Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
Jocelyn : Rêveur malgré lui
 Publié le 19/04/18  -  12 commentaires  -  495 caractères  -  189 lectures    Autres textes du même auteur

À tuer l'ennui à coup de vers, ou de rêve...


Rêveur malgré lui



Il était une fois
Était une foi
Et tes tues voix
Et tes tu vois ?

Mais l'été que c'était
Têtu t'étais
Le soleil au bout d'un étai
À satiété
Te frappait

Paix, prêt et pet
Regard épais
Dans un coffret
Un rêve écossais
S'écossait

Vers cassés
Mots castrés
Soupir illettré
Traits encastrés

Il était une fois
Il était deux fois
Rêveur malgré lui
À fuir l'ennui


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Ioledane   
4/4/2018
 a aimé ce texte 
Pas ↑
Je n’ai pas du tout accroché avec ce texte, qui m’a suscité plus d’ennui que de rêve, en l’occurrence.
Les jeux de mots sont trop appuyés, trop tirés par les cheveux voire ‘gratuits’ à mon goût – et ce « pet », c’est le pompon, si j’ose dire !
Seul l’avant-dernier paragraphe me paraît au-dessus des autres, un peu plus subtil. Mais cela ne me suffit pas pour apprécier l’ensemble.

   Brume   
7/4/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour

Les jeux de mots sont intéressants. Mais je trouve qu'ils prennent le pas sur le récit. Peut-être à cause des vers trop courts, les sonorités sont alors trop présentes.

Si je fais abstraction de la forme, le fond est plaisant. J'aime beaucoup la 4ème strophe dont j'arrive facilement à saisir l'émotion.

Votre poème est gentillet, sautillant, sans plus.
Ce genre d'effet de style en général fait toujours passer un bon moment au lecteur.

   Ombhre   
9/4/2018
 a aimé ce texte 
Pas ↓
Un écrit obscur dans lequel je ne suis pas rentré, tant par le fond que par la forme.
A trop vouloir jouer des allitérations, parfois même disharmonieuses, l'auteur nous perd:
"Paix, prêt et pet
Regard épais"
ou:
"Mais l'été que c'était
Têtu t'étais"

On sent bien cette idée de rêver, d'un brin de nostalgie, de fuir l'ennui, une violence et une souffrance (4ème strophe), mais l'ensemble manque de cohérence et n'est pas parvenu à m'emporter. Les images jouent avec les mots et les sonorités (mais ce point reste à travailler), mais en perdent leur sens.
Seule la chute sauve l'ensemble, plus claire, et nous parle enfin.

Désolé de ne pouvoir être plus positif sur ce texte qui hélas m'est resté étranger.

   leni   
20/4/2018
désolé je n'ai pas accroché 0 la prochaine Lenije reviens argumenter ce commentaire LENI

1 le texte exprime mal l'idée générale annoncée


2 Il était une fois
Était une foi
Et tes tues voix
Et tes tu vois ?
Ce jeu de mot n'a aucun sens
3Paix, prêt et pet
Regard épais
Je ne comprends pas cette association de mot qui en acun cas n'est une image

Ce texte est -il un soupir illettré?
Monsieur CHAMPOLLION que dit cette pierre de rosette
J'ai commenté avec courtoisie un texte nul de chez nul
MON SALUT CORDIAL LENI

   Provencao   
19/4/2018
 a aimé ce texte 
Bien
J'ai trouvé intéressant votre présentation comme suit: l'ennui ....

aussi je m'y suis attardée a rechercher cette présentation dans votre poésie; J'ai eu l'impression que cet ennui n'était pas envisagé comme un affect, mais plus comme un état d'âme ou une tonalité plus ou moins accordée ou désaccordée au monde: " Paix, prêt et pet
Regard épais
Dans un coffret
Un rêve écossais
S'écossait"

Est-ce ainsi que vous l'avez formulé?


Au plaisir de vous lire
Cordialement

   sympa   
19/4/2018
 a aimé ce texte 
Vraiment pas ↓
Je suis désolé, je n'ai pas accroché, du début à la fin de votre poème.
Ce style hachuré ne me plait pas !
Une autre fois peut-être

   Marie-Ange   
19/4/2018
 a aimé ce texte 
Pas ↑
"Rêveur malgré lui", le titre est attirant, mais le texte n'a rien d'attrayant.

L'idée est bonne en soi, mais je pense que vous vous êtes un peu pris "les pieds dans le tapis", ce genre d'écrit n'est pas sans risque, ou ça passe ou ça casse ...

Il n'y a là, dans ce texte, hélas rien à sauver, ce n'est pas bon du tout, j'ai buté sur chaque jeu de mots, il y a un manque important de fluidité. Il faut s'entêter pour comprendre où vous avez voulu aller.

Ce qui fait tout l'agrément d'un tel écrit, est absent du vôtre, une autre fois sans doute ...

   PIZZICATO   
19/4/2018
 a aimé ce texte 
Pas
Peut-être que ce texte aurait plu à Boby Lapointe (sourire).

Cette cascade de jeux de mots, dont certains pas très subtils, étouffe totalement le fond que vous souhaitez lui donner.

Désolé pour cette fois.

   papipoete   
19/4/2018
 a aimé ce texte 
Un peu
bonjour Jocelyn
Pas facile de faire sourire, sinon rire ! N'est pas Devos qui veut, et vos jeux de mots font de la corde raide, à la limite du " casse-gueule " !
" Tes tues voix ", un peu forcé le trait ?
" prêt et pet/regard épais " hum !
Je ne veux pas vous décourager, car faire l'essai du " burlesque " est si risqué !
Allez poète, une petite note !

   Jmeri   
20/4/2018
Modéré : commentaire trop peu argumenté.

   Pouet   
19/4/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Bsr,

J'aime bien quand on joue avec les mots, la poésie c'est aussi ça (avant tout, ça?). On fait ce qu'on veut en poésie.

Donc, j'adhère à la démarche.

Après, tout ne fonctionne pas forcément toujours, notamment "l'écossais qui s'écossait" qui est assez rebattu.

Mais j'aime bien, par exemple:

"Et tes tues voix
Et tes tu vois ?"

Ou bien cette idée (fort poétique) de "rêveur malgré lui".

Je trouve que derrière cette forme "légère", "ludique", se dissimule un fond plus profond, plus mélancolique.

Bonne continuation.

   MioModus   
20/4/2018
 a aimé ce texte 
Vraiment pas ↓
Annonce et titre magnifique hélas le reste n'est que déception dans la catégorie annoncée.
Est-ce un Slam ? Je ne sais pas...

Contemplez et rêvez un peu plus et laissez ensuite l'encre s'écouler sur la page.


Oniris Copyright © 2007-2018