Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
Gnioupette : Parfois Dieu s'ennuie
 Publié le 21/12/07  -  7 commentaires  -  1449 caractères  -  22 lectures    Autres textes du même auteur

Comment Dieu qui a tout créé, tout vu, tout fait occupe-t-il ses journées ?


Parfois Dieu s'ennuie



Parfois Dieu s’ennuie.
Dans son immensité d’éternalité,
Il s’interroge sur comment occuper
Les quelques millénaires à venir.

Son omnipotence lui a tout donné,
Son omniscience lui a tout révélé,
Son omniprésence l’a fait voyager
Dans l’univers qu’il a lui-même créé.

Et pour de l’intérieur
Appréhender la vie,
Il a le choix d’expériences infinies,
Alors comment choisir sans faire d’erreur ?

Une seule chose aiguise encore sa curiosité :
C’est la vie et sa multitude,
Son développement sous toutes les latitudes,
Sa féerie et son incroyable vivacité.

Pour rompre l’ennui il a déjà tenté
De devenir un homme, ma foi !
Et il s’en est mordu les doigts !
À tel point qu’il s’en est fait crucifier !

Une idée foudroyante, tout à coup,
Lui traverse l’esprit :
Pour apprendre ce qu’est la vie,
Il va incorporer les matous !

Il pense qu’en regardant la vie
Par les yeux des chats,
Celle-ci lui apparaîtra
Forcément, sous un jour inédit.

Et depuis, derrière les yeux félins
Où l’orange et l’émeraude se mélangent,
Dieu dort, joue et mange,
Et ronronne de plaisirs divins !

Pensez-y lorsque votre chat bien aimé
Glissera vers vous un regard de complicité,
Car c’est en fait Dieu qui, par ce biais,
Veille sur vous dans son infinie bonté.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   clementine   
21/12/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Magnifique, j'ai adoré, surtout les derniers vers.Bravo!
Je m'en vais de ce pas,
Deviner la présence de Dieu ,
Dans les yeux de mon chat.

   pounon   
21/12/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Moi je ne me suis pas ennuyé. Normal je ne suis pas dieu !
Belle poésie bien enlevée. C'est vrai que mon chat à un drôle de regard... Bravo.

   Couette   
21/12/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Sublime, ce texte!! c'est vrai que les chats ont du "divin" dans les yeux, (les autres animaux aussi!! )Tiens, j'étais tellement pressée de venir te féliciter que je n'ai pas lu les commentaires. Ah! j'ai vraiment aimé ce poème. MERCI!

   Anonyme   
22/12/2007
 a aimé ce texte 
Un peu
Amusant et ludique..

le lien dieu- chat..maintes fois exploité

avec plus ou moins de bonheur, par beaucoup



Tiens donc pour la route ce célèbre sonnet de Baudelaire :)



Les amoureux fervents et les savants austères
Aiment également, dans leur mûre saison,
Les chats puissants et doux, orgueil de la maison,
Qui comme eux sont frileux et comme eux sédentaires.

Amis de la science et de la volupté,
Ils cherchent le silence et l’horreur des ténèbres ;
L’Erèbe les eût pris pour ses coursiers funèbres,
S’ils pouvaient au servage incliner leur fierté.

Ils prennent en songeant les nobles attitudes
Des grands sphinx allongés au fond des solitudes,
Qui semblent s’endormir dans un rêve sans fin ;

Leurs reins féconds sont pleins d’étincelles magiques
Et des parcelles d’or, ainsi qu’un sable fin,
Etoilent vaguement leurs prunelles mystiques.

   Anonyme   
23/12/2007
Belle idée Miaou...

Au fait savez-vous que si dieu existe il ne peut être qu'en chacun de nous. Cela change tout car nous devenons tous des félins.

   Gnioupette   
24/12/2007
En réponse aux commentaires précédents, je voulais juste vous remercier. Je suis heureuse de voir que mes écrits plaisent, cela va m'encourager à en publier d'autres. Merci pour le rappel "baudelairien", Baudelaire est un de mes poètes préférés, "Dieu" quelle perfection ! Mais sur Oniris, j'ai lu aussi des textes de très belle qualité...
Bon Noël à tous !

   Anonyme   
17/12/2016
 a aimé ce texte 
Pas
" Pensez-y lorsque votre chat bien aimé
Glissera vers vous un regard de complicité,
Car c’est en fait Dieu qui, par ce biais,
Veille sur vous dans son infinie bonté. 3

Pas un seul instant, je ne pourrais songer à voir dans les yeux des chats, cette présence, cela leurs enlèverait tout mystère. Et ce serait bien dommage, j'aime croisé ces regards insondables et perçants, si attendrissants, si envoûtants,

Je ne peux et ne veux penser que quelqu'un se cache derrière leur regard, cela me paraît un peu une absurdité, de démystifier les beautés de la nature, de ces créatures.

Franchement, je ne me préoccupe pas vraiment de ce genre d'état d'âme, j'en suis assez détaché. Le choix du sujet, un vaut bien un autre, cependant cela n'a pas créé chez moi d'intérêt, ni d'enthousiasme.


Oniris Copyright © 2007-2020