Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
kullab : Poème ridicule
 Publié le 29/11/08  -  9 commentaires  -  685 caractères  -  270 lectures    Autres textes du même auteur

Hexasyllabes.


Poème ridicule



Quand tu t’offres à moi,
Poème ridicule,
Imbu comme les rois
De tes vers majuscules,

Jusqu’à l’écœurement
Avivant les nuances
Des couleurs, composant
Les plus mièvres alliances,

Je sens se fondre en moi
Un désespoir atroce
Et le masque sournois
D’une rage féroce ;

De ta chair gangrenée
Je dégage l’immonde
Et de tes os broyés
La moelle profonde

Et parfois, des étrons
De ton fade cadavre,
Par miracle naîtront
Les plus belles des larves.

Quel plaisir, quelle joie,
Que révéler l’horreur
De ces textes narquois
Débordants de douceur !


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   nico84   
29/11/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Bon sujet, belle forme, j'ai surtout aimé les deux premiers quatrains et le dernier.

Aprés, je me suis un peu perdu dans le reste de la lecture (mais bon c'est pas un signe de mauvaise qualité, je mets parfois du temps à comprendre, c'est tout).

Bravo en tout cas, pour ce poéme et cette idée.

   David   
29/11/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour Kullab,

Il est Beau comme un Coucher de soleil Ocre et Fuschia avec des coulures Pourpres qui mèlerait le Miel et le Sirop d'érable sur un Palais délicat... j'ai bien aimé.

   Anonyme   
30/11/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'aime ce poème, pour la musique et les images qui font "mouche" : De ton fade cadavre,
Par miracle naîtront
Les plus belles des larves.

Vraiment, je ne trouve rien à enlever de ce charmant poème.
(peut-être un tout petit regret, la diérèse sur moelle, mais c'est un avis tout personnel)

   Doumia   
2/12/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Ta plume me parle complètement et la forme et le fond.
ce poème est beau, la musicalité superbe, le jeu du 6/7 me plait beaucoup ainsi que le choix des mots.
Merci

   Flupke   
26/1/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Intéressant et audacieux. J'ai bien aimé merci.

   Anonyme   
17/2/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Belles images et beau rythme dans ce poème.
Et regard intelligent sur la création.

   Anonyme   
18/2/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Délicieusement paradoxal, ce poète qui emploie la forme poétique pour mépriser l'art poétique (pas clair, ce que je dis!)
Un régal pour les gens (comme moi) qui aiment les contradictions, et les oxymorons de tout poil!

   lotus   
15/3/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Le fond et la forme me plaisent. Les propos sont parfois contradictoires mais choisis judicieusement.

   Anonyme   
21/5/2016
 a aimé ce texte 
Un peu
C'est curieux, je suis mitigée après avoir lu cet écrit, l'idée me plaît mais c'est l'excès qui me gêne, bien sûr que le phénix renaît de ces cendres, pourtant j'aurais aimé quelque chose de moins catégorique, de plus nuancé, j'ai presque l'impression que c'est du forcé, comme dans cette strophe :

"De ta chair gangrenée
Je dégage l’immonde
Et de tes os broyés
La moelle profonde"

Oui, je veux bien, on peut tout écrire, même si il s'agit d'un "Poème ridicule", là j'ai plutôt une vision d'horreur, qui ne convient pas dans ce cas ci. J'aurais aimé peut-être un peu plus de dérision, un ton peut-être un peu moqueur.

Pour la forme le texte se lit aisément, seul le fond m'a posé problème.


Oniris Copyright © 2007-2020