Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
nico84 : L'Art est niais
 Publié le 23/04/08  -  4 commentaires  -  631 caractères  -  78 lectures    Autres textes du même auteur

Quiproquos, deux artistes.


L'Art est niais



L’artiste au fil de sa création,
Déploie son esprit sur la toile,
L’harmonie, son obsession,
L’étincelle comme un voile.

Le détail qui sublime,
Qui attire et plaque les visages,
Sur le soupçon et sur l’infime,
L’insaisissable mirage.

Regard expert sur l’œuvre,
En s’écartant, belle manœuvre,
Les yeux humides, plein de fierté,
Il contemple ce qu’il va révéler.

Le grand public se sent pousser des ailes,
À l’occasion de cette grande nouvelle,
Le peintre attire le peuple comme des mouches,
Pris au piège des huit pinceaux une fine couche.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   widjet   
23/4/2008
 a aimé ce texte 
Un peu
Je ne comprend pas le titre, pire, je le désapprouve ! :-))
Pourquoi "niais" d'autant plus que le texte semble pourtant faire honneur à l'ART et l'artiste ?

Je suis perplexe mon cher nico....Ai-je mal compris ?

W

EDIT : je viens de comprendre le jeu de mot du titre, jeu de mot à mon sens superflu, je suis désolé nico. J'aurai préféré "l'araignée", titre plus hypnotique et tellement plus de circonstance par rapport à l'attirance que l'on a pour les artistes.

   Anonyme   
23/4/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Ben alors widjet : araignée/ toile (du peintre), toile/ art est niais...
Jeux de mots ramucho...

Bon ton poème nico à présent.

A part la comparaison filée avec l'arachnide, l'originalité ne déborde pas de ton texte... A mon humble avis..

La troisième strophe décrit un artiste orgueilleux et mégalo, j'ai
bien aimé. Les deux premières stophes sont maîtrisées mais assez
banales pour le chercheur d'inédit que je suis. (je ne prétends pas
en faire, de l'inédit, mais j'essaie...)

La dernière strophe, y a de l'idée mais "attire le peuple comme des mouches"... Hum, non, pas convaincu...

Bref, mitigé.

   David   
23/4/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Bonjour Nico84,

"Quiproquos, deux artistes" c'est la présentation...

Tu imites trés bien un discours illuminé sur la peinture, la quête du beau, l'exaltation artistique...mais je crois qu'il n'y a ici qu'une poesie d'entomologiste, une araigné, une toile d'araigné avec des mouches dedans qui regardent s'approcher les huit pattes en tremblant, le public est transi...mais de terreur!!!

Quelle imposture...

   Anonyme   
23/4/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Moi je trouve que NICO prend du bonus. Quels progres !
Ensuite sur le fond tout peut se discuter...


Oniris Copyright © 2007-2020