Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie en prose
Layah : Ephémère
 Publié le 06/06/07  -  5 commentaires  -  613 caractères  -  93 lectures    Autres textes du même auteur

De ces moments où le temps s'arrête...


Ephémère



Je devine à travers les nuages matinaux le soleil fraîchement levé. Leur clarté apaisante entoure les montagnes et baigne mon esprit de leur douceur. Je suis sereine, le calme est absolu. J’aimerais m’évader, quitter mon corps afin de survoler ce monde encore endormi, être partout à la fois et sentir que la félicité de ce paysage vient de moi, être universelle…

Rester là, à ce moment où tout semble sans importance en sachant que c’est l’éphémère de cet instant qui en fait la beauté. Avoir le sentiment d’être la seule à goûter à cette merveille au petit jour, le savourer silencieusement...


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Maëlle   
13/6/2007
 a aimé ce texte 
Bien ↑
C'est trés apaisant, comme image...

   daphlanote   
22/6/2007
Seule. Face au monde.
Cet être. Non-être. Que je dévore des yeux.

Ces yeux repus. De cette félicité qui t'incombe.

Merci.

(En d'autres mots : j'aime ^^).

   Anonyme   
29/6/2007
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Il y a de l'émotion dans ce texte. Mais la clarté des nuages me choque. Ils ne vont pas non plus avec l'atmosphère de cet écrit

   Mimi-Crazy   
26/2/2008
Ephémère...
Très beau titre
Un rêve de plus
Court mais super !

   Anonyme   
23/5/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
"Je suis sereine, le calme est absolu", il y a quelque chose de difficilement définissable, de cet instant entre la nuit qui s'estompe et le jour qui s'installe, pour l'avoir vécu, je sais que cela vous transcende complètement, surtout la première fois ... L'émotion vous submerge, il y a en effet comme vous le décrivez cette impression d'être seul (e) au monde, d'en être le maitre tout puissant.

Un beau texte très court mais au combien dense et intense, qui a su par tous ces mots nous faire connaître l'exceptionnel d'un moment, et l'ampleur de l'émotion qui suscite.


Oniris Copyright © 2007-2019