Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
Galia :  Il pense… il dit… [concours]
 Publié le 20/09/15  -  14 commentaires  -  777 caractères  -  310 lectures    Autres textes du même auteur

Ah, cet homme...


Il pense… il dit… [concours]



Ce texte est une participation au concours n°19 : T'as de beaux yeux, tu sais ! (informations sur ce concours).






poitrine agressive
corsage tendu
t’as de beaux yeux tu sais

des reins belle chute
et douce cambrure
t’as de beaux yeux tu sais

bouche souriante
lèvres tentatrices
t’as de beaux yeux tu sais

jambes fuselées
démarche ondulante
t’as de beaux yeux tu sais

un corps tentateur
au parfum troublant
t’as de beaux yeux tu sais

mais à cœur ouvert
le grand vrai c’est que
t’as de beaux yeux tu sais


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   lala   
23/8/2015
 a aimé ce texte 
Un peu
Bonjour,
Je n'ai rien découvert dans ces petites expressions usées.
Dans un thème si banal, on observe une silhouette objet sous toutes ses cambrures, les adjectifs sont attendus, la rengaine des beaux yeux alourdit encore un peu plus ce texte qui ne m'a pas intéressée.

   LeopoldPartisan   
28/8/2015
 a aimé ce texte 
Un peu
pas mal cette concupiscence pensée et la phrase peut être hélas devenue lieu commun à force d'être déjà rien qu'ici répétée sept fois en comptant le titre... aller encore une huitième pour la route ; t'as de beaux yeux tu sais... et ce à quoi Coluche ajoutait : pris séparément l'un de l'autre...

Ce préambule pour dire que si ce texte est bien, on sent quand même un peu trop "too much", qu'il est écrit pour un concours, hors ce devrait pour moi être l'inverse, à savoir que le texte soit écrit de telle façon qu'après cette lecture, le lecteur en arrive à une seule conclusion il/elle a de beaux yeux...

   RB   
20/9/2015
Je ne sais pas, étant également un participant au concours, si j'ai moralement le droit de poser une appréciation sur votre texte.

Je ne le ferai donc pas si votre texte est publié. Là en espace lecture j'y suis contraint, je l'effacerai par la suite.

Le commenter, en revanche oui.

Et ce sera court comme l'est votre écrit : on est au plus juste dans le compliment lors d'une drague fort banale et vouée à l'échec d'après ma petite expérience de la chose.

Il n'y a aucune image, rien que des termes anatomiques auxquels sont collés des qualificatifs très lieux communs.

Ecrire en libre demande beaucoup d'effort, vous ne me paraissez pas l'avoir compris ou accepté. Il le faudrait.

(EDIT) : j'ai supprimé l'appréciation.

   wancyrs   
1/9/2015
 a aimé ce texte 
Pas
Images disparates, impressions dispersées, voilà ce que ce texte évoque en moi. peut-être l'absence de liant véritable entre les strophes ? l'émotion n'est pas assez traduite. J'aurais vu la suppression de quelques "T'as de beau yeux tu sais " pour ne le mettre qu'à la fin du texte, et avec le reste des strophes, construire une vraie scène qui rendra vivante les émotions. Voilà !

Bonne continuation !

   Bidis   
20/9/2015
J'aurais trouvé cela vraiment très bien si les compliments sur le corps avaient été mis en italique et le "t'as de beaux yeux du sais" après un tiret de dialogue. Là, pour moi, il y avait une idée originale qui me plaît beaucoup : la drague du type qui baratine une nana avec l'arrière pensée de se la faire. Mais la dernière strophe ne fonctionne pas dans cette optique et à cause d'elle je m'interroge sur les intentions de l'auteur. Si tout est au premier degré, je n'aime pas du tout, même si le personnage finit par trouver les yeux vraiment beaux, car alors le texte perd de sa force, comme un happy end improbable dans une nouvelle.
De sorte que je ne peux pas donner d'évaluation.

   Anonyme   
20/9/2015
Votre poème m'a évoqué le Loup de Tex Avery. C'est pourquoi je me serais bien passée également des trois derniers vers qui font retomber l'affaire. Dommage !

   papipoete   
20/9/2015
 a aimé ce texte 
Un peu
bonjour Galia; je suis un peu circonspect devant ces phrases muettes où le verbe apparaît en fin de strophe, dans la révélation face au beau regard.
Je doute que dans la réalité, à décrire et louer le corps de l'aimée, on le ponctue après cette " poitrine agressive dans son corsage tendu ", d'un refrain sur ses yeux ?
J'aurais plutôt bâti le compliment, certes en parlant de ses courbes divines, mais en le terminant par le plus important selon l'amant, << t'as de beaux yeux, tu sais !>>

   cervantes   
20/9/2015
 a aimé ce texte 
Pas
Pour moi, nulle émotion, un exercice de style ou de concours convenu sans image originale.
Désolé

   Anonyme   
20/9/2015
 a aimé ce texte 
Pas
Bonjour,

J'y vois seulement une description très banale d'une femme aux contours parfaitement dessinés, mais sans élégance (je parle de la description). J'aurais aimé plus de finesse, plus de sensualité, plus d'amour dans ce poème trop vite bâclé.

