Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
Gaelle : Toi
 Publié le 15/10/07  -  9 commentaires  -  1638 caractères  -  42 lectures    Autres textes du même auteur

Petit poème plein de... haine.


Toi



Si je ne sais pas qui tu es, toi tu le sais.
Si tu as marché dans ses pas, alors tu te reconnaîtras.

Toi le beau mec au cœur si sec que même lorsque tes larmes coulent
Elles sèchent sur quelques millimètres, absorbées par toute la haine
De l’être humain et de sa peine.
Toi qui m'as sautée dans une cave, alors que j’étais défoncée
Qui as déchiré ma jeunesse, en profitant de ma détresse
Toi qui m’as laissée dans mon sang sans même me proposer un gant.

Si je ne sais plus qui tu es, toi tu le sais.
Si tu as marché dans ses pas, alors tu te reconnaîtras.

Toi l’étudiant au corps d’athlète, aussi con qu’un facho-machiste
Et qui cache derrière ses diplômes, les premiers pas d’un arriviste.
Toi qui m'as dit que j’étais belle, désirable et spirituelle
Qui m'as fait l’amour toute la nuit, comme un amoureux fou transi.
Qui m’as larguée au p’tit matin, qui m’as dit qu’j’étais une catin
Beaucoup trop grosse pour un mec bien.

Si je ne sais plus qui tu es, toi tu le sais
Si tu as marché dans ses pas, alors tu te reconnaîtras

Et si tu veux je peux t’aider. Je peux même te prendre dans mes bras
Pour t’écouter te lamenter, sur tes regrets, sur ton passé.
Mais je sais que quoi que je fasse, quoi que je dise ou que j’écrive
Tu n’enlèveras pas les traces du sang, que tu as fait couler
Entre les cuisses ou dans les cœurs de celles que tu nommais… les garces.

Et si tu n’sais plus qui je suis, moi je le sais.
Et si tu marches dans mes pas…. alors je te reconnaîtrai.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   jensairien   
15/10/2007
j'aime bien ton poème, vigoureux qui, comme un cri de colère, ne s'encombre pas de manières
mais surtout j'aime bien le petit refrain insidieux, très rythmé, qui fait tout l'attrait de ton texte et qui sonne comme une bonne chanson !

   Absolue   
15/10/2007
C'est vrai que ça sonne comme un refrain agréable à l'oreille...

   bernalot   
16/10/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Au delà des mots et de la forme, c'est un poème fort et nécessaire. J'aime cette idée qu'elle puisse le consoler, preuve qu'elle a dépassé sa culpabilité mais que lui ne pourra pas. Le rythme du poème sert bien le propos. Bravo !

   Bidis   
16/10/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Je trouve le thème terrible et la façon de traiter ce sujet extrêmement prenante, belle et forte.
C'est quelque chose susceptible d'aider beaucoup de personnes et qui mériterait donc une large diffusion.

   clementine   
16/10/2007
Bousculant,dérangeant,perturbant,j'ai lu plusieurs fois,j'ai eu mal et j'ai applaudi.

   Anonyme   
17/10/2007
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Troublant certes
Mots crus. Je n'ai rien contre.

Mais la poésie? Qu'a-t-elle à gagner..

Est-ce une autre manière de dire?
Oui. Et là non. Pas vraiment. Je ne me révolte pas. Je ne sens ni indignation ni rage, ça ne marche pas.

   Anonyme   
17/10/2007
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Il y a deux aspects très tranchés dans ce poème, l'un très fort qui exprime une rage une révolte, l'autre sa forme poétique : la c'est effectivement pas probant.

   patro   
21/11/2014
 a aimé ce texte 
Passionnément
Foin de la versification! Je lis le goût de haine froide et je tremble avec l'auteur(e) jusqu'au bout .
Aigu comme une lame , ce texte vous écorche ...
"pourvu qu'elle ne me retrouve pas "

   Anonyme   
8/12/2016
 a aimé ce texte 
Pas
Ce slam pêche par son côté vulgaire et excessif, à en faire trop il a perdu de sa crédibilité, et c'est bien dommage car l'idée était intéressante.

Ce "Toi" aurait pu passer beaucoup mieux, inutile de surenchérir, pour faire passer ce message qui d'ailleurs se fait comprendre, mais j'ai bien du mal qu'après tout ce vécu très traumatisant il y est une main tendue avec autant d'aisance, cela me paraît totalement farfelu, cette magnanimité prête à sourire, car il faut déjà se reconstruire, en analysant les tenants les aboutissants, mais pas au point de vouloir aider ce "Toi", surtout qu'ici il semble irrécupérable. Le refrain est bien plus dans la tonalité de ce que j'attendais, il à une certaine résonance.

J'aurais aimé aller à la rencontre d'un slam percutant sur ce sujet mais un peu moins racoleur, il aurait beaucoup mieux servi la cause de ces femmes bafouées par ces hommes sans scrupule.


Oniris Copyright © 2007-2020