Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie en prose
Lariviere : Fragment de crépuscule (morceau 6)
 Publié le 02/08/07  -  6 commentaires  -  362 caractères  -  133 lectures    Autres textes du même auteur

Fragment


Fragment de crépuscule (morceau 6)



Quelle est la différence entre rien et la possibilité ?

Difficulté de l’impromis
Substance verte comme l’écorce
Sur la nuit
Météorite d’osier sur le velours de nos âmes.

Les étoiles nous montrent le chemin

Être en vie c’est respirer de mille alvéoles
Être humain, c’est exprimer cette respiration…


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Bidis   
27/8/2007
Je suis en train de lire ces "Fragments" depuis le tout premier.
Jusqu’ici je pensais à Rilke et me taisais.
Mais une émotion plus ordinaire me prend et je veux l’exprimer dans l’instant. Quelque chose est DIT ici.

Et, je l'avais déjà observé dans un Forum sur la poésie, Larivière rendrait poète un chimpanzé...


Je me trompe. Ce n'est pas dans un Forum sur la poésie. Je ne sais plus où ce sentiment m'est venu...

(Nico : Merci d'éditer vos messages plutôt que d'en poster plusieurs consécutivement.)

   Pat   
19/12/2007

   nico84   
20/1/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Le fil conducteur des fragments ? la perspicacité, la précision, une sensibilité et une perception originale, novatrice.

Pour la question, je répondrais "rien, c'est la liberté totale, et possibilité, c'est la liberté réduite".

En tout cas j'aime, je te félicite pour ces mots, ces expressions, ces fragments où ta plume permet de nous faire voir les choses autrement ...

   Maëlle   
1/8/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup
A la lecture, ce poème à pour moi une respiration propre.

   jaimme   
9/10/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Bon, une respiration vers le possible. Moins pessimiste, je trouve que le précédent.
Enfin, là je pense avec mon ressenti, en suivant les graviers multicolores. Petit Poucet qui trouve des mots, suit la trace et veut tenir entre ses neurones un feu d'artifice.
Bref, je fais ce que je peux là...
M'en fous ça me plait!

PS: "météorite d'osier"?!!!... je veux en voir une!

   Anonyme   
2/7/2010
 a aimé ce texte 
Bien
Tiens marrant j'ai comme l'impression d'une explication du fragment précédent?

Je pourrais finir ton texte, après les petits points par
... Et ne pas écrire c'est étouffer un peu.

Bloups

Merci
Es 25/03/2009


Oniris Copyright © 2007-2019