Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
jensairien : Si vous allez à la fontaine
 Publié le 03/01/08  -  11 commentaires  -  1287 caractères  -  79 lectures    Autres textes du même auteur

Un poème tordant.


Si vous allez à la fontaine



Si vous allez à la fontaine
Rapportez-moi un peu de peine
Si vous allez au cimetière
J’aimerais bien un peu de terre

Et n’allez pas me traiter d’hypocrite
J’aime, c'est vrai, l’odeur des cryptes
Les vases reposées, les pays désolés
Où chaque arbre est un être isolé

Si vous allez à la fontaine
Décrochez-moi l’étoile polaire
Si vous allez au cimetière
Rapportez-moi des chrysanthèmes

Et posez-les au chevet de mon lit
Quand vous aurez allumé les bougies
Éclipsez-vous affables satellites
Silencieux de ma chambre hétéroclite

Si vous allez dans le grenier
Rapportez-moi une araignée
Si vous descendez à la cave
Alors l’orbite d’un cadavre

Et n’allez pas dire que je suis hypocrite
J’aime, il est vrai, les voies sans suites
La nuit gardienne de la mélancolie
Qui glisse des mâchicoulis

Si vous allez au fond du bois
Rapportez-moi un oiseau froid
Si vous allez au savetier
Je voudrais bien trois clous rouillés

Et laissez-moi avec mes pâles objets
Mes yeux mi clos laissent filer des feux follets
Mes mains trop calmes comme de marbre
Au fond des palmes frôlent les arbres


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   BGDE   
3/1/2008
J'ai aimé.
Pourquoi ? Finalement je ne sais pas. Mais j'ai été profondémént ému même si je déplore la déconvenue que j'ai éprouvée du fait de na pas avoir découvert le message.

   nico84   
4/1/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Si j'ai bien compris, c'est un être qui est mort qui parle ? De toute maniére, j'ai bien aimé ce poéme, j'aime ces vers simples et beaux, construit comme des comptines comme tu sais si bien le faires.

Enfant ou adulte de passage, je m'arrête et je savoure tes mots, je pense aussi pour ceux qui ne le peuvent plus.

   clementine   
4/1/2008
Moi aussi je suis fan de ton style.
Cette façon d'écrire un peu pêle mêle des mots simples et beaux, qui au final composent une belle et originale musique.
Je pense avoir compris également que c'est une personne disparue ou peut-être plutôt très malade et alitée, qui nous parle et a des goûts un peu bizarre.
Prélude à son départ proche pour l'autre monde?

   Bidis   
5/1/2008
Je n'ai pas cherché à comprendre. Je me suis laissée dépayser, c'est gai - dans un poème peut-être triste... et difficile à noter.

   james   
5/1/2008
Poème vivifiant. Une sorte de chanson en quelque sorte. Avec une forte pincée d'humour. On se laisse porter jusqu'au bout du texte en se disant que cet auteur est un petit marrant. On en reprendra une saucée installé confortablement dans une crypte ou à l'ombre d'un arbre isolé.

   lotus   
9/1/2008
Je n'ai pas tout saisi mais j'ai apprécié la beauté des mots.

   Anonyme   
5/2/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'aime beaucoup, tes poésies comme les miennes
ignorent les mots savants et alambiqués...
L'humour noir ici est très présent, j'aime ça aussi,
tes poésies, je te le dis sincèrement, sont en bonne place
parmi mes préférées sur ce site...

Force et inspiration!

   widjet   
10/3/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Voilà un texte d'une douceur amère dont certains passages m'ont bien plu. Je rejoins Notrac sur le fait que tu sais rimer poésie avec accessibilité sans tomber dans le mièvre. Le lecteur néophyte que je suis dans ce domaine souvent opaque (comprendre la poésie, quelle épreuve !!) a apprécié ces vers.

Widjet

   Anonyme   
24/6/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup
La personne que tu fais parler dans ce poème semble eêtre quelqu' un d' irrésistiblement attiré par la mélancolie et la mort, une personne qui ne se donnerait plus la peine, pas le droit, de vivre encore.
J' ai envie de lui dire STOP , et VIS

   Anonyme   
19/10/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Mais… mais… mais… Je n'arrive pas à trouver les mots pour le dire… Ah, si voilà :
C'EST GENIAL

C'est tout ce que j'ai à dire, vraiment c'est très très beau.

   kullab   
15/7/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour jensairien,
C'est très beau, presque une contine, mais sombre et mélancolique, belle et dérangeante à la fois.
J'ai l'impression que ce poème parle d'un homme las, désabusé peut-être, qui se confond, se complait dans la mélancolie, mais peut-être que je me trompe.
Vraiment, j'aime beaucoup.
PS: C'est pas tordant du tout !


Oniris Copyright © 2007-2020