Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
Jeser : Le départ de Denise
 Publié le 14/07/07  -  4 commentaires  -  1056 caractères  -  87 lectures    Autres textes du même auteur

Il s'agit du décès de la soeur de ma femme, survenu le 5 juillet 2003


Le départ de Denise



Notre ciel vient de faire une bonne recrue,
Nulle âme l'habitant ne peut être déçue,
Notre Denise est morte et son esprit nous quitte,
Accède à l’autre camp, y retrouve l’élite.

Brandissant l’affection comme seul étendard,
Nous eussions préféré que ce soit bien plus tard.
Mais un destin cruel inflige la souffrance
D’un deuil tôt dévolu, ruinant toute espérance.

Denise laisse ici les peines, les soucis,
Tous les chagrins connus de parents ou d’amis.
Pour goûter au repos qu’elle a su mériter,
En déclinant trois verbes… aimer… aider… donner.

Nous allons lui garder une autre résidence,
Car le cœur de chacun conserve sa présence.
Ceci est l’au revoir adressé à la sœur,
L’adieu étant trop dur et source de frayeur.

Rêver de se revoir dans un tout autre ailleurs,
Suscite la vision d’un avenir meilleur.
Attendons posément nos propres funérailles,
Ce pourrait être aussi le jour des retrouvailles !

Le beau-frère Jean.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Togna   
14/7/2007
Un bien bel hommage...
La libération de ceux qui partent ne compense pas la douleur de ceux qui restent.
Merci Jeser.

   Pat   
14/7/2007
Oui, un bien bel hommage... sensible, aimant...

   Athanor   
22/7/2007
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Poème très attachant ; on pourrait dire qu'on aurait aimé connaître Denise.
Sans doute méritait-elle un grand merci pour sa beauté humaine et sa grandeur d'âme (c'est ce que transpire le texte à mon sens). Ce poème vient comme présent qui va certainement lui permettre de patienter en attendant de revoir ses êtres aimés.
Sacré bel hommage en tous cas.

   Anonyme   
16/3/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
C'est le moins que l'on puisse dire, c'est un très très bel hommage, rendu à Denise, les mots sont remarquablement élégant, choisis, posés avec dignité, respect le plus grand, faisant un très portrait de cette personne.

C'est un poème dont le fond comme la forme, sont sans remarque aucune, grande justesse de l'ensemble.


Oniris Copyright © 2007-2020