Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
Jaja : Promenade
 Publié le 26/11/08  -  6 commentaires  -  375 caractères  -  51 lectures    Autres textes du même auteur

Ça porte bonheur !


Promenade



Marcher droit devant
d’un air dégagé,
le nez dans le vent
le cœur tout léger.
À longues foulées,
longer l’avenue
sous les giboulées
d’un printemps connu.
Avancer, joyeux,
rebâtir le monde
et, le feu aux reins,
pister une blonde.
Et puis, ramener
un gros carambar
ou se coltiner
l’étron d’un clébard.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
26/11/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Faire un lien imagé entre "un gros carambar" et "l'étron"... serait-ce du mauvais goût ?
Mais comme disait "l'autre" : "Ce qu'il y a d'enivrant dans le mauvais goût, c'est le plaisir aristocratique de déplaire"...
Sans blague... la rime entre "joyeux" et "reins" est-elle voulue ou est-ce dû à une maladresse ? "et les reins en feu" aurait rimé un peu mieux, si je puis me permettre... mais le sens y perd peut-être (?)
En tout cas, j'ai ri à la fin... et le moment est agréable.
Merci.

   David   
26/11/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Jaja,

Le côté fleurs bleu qui se change en mauvaise herbe à la fin est assez réussis, avec des vers très courts qui passe bien. l'image que de suivre une femme dans la rue c'est risquer de ne pas regarder où se posent ses pieds, elle se fait vraiment à toute vitesse, alors que je la trouve un peu moins évidente à faire passer que celle du "gros carambar".

   Filipo   
26/11/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↓
C'est plein d'humour et de rythme. Les rimes courtes s'enchainent à un train d'enfer jusqu'à l'étron final, qu'on n'a pas vu arriver. Peut-être un peu court, mais bon... ça porte bonheur !

   karminator   
27/11/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
poème simple, de belles images, un sujet bien dissimulé, mais rien de vraiment spectaculaire.

   Anonyme   
27/11/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
J'aime l'idée. Moins la réalisation.
Certains vers me gênent avec leurs chevilles. "Gros" carambar,
coeur "tout" léger.
On marche nez au vent plutôt, non?
On se coltine l'étron d'un clebs?
Et la fin (la chute si je puis dire)?J'eusse bien vu le discours interrompu par une glissade inopinée sur l'étron en question.
Voilà.

   Anonyme   
28/12/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Bien sympathique "Promenade", dont la fin ne manque pas d'humour, même si je trouve un peu déconcertant les mots employés. Mais cela vous ressemble, à force de vous lire, je commence à me familiariser avec ceux-ci.

Donc dans l'ensemble le texte se lit bien, il a un côté détaché qui vous embarque, c'est sans fioriture, le quotidien dans sa simplicité narré ainsi à parfois du bon, les images en sont parlantes.

C'est un bon moment de lecture.


Oniris Copyright © 2007-2019