau de l'interprétation, bien sûr on pense à Cabrel, moitié blues, moitié troubadour, avé l'accent qui chanteuh cong. C'est frais. J'écouterais bien ça dans ma bagnole pour aller en vacances vers un gîte rural genre "maison bleue accrochée la colline" quelque part dans le Sud-Ouest de la Fance... Bien sûr, ce n'est pas une mélodie super originale.... Mais... Et alors ?

   leni   
18/2/2013
 a aimé ce texte 
Beaucoup
c'est un écrit simple l'esprit passe d'une image à l'autre dans un décors qui est un peu impressionniste C'est pas si facile de faire simple sans tomber dans le cliché Le chant accroche avec un accent à la Cabrel Joli Leni

   David   
25/2/2013
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Fouzh,

Un thème et un ton guilleret, je ne saurais pas trop dire pourquoi mais je trouve que ça évoque les vacances. Il y a plein de sons OU, c'est en rime mais assez présent dans les vers aussi avec "couchera/tourbillons/retrouverais/douces/tour/tout/nous/autour/toujours" en plus de certains mots en rimes donc, ça donne une certaine couleur au chant j'ai trouvé.

   Anonyme   
25/2/2013
 a aimé ce texte 
Bien
Je passe beaucoup de temps - allez savoir pourquoi ! - à lire et écouter des chansons sur des forums et dans l'immense majorité des cas je ne commente même plus tellement je trouve que c'est mièvre, plat, nunuche ou carrément mauvais.
Heureusement pour les auteurs virtuels, l'internaute lambda est nettement moins difficile que moi.

Mais de temps en temps j'ai une bonne surprise, comme ici. Une mélodie que je n'ai pas l'impression d'avoir déjà entendue mille fois. Un texte qui tient la route, qui dit quelque chose d'une façon simple mais belle, pas si simple que ça en fait.

Attention je n'ai pas dit que c'était un chef-d'oeuvre, mais une bonne chanson c'est déjà tellement rare !

Je félicite l'auteur.

   Anonyme   
6/3/2013
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,
J'aime beaucoup, c'est très gai...très amoureux !
Il y a cependant un problème de rythme, des irrégularités qu'il faudra corriger pour pouvoir le chanter.
Bravo.

   Anonyme   
17/2/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
Je n'ai pu écouter la musique, mais les mots sont chantants et enchantements, il y a beaucoup de douceur, de délicatesse, de tendresse, un parfum d'amour d'été, cela m'a aussi fait penser aussi à une danse amoureuse, pour courtiser, charmer.
Il nous est offert un moment agréable en lecture, qui nous parvient de belles images, j'ai trouvé superbe cette strophe :

"Laisse-moi mettre les voiles
Et regarder le monde se défaire
Pour le temps que dure une étoile
Faire le tour de l'univers"

Elle donne l'impression d'atteindre l'inatteignable, il n'y a que l'amour, tellement magique, pour arriver à faire écrire de cette manière, superbement.


Oniris Copyright © 2007-2020