Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
lencrier : D’un fleuve à l’autre
 Publié le 17/04/08  -  6 commentaires  -  1063 caractères  -  46 lectures    Autres textes du même auteur

Un cri...


D’un fleuve à l’autre



Veines
réflexions bleues du ciel

Témoins
qui bredouillent en rougissant
de la mort qui leur est parfois
confiée
à charrier.

De l’Euphrate au Yang-Tze
en passant par la Seine,

Ce monde-là,
à peine né,
on l’avorte déjà,
il se meurt,
le souffle fracassé

Par les briseurs
de chaînes,
ces libérateurs altruistes
qui prennent sur eux de
penser pour moi, et
m’absolvent

De ce fardeau,
la torche à la main.

Passeurs du Styx,
Ô mes bon Princes, vos
couronnes sont bien vives,

Rayonnantes de tous leurs
ossements ! Vos médailles
ne sont que charniers !

Mais il y aura toujours un
King pour recueillir votre
coup de feu

Mais il y aura toujours un
Hüss pour vous réchauffer
du creux de son bûcher.

Et au Café du Croissant,
au 147, rue de Montmartre,
Jean Jaurès prend le thé,
un parfum
de Marne et de Rhin
dans le crâne.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Ariumette   
17/4/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Bonjour Lencrier
J'avoue ne pas avoir été touchée par ce poème. Je pense que ce qui m'a le plus dérangé c'est la découpe si particulière des vers qui, à mon sens, n'est pas toujours justifiée. Au plaisir de te lire à nouveau...

   Anonyme   
17/4/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Moi je les trouve nécessaires ces "cris" dont tu nous
gratifies... Ici, la forme me plaît aussi, je trouve cela bien
rythmé avec de bons échos de sonorités au début.

Non, tant sur la forme que sur le fond, j'adhère.

   clementine   
17/4/2008
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
j'adhère pleinement à la forme et au fond.

   nico84   
18/4/2008
 a aimé ce texte 
Un peu
J'ai compris, j'ai apprecié quelques mots, quelques vers mais je trouve ce poéme incohérent dans sa rythmique et dans le fond.

Desole de ne pas être plus sensible lencrier. Petit bémol, ce manque d'émotions ou d'enthousiasme peut en partie s'expliquer par mon manque de culture poétique.

   David   
19/4/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour lencrier,

J'ai bien aimé le titre et l'entrée du poême, je n'arrive pas à suivre pas à pas, mais l'impression est bonne.

   Anonyme   
19/4/2008
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
L'auteur recherche plus l'émotion par l'image qu'il nous donne à voir. Un peu de mélange avec les grands hommes et la mythologie font que je ne trouve pas celà à mon goût.Un peu sans âme


Oniris Copyright © 2007-2020