Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
I_am_Iris : Haïku aquatique de toutes les couleurs [concours]
 Publié le 14/12/19  -  17 commentaires  -  599 caractères  -  224 lectures    Autres textes du même auteur


Haïku aquatique de toutes les couleurs [concours]



Ce texte est une participation au concours n°28 : Un vide vertical... de toutes les couleurs
(informations sur ce concours).





Un vide vertical
Fraction de vertige –
Je plonge

Fracas sur l'eau –
Sous le miroir d'argent
Le sable virevolte

Frôlements légers –
Des étoiles qui filent
À leur rendez-vous

Sous le charme –
Des poissons en font des bulles
De toutes les couleurs


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Castelmore   
20/11/2019
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Quatre tercets légers qui ont chacun leur unité sous forme de haïku... et peuvent s’unir dans un tout « aquatique ».

Si l’ensemble est agréable à lire,
je regrette
sur le plan de la forme que l’auteur n’ait pas choisi de nous livrer des haïkus conformes à la règle 5/7/5...
et sur le fond qu’il nous propose, associées aux deux éléments imposés du concours, des images banales, sans originalité, voire par trop simplistes .
( vide/vertical/vertige/plongée, couleurs/bulles )

   eskisse   
20/11/2019
 a aimé ce texte 
Bien
Haiku réussi grâce à l'évocation des sensations et des éléments de la nature. Mais j'aurais aimé être davantage surprise par des images plus insolites. En revanche, " Fraction de vertige/ Je plonge " sonne bien.

Merci pour ce moment d'apaisement

   plumette   
23/11/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↓
léger comme les bulles des poissons évoquées dans le dernier Haïku.

j'ai vu une nayade et la trace de son plongeon qui réveille un peu le milieu marin

un peu court peut-être? Surtout avec ces deux vers imposés .

Plumette

   ANIMAL   
30/11/2019
 a aimé ce texte 
Bien
Un poème tout en délicatesse composé d'images aquatiques prises sur le vif. Quatre différents angles de vue qui forment un tout bien ciselé.

Il me manque un peu plus de matière car on a à peine le temps d'aborder les mystères de l'eau que c'est déjà fini.

Le thème du concours est respecté et ce fut un beau voyage, mais un peu court pour moi.

en EL

   papipoete   
14/12/2019
 a aimé ce texte 
Un peu
bonjour en japonais
pourquoi pas ? mais si les deux premières strophes m'inspirent, les deux autres me font couler... tout au fond!
NB techniquement, je ne vois pas ici de haïkus en " 5/7/5 " mais des strophes de vers irréguliers ; à ce moment-là, il eût fallu que vous proposâtes

Façon haïku

   Donaldo75   
14/12/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,

J’ai beaucoup aimé le titre même si je n’ai pas l’impression que ce soient des haïkus au sens strict du terme et du 5/7/5 mais je ne suis pas forcément un expert en la matière. Et j’ai trouvé ce poème original dans ses vers, sa tonalité, sa composition. C’est fluide, vraiment dans la lignée de la forme libre avec en plus une forme presque structurée mais pas contraignante.

Bravo !

   Vincente   
14/12/2019
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Haïku bavard, c'est mon premier ressenti, c'est donc mon premier qualificatif, mais j'y retourne, tente d'éviter la simple lecture sensitive aux sensations intuitives.

Le fond du poème n'est pas vide, loin de là, "loin" c'est peu dire car le vide est sans fond et pourtant ici on le devine " Sous le miroir argent / Le sable virevolte " (mes deux vers préférés) et de même avec ces " étoiles " réfléchies " qui filent / à leur rendez-vous ", joliment inspiré.

Deux formulations m'ont paru discutables " Fraction " du deuxième vers se rapportant à " vertige " me semble peu poétique et puis le verbe faire, un peu paresseux, dans l'avant dernier vers.

Le titre est un peu trop long, " Haïku aquatique " aurait été plus sobre, surtout pour un haïku, mais l'ensemble est bien joli, très sympathique.

   troupi   
14/12/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Un peu court peut-être, mais ces (pseudos)haïkus sont bien agréables à lire.
Si l'auteur s'était donné la peine de construire de vrais haïkus l'exercice en aurait été plus appréciable, dans l'état c'est un peu juste, surtout pour un concours.
J'ai bien aimé les étoiles qui filent à leur rendez-vous et les poissons qui font des bulles.

   pieralun   
14/12/2019
 a aimé ce texte 
Bien ↓
J’aime le troisième ...
« Frôlements légers
des étoiles qui filent
À leur rendez vous »
Pour le reste..........?

   BlaseSaintLuc   
14/12/2019
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Le concept nippon du haïku, c'est difficilement réinscriptible dans une autre culture, la structure de la langue n'est pas la même et le sens des idéogrammes ardu à rendre en mots dans l'univers latin.

J'ai bien du mal à intégrer la source qui coule ici, je n'arrive pas à briser la glace.

