Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
Jeser : Espoir en finales !
 Publié le 30/08/07  -  2 commentaires  -  1287 caractères  -  19 lectures    Autres textes du même auteur

Écrit en 2000, toujours sous domination goutteuse…


Espoir en finales !



Si l’on pouvait, dans ce Kar... ma
Toucher aux vins, goûter aux... mets
Bien épicés étant ad... mis
Sans vouloir se piquer de... mots
Notre palais serait é... mu

La goutte empêche tout ce… la
On met ce qui est bon sous c… lé
Bientôt je dois me mettre au… lit
J’y perds vite quelques ki… los
Problème jamais réso… lu.

Quand je suis bloqué comme… ça
Avec un pied toujours coin… cé
Je voudrais être ailleurs qu’i… ci
Dans une boîte où la dis… co
Ne vous laisse pas sur le… cul

Ce n’est certes pas mon da… da
Mais on ne peut piper les ... dés
Comme mon médecin le… dit
Si tu te trouves sur le… dos
Il faut croire que c’est ton … dû

Des malades, j’en ai des… tas
Que la mort risque d’empor… ter
Tu dois en prendre ton par… ti
Surtout ne te plains pas trop… tôt
Tu n’es pas encore fou… tu.

S’il faut poser un cade… nas
Et manger comme un noueau-… né
Jusqu’au moment où tout fi… nit
C’est un destin de péque… not
Je regrette d’être ve… nu.

Si vous croyez que ça me… va
De ne pas pouvoir me le… ver
Et d’endurer ce que je… vis
Je ne vais pas dire bra… vo
Après ce que j’en aurai… vu.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Absolue   
1/9/2007
Mise en forme très originale (et la forme n'enlève rien au fond), des vers réguliers, peut-être un peu trop? En tous cas, félicitations pour la recherche!

   Anonyme   
1/6/2016
 a aimé ce texte 
Un peu
Vous venez d'écrire un poème aux rimes terminales, dites rimes babebines, (Les babebines sont de courts poèmes dont les rimes déclinent les voyelles. - Par exemple les vers pourraient se terminer en : male mêle mile mole mule...).

Il était inutile de découper ainsi votre texte, ce n'est pas agréable à lire du tout. ces mots hachés, c'est insupportable.

Vous voilà cloué au lit par une crise de goutte, vous en déclinez ici tous les désagréments, et vous allez devoir changer votre comportement et adopter une meilleure hygiène de vie, sinon gare à la rechute. Il faut ce qu'il faut.

Le texte se lit malgré ce défaut majeur. Mais encore une fois il reste bien trop personnel, ce n'est qu'une mésaventure qui ne m'a pas plus que cela intéressée. Il manque d'originalité.


Oniris Copyright © 2007-2020