Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
Kherza : Panaméricain 2018
 Publié le 11/08/18  -  10 commentaires  -  1105 caractères  -  164 lectures    Autres textes du même auteur

Destiné à haranguer les athlètes avant le championnat panaméricain de savate boxe française 2018.


Panaméricain 2018



À l’entraînement les sacs bougent
Les gants, chaussures, le pied de fer
À l’entraînement le carré rouge
La cage aux allures d’enfer


Dans les salles closes du Père Sablon
S’ouvre le bal, danse étrange
Celle de la longue préparation
Cancún loin, Montréal s’élance


Déplace-toi, distribue, sors
Quitte les cordes, contre, avance
Décale-toi, frappe, ressors
Double tes coups, tiens la distance


Tu reviendras, je reviendrai
Nous reviendrons de l’hécatombe
Rejaillirons, briserons les traits
De l’arc mort sous les palombes


Debout ensemble nous décocherons
La flèche en feu de la victoire
Embrase l’air et l’horizon
Du rouge précédant la nuit noire


Et si l’on ne peut l’obtenir
Si de nos doigts elle s’échappe
Restera au moins le souvenir
D’en avoir saisi le carquois


À l’heure finie de nos épreuves
Où vidés nous lâcherons nos lests
À l’heure du ciel rosé qu’abreuve
Le soleil se couchant à l’ouest


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Vanessa   
31/7/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour,
Difficile de commenter votre texte parce-ce que le sujet ne m'interresse pas du tout.
Je n'ai pas compris :
"Rejaillirons, briserons les traits
De l'arc mort sous les palombes "
Après, je ne suis pas certaine qu'avant une épreuve, des sportifs aient envie d'entendre un texte où la possibilité de la défaite est supposée.
:-)
J'ai bien aimé les trois premier vers. Ils sont dans le ton, un rythme rapide qui retranscrit bien la tenssion de ce moment.
Merci.

   Anonyme   
11/8/2018
Le sujet ne m'intéressant pas, je ne mettrai pas de commentaire.
A vous lire une autre fois.

   papipoete   
11/8/2018
bonjour Kherza
<< allez petit, vas-y, cogne, tu vas l'avoir ! >> A la façon de Roger Couderc, l'auteur harangue le poulain pour le grand jour enfin arrivé !
NB un " noble art " narré avec des envolées peut-être par trop lyriques à certains moments aux 4e et 5e quatrains ?
je pense que ce texte enflammera les passionnés mais m'abstiendrai de noter, ne prisant pas ce sport où l'on aime faire mal !

   Vincent   
11/8/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
bonjour ,

je vais dire comme beaucoup

que ça ne m’intéresse pas

mais vous avez réussi à faire passer

l'art qui vous qui vous convient avec justesse

et c'est bien écrit

   Brume   
11/8/2018
 a aimé ce texte 
Pas
Bonjour Kherza

Je le dis tout de go, ma lecture a été ennuyeuse.
Je ne suis pas une fan de boxe, et vous n'avez pas trouvé les vers, les images, pour m'emporter.
Je ne demande pas des envolées lyriques mais de la force, de la profondeur, de l'émotion, des vers qui me racontent autrement le thème, dans des expressions moins communes, moins banales.

La monotonie du rythme n'arrange rien. Un rythme plus saccadé aurait collé au thème. Essayez de revoir cela avec une ponctuation plus variée ou une autre mise en page.

Je ne comprends pas pourquoi vous avez placés des ponctuations dans les 4 premières strophes et vous les avez carrément supprimé dans les strophes suivantes.

Bref, malgré le thème le poème manque de nerf et de sentiments.

   Anonyme   
4/11/2018
 a aimé ce texte 
Bien
...( Modéré par moi-même)

   lucilius   
12/8/2018
 a aimé ce texte 
Pas
Bonjour,
En faisant abstraction des problèmes grapho-phonologiques, j'aurais aimé plus de "punch" pour me faire partager la "Panamericano 2018". Malheureusement, j'en reste aux balbutiements de l'entraînement et l'expression écrite ne m'embrase pas.

J'aurais aimé "tenir la distance", mais je n'y arrive pas.

   wancyrs   
13/8/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Salut Kherza,

Chapeau bas pour avoir osé. J'aime bien les auteurs qui sortent des chemins battus. La poésie est fait de tout ; elle est partout, dans un sac qui bouge sous l'impact d'un jab, dans le mouvement de jambe d'un athlète, dans son corps qui vibre après un K.O
Merci pour cette ballade dans un ring !

Wan

   Quidonc   
14/8/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour,

Bien sur cette harangue est très guerrière, mais quelque part c'est le but. Même si je ne me sens pas concerné par les combats, c'est un sport qui en vaut bien un autre. On retrouve dans ce texte, l'élan lyrique nécessaire pour enflammer les passions et galvaniser les âmes. Et cela c'est aussi une forme de poésie.

Bonne continuation

   Robot   
14/8/2018
Vous avez écrit sur votre passion et c'est très bien. Mais vous n'avez pas réussi à me la faire partager.
La boxe française n'est pas mon sport de combat préféré même si je reconnais qu'elle doit nécessiter une grande technique.

Je suis heureux pour les afficionados que ce texte trouve sa place ici.


Oniris Copyright © 2007-2022