Enfin, la répétition de "t'as de beaux yeux tu sais", n'était pas nécessaire et se veut redondant (à mon avis).

Trop court et pas assez travaillé, si je puis me permettre.

Bien à vous,

Wall-E

   Anonyme   
20/9/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour

Votre personnage est sous le charme de la belle, et pas que de ses yeux…mais d'entrée de jeu, il hésite à lui dire 't’as un beau cul tu sais'…il édulcore, et il fait bien je pense.

Je pense aussi que sous son air de naïveté affichée et assumée votre texte montre autre chose de relativement important dans le cadre de ce concours ; à savoir que votre personnage ne “limite” pas l’objet de son désir à ses yeux…car des yeux tout seuls…sans regard, sans visage, sans cheveux encadrant le visage, sans sourcils, lèvres, épaules, poitrine, jambes, cuisses, etc. sont un peu orphelins et ne font bander personne...dans un certain registre on ne le dit pas, mais tout le monde le sait.

Cela pour dire aussi, comme j’ai lu des commentaires critiques disant que le thème du concours n’était pas respecté de certains textes se référant au regard…que pour moi le regard englobe les yeux, les yeux sont les outils du regard… Et le regard est lui-même tributaire de toute la personne.

Quand on désire une femme ou un homme il me semble que c’est toute sa personne qui nous émeut et parfois même son caractère, ce que nous percevons d’elle, et comme cela nous fait espérer, supposer, que notre propre personne pourrait s’accorder avec elle, pour l’amour et l’érotisme.

Je me suis un peu étendu, tout ça pour affirmer que votre poésie a à mes yeux beaucoup de fraîcheur et de profondeur, car vous épluchez un peu les vrais sentiments du “dragueur” en le démasquant gentiment.

Ç’aurait peut-être été mieux de faire varier le « t’as de beaux yeux… » en cherchent d’autres formules analogues et éventuellement de conclure par 't’as de beaux...' et enfin de présenter ce vers-là comme un dialogue...mais on comprend sans ça, du moins je l'ai compris comme cela.

Pour les répétitions , on peut les voir aussi comme un leitmotiv qui aurait toute sa place dans la perspective qui est la vôtre.

Vous avez bien raison  : les plus beaux phares du monde dans une caisse de Lada…ne feront toujours qu’une bagnole assez moche, et je suis presque sûr que Jean Gabin savait aussi apprécier les belles carrosseries...à demis-mots.

À vous relire

Corbivan

PS. j'ai vu aussi que vous écrivez assez régulièrement des haïkus...ce qui peut donner une clé à la forme adoptée ici.

   kouessi   
20/9/2015
Pas mal je dirais d'abord puis ajouter ,selon moi'que le texte se détache de son thème. De plus je sais pas pourquoi cet absence de majuscule et de ponctuaction.Et pour finir ,j'aurais aimé que la description parte de la tête aux pied. Il y a ce décalage descriptive où la description commence par la poitrine puis les yeux puis les reins....Tout de même..

   Astras   
22/9/2015
 a aimé ce texte 
Un peu
Ce poème fait ressortir une idée principale très clairement avec quelques détails secondaires au passage...

En même temps, ce n'est pas ce que tout le monde cherche et/ou préfère à lire. Ce n'est pas non plus une approche qui convient dans toutes les circonstances et pour tous les sujets. Au fond, je savais comment le poème va se terminer au moment quand j'avais commencé la lecture.

Les textes de ce type sont parfaits lorsqu'on choisit de passer un seul message simple en très peu de temps aux publics sans exigences particulières... A mon avis, la forme d'écriture choisie n'était pas la plus adaptée au sujet et au but de cette exercice-là...

   antonio   
24/9/2015
 a aimé ce texte 
Bien
Cela ressemble un peu à des haïku ou à des litotes, mais cela reflète aussi une forme d' hypocrisie générée par notre société qui consiste à ne pas dire vraiment ce que l'on pense.
Il y a aussi un érotisme assez bien tourné.
Merci pour cette lecture. Il faut continuer.

   Pascal31   
3/10/2015
 a aimé ce texte 
Pas
Malheureusement, je n'ai pas saisi la poésie de votre oeuvre. Aucune émotion ne se dégage de ces vers répétitifs et assez simplistes.
Cela n'a pas fonctionné, pour moi, mais qui sait, peut-être une autre fois...


Oniris Copyright © 2007-2019