Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
jackplacid : Crazy Lou
 Publié le 03/08/13  -  7 commentaires  -  836 caractères  -  238 lectures    Autres textes du même auteur

Fantasme d'un insomniaque amoureux.


Crazy Lou



Toutes les nuits,
Je dessine.
Dans mes yeux,
Des sanguines.
Ou à l'encre de Chine,
Sur ma peau je tatoue
Le corps de Crazy Lou
Qui danse sous ma mine !…

Dans le noir,
J'imagine
Sa peau-velours
Si fine,
Qu'en secret
Je câline.
Mon souffle dans son cou,
Chuchotant des mots doux
Que moi seul
Imagine !

Du mont de Vénus
J'estime,
Est ce vraiment
Un crime ?
Avoir vaincu
La cime !
Et là, sans garde-fou,
Précipice si doux,
Je sombre
Dans l'abîme !

Les voiles de la nuit
Un à un se soulèvent,
C'est le jour qui se lève,
L'ultime étoile fuit.

Crazy Lou s'est enfuie
Du pays de mes rêves,
C'est un peu comme une Ève
Qui ne vit
Que la nuit…


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Pimpette   
3/8/2013
 a aimé ce texte 
Passionnément
J'aime tout!
je suis toujours surprise et charmée quand, survolant un texte pour la première fois à toute vitesse, je sens un petit 'remuement' intérieur qui dit clairement que je suis en poésie...
...et jamais cette sensation ne se dément au cours des lectures suivantes!

Ici, c'est remarquable

"Du mont de Vénus
J'estime,
Est ce vraiment
Un crime ?
Avoir vaincu
La cime !
Et là, sans garde-fou,
Précipice si doux,
Je sombre
Dans l'abîme !"

ET sur un ton différent:

"Crazy Lou s'est enfuie
Du pays de mes rêves,
C'est un peu comme une Ève
Qui ne vit
Que la nuit…"

...ça coule de source...;rien de laborieux...

   Anonyme   
3/8/2013
 a aimé ce texte 
Passionnément
Un univers dans quelques lignes poétiques.

Des rêves, une Crazy Lou plus vraie que vraie.

Une écriture d'une fluidité merveilleuse.

   stony   
3/8/2013
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Ah oui, c'est chouette.
C'est léger et charmant.

La troisième strophe est très bien, mais je la trouve un peu moins simple et moins fluide, alors que c'est la simplicité et la fluidité de tout le reste qui fait son charme.
Il n'y aurait sans doute pas grand chose à changer : un mot, une sonorité, la structure du début en forme de question ?

En lisant ce poème, j'ai cru entendre une musique de Gainsbourg, ou bien alors de Polnareff !
L'un et l'autre auraient pu mettre ça en musique.
En tous cas, ce serait parfait en chanson. J'ai presque envie de m'y coller.

Chouette, disais-je.

   troupi   
3/8/2013
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Excellent. Après le temps, Crazy Lou aura du mal à rivaliser mais il s'agit encore d'un très beau texte fluide avec de si belles images.
Difficile d'isoler une partie qui serait un peu au-dessus du reste, tout est très bien et la fin bien trouvée clôt ce poème de façon agréable.

   widjet   
3/8/2013
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
C'est vrai que c'est fluide, que ça coule tout seul. C'est à mon sens, la gros (le seul ?) avantage de ce texte car si l'ensemble se tient plutôt bien, je suis bien peine pour trouver un passage qui soit véritablement marquant de sorte à ce qu'il me reste quelque chose sitôt la lecture achevée.

"Sa peau-velours"
"Mon souffle dans son cou,
Chuchotant des mots doux"
"Les voiles de la nuit"
"C'est le jour qui se lève,"
"Du pays de mes rêves,
C'est un peu comme une Ève"
etc...

sont autant de formules sans grande recherche poétique (selon moi). Franchement, ça casse pas des briques côté trouvaille.

Pas désagréable, je répète, mais vu de l'emballement suscité, je m'attendais vraiment à autre chose.

Widjet

   Anonyme   
5/8/2013
 a aimé ce texte 
Un peu
Je suis plus emballé par la musique des vers que par ce qu'ils évoquent.
Ce texte imite par endroits les tics de Gainsbourg mais je suis pas convaincu.
Bref, bien mais sans plus en ce qui me concerne.

   brabant   
15/8/2013
 a aimé ce texte 
Passionnément
Bonjour JackPlacid,


Je suis bien d'accord avec Pimpette et Salamandre : c'est quasiment parfait ! Je me demande qui est le plus "Crazy" de "Lou" ou du Poète Amoureux, car le poète est insomniaque si l'inverse n'est pas toujours vrai. La voilà donc faite de la chair des rêves cette "Crazy Lou", Marion-nette qui s'anime sanguine au trait de la peau, peau-velours, escalade et précipice au fil des nuits. Eve sans remords ni malice, à l'abri de Dieu, du serpent et des sornettes, amour à vau-la-peau !

Un truc à ne jamais s'endormir :)))


Oniris Copyright © 2007-2018