Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
Jeser : Bouquet
 Publié le 27/06/07  -  2 commentaires  -  1072 caractères  -  67 lectures    Autres textes du même auteur

Pensées engendrées par un bouquet de fleurs reçu pour un anniversaire


Bouquet



Nimbé de bleu, de blanc, de rose,
Cerné de vert, prenant la pose,
Cueille nos applaudissements,
Merci bouquet de soixante ans !

Est-ce nez fin qui sentira
Ce parfum plus que délicat ?
Tandis que l’œil se réjouit
De ce qu’on lui offre aujourd’hui !

Tu fus garni par mains habiles
De quelques brins de gypsophile,
Même si tu tiens peu de temps,
Ta fleur embellit mon printemps.

Printemps qui ressemble à l’automne,
J’entends mon âge qui résonne.
Il est donc temps de profiter,
De ce que bouquet peut donner !

Le plaisir sera délivré,
Tant pour les yeux que pour le nez,
De qui sait voir ou peut sentir
Que l’heure est là, il faut mourir.

Car l’hiver approche à grand pas,
Et l’hiver est le dernier pas,
Que peut franchir un être humain.
Qu’espérer plus, qui ne soit vain ?

C’est toi qui vas devoir me suivre,
Lorsque j’aurai cessé de vivre.
Et chaque fleur, déjà fanée
Recouvrira quelque cendrée.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Athanor   
22/7/2007
 a aimé ce texte 
Bien
Voilà une belle tentative pour variante de l'oraison humaine.
Quelque mot qui n'avait jamais sonné à mon oreille : gypsophile ;
puis une évidence qui parle :
..."C’est toi qui vas devoir me suivre,
Lorsque j’aurai cessé de vivre"...

Je regrette toutefois que l'image estivale ait été oubliée ; on aurait pu appréhender un cycle. Car pourquoi évoquer les trois autres saisons sinon ? Ou alors, rédiger un poème pour chacune des saisons avec en fil conducteur, le bouquet.
Ceci dit, j'aime beaucoup ce poème.

   Anonyme   
25/5/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Ce "bouquet" d'un jour heureux, vient éveiller en vous des émotions mêlées, moment joyeux, moment plus douloureux.

Le temps passe et nous voilà à voir défiler les saisons nous offrant des bouquets de vie changeants. Je vous trouve bien sombre sur la fin de votre écrit, j'aurais presque aimé que vous gardiez ce ton enjoué des premières strophes. Chaque chose en son temps, il faut vivre l'instant présent pleinement, profiter de ce qui vous est donné, demain sera un autre jour.

Forme convenable, un peu déçu par le fond qui n'a pas su me faire partager la beauté de ce "bouquet" jusqu'au bout, même si je conçois que tout est éphémère.


Oniris Copyright © 2007-2018