Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
TITEFEE : L'on s'adapte ou l'on crève !
 Publié le 22/04/08  -  8 commentaires  -  733 caractères  -  45 lectures    Autres textes du même auteur

Colère et souvenirs !


L'on s'adapte ou l'on crève !



Joli mois de mai que nous prépares-tu ??
Affamé, le monde en colère remplit les rues
Nos jeunes enfants ne font plus recette
On leur demande même de payer la dette

Plus d'eau pure dans nos éternels fleuves
Les PCB empoisonnent tous les poissons
Des plantes que de pesticides on abreuve
Font mourir ou muter nos abeilles à foison

Adieu beaux fruits et légumes délectables
Juste une pilule posée sur l’assiette à table
Avec quelques tranquillisants puis du calcium
Des OGM, des antioxydants, du magnésium

Avec ces produits transformés, frelatés, dénaturés
Pour sûr que l’on va vite devenir des NOMMES
OU des gnomes si nous ratons la transformation


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   widjet   
22/4/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
J'ai connu TITEFEE bien plus inspirée mais ces vers caustiques et revendicateurs ne font pas de mal.

W

   bernalot   
22/4/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Merci Titefee : On peut tout dire avec les mots, les rimes, même si ça ne plaît pas à certains puristes du langage poétique !

   David   
22/4/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour TITEFEE,

J'ai bien aimé la troisième strophe, ça me dit calci-homme, magnés-homme, la future humanité maudite des NOMMES, pour Non-Homme ? No-Home ? No-Aime ? La mutation est commencée...

   Anonyme   
23/4/2008
Bon Titefee, le fond est fort interessant, mais tu aurais nous le faire en prose (plus texte ou pamphlet) chiche ?

   Anonyme   
24/4/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Bon tout ça on connait. On en parle tant. Ce poèmee prend des allures d'un catalogue de protestations qu'on lit tous les jours dans le journal. Quelque chose de plus personnel aurait été mieux. On sortirait des sentiers archi-battus

   nico84   
24/4/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Le début m'a vraiment emballé surtout car je ne cinnaissais pas TITEFEE dans ce ton protestataire et engagé.

La forme est vraiment bonne mais la fin est beaucoup plus terne, il ne me parle pas, j'ai eu la vague impression que toi même tu n'arrivais pas à le boucler.

Donc, vraiment pas mal, bravo pour le risque et merci.

   mimich   
26/6/2008
Difficile de mettre en vers toutes les angoisses et les interrogations sur cette croissance qui engendre tant de nuisances.
Toutefois, il est certain que dans notre société, nous vivons de plus en plus âgés malgré une alimentation très critiquée et les effets secondaires des médicaments.On peut se demander si c'est un progrès quand on voit les conditions dans lesquelles nos aînés finissent leur existence.
Mais faut-il prendre la vie au sérieux? Nous pensons au futur et nous oublions souvent de goûter aux joies simples de chaque jour.

   Anonyme   
26/6/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Bien bien…
Je crois que j'ai lu de meilleurs textes de toi, petite fée, mais celui-ci n'est pas mauvais non plus…
En fait c'est surtout le fond qui importe, la forme ne peut pas être importante dans un texte comme celui-là. Dommage, car tu sais être poétique…


Oniris Copyright © 2007-2020