   Gouelan   
14/12/2019
 a aimé ce texte 
Un peu
Pour moi aussi cette strophe sort du lot :

"Frôlements légers –
Des étoiles qui filent
À leur rendez-vous"

Plus magique, plus imagée, plus mystérieuse que les autres.

Haïkus sans en être vraiment.

La dernière strophe est vraiment trop simple à mon goût.

Il me manque la résonance que l'on trouve dans un haïku pour vibrer.

   Davide   
14/12/2019
 a aimé ce texte 
Un peu
Bonjour,

J'ai bien aimé la relation de cause à effet qui se développe de strophe en strophe : "Je plonge" --> "le sable virevolte" --> "des étoiles [de mer] filent..." --> "les poissons font des bulles...".
Aussi, j'ai trouvé dommage que cette dynamique - simpliste ici - n'ait pas été davantage explorée ; je me serais bien plu à imaginer un évasement, une extension, du type "effet papillon" : "Le battement d'ailes d'un papillon au Brésil peut-il provoquer une tornade au Texas ?"

Les strophes 2, 3 et 4 adoptent la couleur d'haïkus, entre paysages contemplatifs et sensations. La première, en revanche, me laisse plus perplexe quant au vocabulaire utilisé (concours oblige) et en raison de la présence d'un "je" qui "plonge"... mais elle sert de préalable ; et en cela, elle me plaît bien !

Dans mes différents traités (comme sur internet), tout le monde s'entend sur une chose : le haïku se compose de 17 syllabes. Par contre, l'ordonnancement des vers - traditionnellement en 5/7/5 syllabes - n'est pas fixe. Tout cela pour dire que l'usage du mot "haïku" dans ce contexte ne me semble pas des plus appropriés !

Sur l'ensemble, une jolie composition tout de même... Mais il me manque un petit quelque chose pour vraiment l'apprécier.

   LylianR   
14/12/2019
 a aimé ce texte 
Un peu
Le Haïku, c'est 5/7/5 syllabes, en principe.
L'idée de départ est bonne mais le plongeon est trop rapide pour pouvoir traduire un vide vertical. Je reste sur ma faim en quelque sorte.
Même si les images sont agréables, le poème est purement descriptif et trop court.

C'est léger, fluide comme l'eau, les verbes de mouvement comme "plonge virevolte filent" créent du mouvement.

A peine une esquisse alors que j'aurais aimé une peinture.

A vous relire.

   Eclaircie   
15/12/2019
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Bonjour,

La contrainte se prête presque au haïku.
L'entame présente six syllabes, je crois que le haïku doit en compter cinq pour son premier vers.

Le poème est court, imagé comme on l'attend de cette forme.
Le vers
"Des poissons en font des bulles" n'est pas top à mes yeux avec le mot "en".

Merci du partage.
Éclaircie

   Lariviere   
23/12/2019
 a aimé ce texte 
Un peu
Bonjour,

J'ai bien aimé les intentions de zénitude qui se dégage sur fond et forme, mais je trouve que le rendu n'est pas au rendez vous. Il n'y a que quatre courtes strophes, alors il faut donner sens et impact rapidement, ce qui certes n'est pas évident, surtout si on rajoute les contraintes de légèreté recherchées en principe dans l'écriture du haïku (je ne parle pas du format métrique puisque le texte est en catégorie libre) .

Malheureusement en l'état, les images sont trop banales et même assez confuses et je n'ai pas vraiment compris ni les actions décrites, ni le sens global qui m'aurait peut être permis de me raccrocher à quelque chose pour apprécier...

Peut être que les contraintes du concours, le thème sur le fond, et la forme choisie finalement, n'ont pas fait bon ménage...

En espérant que ce commentaire puisse être utile à l'auteur malgré tout, je lui souhaite une bonne chance pour le concours !

   solo974   
6/1/2020
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Bonjour,

Si l'idée de départ m'a paru originale, j'ai moyennement aimé votre poème.
En intégrant dans votre titre l'expression "de toutes les couleurs", vous lui avez fait perdre, selon moi, beaucoup de sa force.
J'ai apprécié les deux vers suivants :
"Des étoiles qui filent
À leur rendez-vous"
En revanche, la chute ne m'a pas séduite :
"Des poissons en font des bulles
De toutes les couleurs"
Une poésie qui se voulait légère, sans aucun doute, mais qui ne m'a personnellement pas convaincue.
Bien à vous et excellente continuation, en tout état de cause !

   Robot   
11/1/2020
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Lorsqu'on me propose des haïku, je m'attends au moins à ce qu'ils respectent la règle du 5/7/5 ou des 17 pieds. Ce n'est pas le cas ici.

Ceci dit, j'ai plutôt apprécié les trois premières de ces mini strophes mais plutôt déçu par la dernière avec ce verbe faire (des poissons en font…) qui aurait mérité d'être remplacé par un autre plus expressif pour conclure le poème.

(Commentaire rédigé à la parution anonyme du texte)


Oniris Copyright © 2007-2020