Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
karminator : Je suis Héraclès
 Publié le 22/04/08  -  6 commentaires  -  808 caractères  -  295 lectures    Autres textes du même auteur

Poème parlant de l'inutilité de l'utilisation des poèmes, aussi puissants soient-ils.


Je suis Héraclès



Oh ! lumière de la troublante vérité
qui plombe, sans relâche, sur ma triste joie,
et me brûle les yeux avec tant de clarté,
je suis la cible rouge du taureau crétois.

Je cours, je cours, et j'en viens à le rattraper,
je fonce, pour que mon malheur soit oublié,
je cours, oh ! je cours, mais je ne suis pas Thésée
j'avance en vain, car je ne puis le terrasser.

Un vers, un poème, mais je ne suis point doué,
je ne puis réussir, comme mes douze travaux.
Mon corps montagneux, puissant, frappe, de Némée,
le lion, et c'est tout comme écrire sans mot.

Ma voix chante ces mauvais vers, a capella,
grâce à la rudesse de vos idiots songes.
Elle chante pour enfin mettre fin à la
Lumière Mythologique des mensonges.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
22/4/2008
La fin d'hercule !! tout un "mythe" qui s'écroule !! :)
Bien vu Karminator !! et surtout bien écrit !!

   Pattie   
8/5/2008
 a aimé ce texte 
Pas
Je n'y connais pas grand chose en poésie, donc je ne m'exprime que sur ce que je ressens. Je trouve très faible le rapprochement (je ne sais plus le nom exact de cette figure de style) "triste joie" et encore plus faible l'inversion adjectif/nom "idiots songes". Ce genre d'inversion me rappelle toujours "la frisottée moustache" d'un épisode de Kaamelott.
J'aime bien la comparaison bizarre entre la frappe et "écrire sans mot".

   Anonyme   
23/4/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
C'est vrai que "triste joie"... Mais bon...

Assez marrant le passage où Hercule prétend ne pas savoir
écrire de vers, serait-ce une excuse pour l'auteur?...

"je ne suis pas Thésée"... Heu... Oui, on le savait...

Bref, Hercule écrit de mauvais poèmes...

Qu'en est-il de Karminator...

   gorgonzola   
23/5/2008
 a aimé ce texte 
Pas ↑
"triste joie" est un oxymore.

Je trouve également le poème assez faible et puis les quelques mots de présentation sur la page des poèmes, m'ont attirer et puis je ne trouve plus rien à dire...

Notrac a émis une très subtile interrogation qui se pose à moi maintenant...

Amitiés.

   Anonyme   
5/3/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Je crois que je commence à comprendre la démarche artistique de Karminator. Il a très peu d'inspiration mais il le revendique et dans ce poème justement passe quelque chose de cet aveu qui est absolument magnifique et qui m'a vraiment ému.
Merci Karminator.

   Anonyme   
29/6/2016
 a aimé ce texte 
Pas ↑
Je vous ai lu et relu, non décidément, ce texte ne me parle pas du tout.

Rien ne se passe, je n'ai pas réussi à savoir véritablement où vous vouliez en venir. Il y a des tournures pas très heureuses "qui plombe, sans relâche, sur ma triste joie", "je fonce, pour que mon malheur soit oublié", "le lion, et c'est tout comme écrire sans mot", "grâce à la rudesse de vos idiots songes", il me semble que certains mots utilisés ne sont pas un bon choix.

Le défaut de votre écrit, est qu'il manque de relief, il est terne, les mots ne sont pas mis en valeur. Je me suis ennuyée à vous lire.


Oniris Copyright © 2007-2020